Travailler avec la presse en classe – A1, A2, B1, B2

Imprimer

Journal_epicierDans la formation de l’élève en langue-culture française, l’étude de la presse est une étape importante et peut déboucher sur des activités très différentes, les unes très poussées, d’autres beaucoup plus accessibles y compris pour des débutants.


L’étude de la presse est non seulement le préalable nécessaire à la rédaction et à la fabrication de journaux scolaires mais aussi (et surtout) le support idéal pour étudier la pluralité des voix journalistiques et la diversité des analyses concernant un même événement ou personnage. Articles, photos, dessins de presse, « unes », couvertures… il existe un large panel de documents utilisables en classe en fonction du niveau des étudiants et des objectifs poursuivis.

À la découverte des journaux

L’un des premiers objectifs à poursuivre est de familiariser les élèves avec la presse. En effet, même si la plupart d’entre eux sont en contact quotidien avec des journaux et des magazines à la maison, dans les magasins, chez des amis ou encore à la bibliothèque, peu d’entre eux ont déjà consulté plusieurs titres, en particulier les plus jeunes. Si certains lisent un ou deux magazines en lien avec leurs loisirs, les lecteurs de la presse quotidienne sont très rares.

Une activité de découverte consisterait donc à ouvrir un journal français pour voir comment il est structuré, comment il fonctionne, quels en sont les contenus. Pour les néophytes, cette manipulation n’est pas évidente. Les élèves doivent donc apprendre en premier lieu à trouver un sens de lecture et à « circuler » à travers les rubriques, puis à repérer les spécificités du journal par rapport aux autres supports écrits (présentation, iconographie…).

Une fois cette première consultation faite, l’étude peut s’étendre à plusieurs journaux de langues diverses. Les élèves ont pour objectif d’observer et d’analyser la structure de chacun et ce, même s’ils ne comprennent pas ce qui y est écrit. Ils s’apercevront vite en effet que l’organisation des quotidiens est plus ou moins constante d’un titre à l’autre et qu’il n’est pas nécessaire de connaître la langue du journal pour comprendre comment il fonctionne.

Après cette importante étape de comparaison, les élèves sont en mesure de lister les éléments qui reviennent dans tout journal.

Où trouver des journaux ? S’il n’y a pas de centres de ressources, de bibliothèques, d’Alliances françaises ou de centres culturels à proximité, l’enseignant peut solliciter des entreprises et des organismes français ou encore des hôtels fréquentés par des étrangers (hommes d’affaires, touristes, personnes en déplacement…) pour récupérer des exemplaires de journaux.

À la découverte de l’iconographie

Les journaux sont essentiellement composés de textes mais le lecteur y trouve aussi des photos, des dessins, des cartes, des schémas… à la « une » ou dans les pages intérieures. Les magazines appartiennent en revanche à la catégorie des « illustrés » et comptent beaucoup plus d’illustrations, en particulier des photos. De nombreuses activités peuvent être menées autour des supports graphiques journalistiques.

Pour confronter d’emblée les élèves aux problématiques de l’image, les visuels de la campagne de publicité du Monde de 1998 sont d’excellents supports. La préparation de l’activité est simple : il y a deux jeux de documents à préparer, l’un avec les images entières sans le texte et l’autre composé uniquement des parties colorées découpées. Les élèves étudient tout d’abord le jeu des images découpées :

fleur2

foot2

piknik2

tank2

Visuels de la campagne de publicité pour Le Monde, datant de 1998

Seul ou par groupe, les apprenants notent ensuite les termes qui leur viennent à l’esprit, puis les recherches sont mises en commun au tableau. Ils découvrent ensuite le second jeu d’images, qui causera bien des surprises (cliquer sur les quatre images ci-dessus).

La dernière étape de l’activité exploite le slogan des images – « On ne sait rien quand on ne sait pas tout » – que les élèves expliqueront en comparant les termes notés au tableau et les images complètes.

  • Images sans texte

La première activité consiste à analyser un extrait, par exemple un dessin de presse, la couverture d’un magazine ou encore une photo légendée liée à un article. En préparant l’activité, le professeur constatera très vite qu’il n’y a jamais d’image sans texte : légende, titres ou encore dialogues (dans le cas d’un dessin), l’une et l’autre se complètent. Il faudrait donc débarrasser l’élément sélectionné de son texte afin de le présenter vierge de toute indication à la classe. La lecture que les élèves en feront sera peut-être éloignée de celle de l’enseignant. Il sera alors très intéressant de leur proposer dans un second temps le texte correspondant : la signification du dessin, la portée de l’image, le message de la photo sont-ils toujours les mêmes ? En général l’interprétation change. Cet exercice permettra aux apprenants de prendre conscience que dans la presse il n’y a pas d’images neutres : ce ne sont pas des illustrations qui servent à « faire joli ».

  • Textes sans images

La deuxième activité a pour objectif de montrer aux élèves que les images servent aussi à guider le lecteur malgré lui. Ce sont en effet les premières choses que le lecteur voit lorsqu’il entre dans un bureau de presse, regarde les unes des journaux ou encore feuillette un magazine. L’exercice consisterait donc à cacher les images du support afin de mettre tous les articles au même niveau. En faisant consulter aux élèves la version retouchée puis l’originale, ceux-ci découvriront par eux-mêmes que leur regard se porte malgré eux vers l’un ou l’autre article car leur œil est attiré par un dessin ou une photo, alors que le titre seul n’avait pas capté leur attention. Non seulement les images ne sont pas neutres, mais elles ont en plus le pouvoir de manœuvrer le lecteur à son insu.

  • Comparaison d’images

Enfin, une troisième activité basée sur un groupement thématique de photos, de couvertures de magazines, de unes de journaux ou encore de dessins de presse permettrait d’amener les élèves, même débutants, à noter la pluralité des points de vue sur un sujet unique. Pour cela, il est nécessaire de rassembler des éléments traitant du même thème, par exemple les grands événements de portée nationale ou internationale. Ainsi, le décès du pape Jean-Paul II en avril 2005 a occasionné de très nombreuses unes et couvertures. En en mettant plusieurs côte à côte, il apparaît clairement que les caractéristiques des photos (date, cadrage, etc.) campent des réalités très diverses.

À la découverte du texte

Ces activités s’adressent à des élèves qui ont déjà un certain niveau de compréhension écrite du français. À travers l’étude d’un groupement thématique d’articles, le travail consiste à observer et analyser comment des journaux et des magazines traitent le sujet choisi.

Une grille de lecture reprenant les grands axes informatifs de l’article (qui, quoi, quand, où, comment, pourquoi) permet de comparer les éléments cités dans l’un ou l’autre support. L’analyse porte ensuite sur les opinions exprimées ou sous-entendues par le texte.

Lien vers le site du journal Le Monde.

Rédaction : Elodie Ressouches – Première publication : 03/05/05