Tout le fil

Paramètres de recherche

Niveau

A1 A2 B1 B2 C1 C2

Support

Audio Vidéo Texte Iconographie

Compétence

CO EO CE EE
51-60 sur 2581 résultats.

Le tour du monde francophone en 25 heures

Une superbe opération de TV5 monde pour que les francophones du monde entier partagent et échangent. Un tour du monde francophone en 25 heures. C’est ce que vous propose TV5MONDE du jeudi 21 septembre à 13 h, jusqu’au vendredi 22 septembre. 25 heures de direct dans des capitales mondiales ou des villes fortes de la... Lire la suite

Cet article Le tour du monde francophone en 25 heures est apparu en premier sur FDLM : Le français dans le monde.



Voir le flux - 13/09/2017 07:14:26

L’exode des Rohingyas

Chaque semaine, entraînez-vous avec une série d'exercices autour d'un fait de l'actualité extrait du Journal en français facile.


Voir le flux - 12/09/2017 14:37:21

Fainéant - Les mots de l'actualité du 12/09/2017

Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Est-ce que c’est aujourd’hui le jour des fainéants, le jour où ils relèvent la tête ? En tout cas on n’en a jamais autant parlé qu’en ce moment, et cette journée de revendication contre la réforme du Code du travail les remet à l’honneur. En effet, ce mot, qui n’est pas si fréquent s’est retrouvé à la Une depuis que le Président de la République l’a employé récemment dans une déclaration faite en Grèce et précisant qu’il ne céderait ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes. La phrase est très provocante, et probablement elle est faite pour l’être. Et de manière plus ou moins directe, elle assimile les opposants à cette réforme du Code du travail à des fainéants (ou des cyniques, ou des extrêmes). De quoi faire monter les mécontentements ! En effet la formule est très insultante à l’égard de ceux qui désapprouvent la politique présidentielle : comme si c’était par fainéantise.

Et le fainéant, c’est bien sûr de paresseux. Mais le mot est familier, et négatif, plein de reproches. Il montre du doigt celui qui ne fait rien, l’expose au mépris. En général le mot se retrouve dans des exclamations dédaigneuses : bande de fainéants ! Quel fainéant celui-là ! Ce n’est pas seulement qu’il ne fait rien : il fait néant - bien pire ! Et néant est un vieux mot qui ne signifie rien, mais rien du tout. Un peu comme un intensif de rien. D’origine incertaine (il vient peut-être de l’expression ne gentem en latin, c’est-à-dire personne, aucune personne) il désigne en insistant l’absence totale. On se souvient du titre du célèbre essai de Jean-Paul Sartre, l’Être et le Néant. Le néant est donc d’une certaine façon le non-être. Le mot est vieux, et il a donné naissance au substantif fainéantise, synonyme de paresse, mais légèrement familier, comme l’adjectif.

On pourrait penser que le mot s’altère pour donner feignant, qui lui ressemble, et a à peu près le même sens, en plus familier encore. En fait les deux mots se croisent, leur s’alimentent mutuellement, mais feignant a une autre origine. Au départ il s’agit du participe présent du verbe feindre. Le feignant serait donc peut-être celui qui feint de travailler pour échapper au travail, qui fait semblant de travailler. Il a désigné aussi celui qui n’accepte un travail que contraint et forcé, qui en tout cas ne le recherche pas. Et feignant a donné feignasse, encore plus populaire, avec cette désignation, a priori féminine, et qui peut s’adresser à un homme. Encore une façon de mépriser tant la langue est phallocrate !

Mais comme on considère que la paresse est un vilain défaut, on ne manque pas de façons familières de l’exprimer : un poil dans la main par exemple, celui qui vous empêcherait de travailler de vos mains, d’empoigner la pelle ou la pioche. On voit que ces insultes s’adressent aux travailleurs manuels, pas aux aristocrates, qui ne sauraient salir leurs mains ou se faire des cals ! Et on a enfin le cossard, celui qui en tient une couche, ou une cosse. De paresse et non de bêtise, mais on l’exprime presque de la même façon. À moins qu’il ne soit assez riche, assez cossu pour ne pas travailler… ? Mais cette dernière explication n’est pas très convaincante.



Voir le flux - 12/09/2017 14:30:05

Expression à deviner n° 196

Indice : Exagérer. Réponse n° ?195 : En voir des vertes et des pas mûres. A demain ou sur https://expressionillustree.blogspot.fr


Voir le flux - 12/09/2017 07:51:23

Journal en français facile 11/09/2017 20h00 GMT

transcription

 

Gilles Moreau : Bonsoir à tous, voici votre journal en français facile présenté avec Alexis Guilleux.

Dans l'actualité :

Les suites du passage d'Irma. L'heure est à la reconstruction  à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy où se rendra demain le président Macron. En Floride, la situation est finalement moins grave que prévu. Mais 10 nouvelles victimes ont été recensées à Cuba.

AG : Mobilisation massive pour l'indépendance de la Catalogne. Des centaines de milliers de manifestants ont défilé à Barcelone, à trois semaines d'un référendum dont ne veut pas le gouvernement espagnol.

GM : Vers un texte de compromis au Conseil de sécurité sur la Corée du nord, après le sixième essai nucléaire mené le 3 septembre dernier. Les Etats-Un ont dû composer avec la Russie et la Chine, pour faire voter de nouvelles sanctions.

 

AG : Le bilan du passage d'Irma s’est aggravé aujourd'hui avec l'annonce d'au moins 10 morts à Cuba…

GM : … ce qui porte le total à 38 personnes tuées par l'ouragan dans les Caraïbes. En ce qui concerne les Etats-Unis où s’est dirigé Irma, la situation s'annonce moins grave que prévu. Irma a été rétrogradé en tempête tropicale, même si la force de ses rafales de vent reste proche de celle d'un ouragan. Aujourd'hui, Irma  a progressé dans le nord de la Floride et le sud de la Géorgie,  après avoir touché l'archipel des Keys et provoqué des inondations limitées à Miami où se trouve notre envoyée spéciale Anne Corpet :

« Les traces d’Irma sont encore visibles à Miami : des centaines d’arbres ont été arrachés ou brisés net par les vents, des câbles électriques gisent au sol, et quelques rues sont encore inondées. Près de 7 millions d’Américains n’ont plus de courant depuis le passage de l’ouragan et la compagnie d’électricité prévient : il faudra attendre des semaines avant d'espérer  un retour à la normale. Les stations-service sont toujours dépourvues de carburant, et la plupart des boutiques restent fermées, toujours barricadées par des planches destinées à protéger les vitrines des vents furieux. L’accès à Miami Beach est barré par des voitures de police : la zone doit être déblayée. Mais plus au nord, les plages sont à nouveau fréquentées. Au sud de la métropole, les débris qui encombraient encore l’autoroute ont été enlevés dans la matinée. L’accès à l’archipel des Keys reste interdit ; les autorités veulent vérifier l’état des ponts qui relient les ilots entre eux avant de laisser les évacués retourner chez eux. Certains s’impatientent, pressés de pouvoir constater les dégâts occasionnés par Irma sur leur domicile. Le gouverneur de Floride Rick Scott  a parlé ce lundi  de dévastation sur l’archipel. Mais aucun bilan précis n’a encore été donné. Anne Corpet, Miami, RFI. »

AG : A Saint-Martin et Saint-Barthélemy, l'heure est à la reconstruction.

GM : Après le passage de l'ouragan José qui a épargné ces îles, les ponts aériens et maritimes ont repris, à la fois pour évacuer  des habitants sinistrés et, dans l'autre sens, pour acheminer de l'aide humanitaire. Le président Macron est attendu sur place demain mardi. Le chef de l'Etat est parti accompagné de ses ministres de l'Education et de la santé. En métropole,  le Premier ministre Edouard Philippe a réuni le premier comité interministériel pour la reconstruction des îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Un délégué interministériel va être nommé pour coordonner cette reconstruction.

AG : Le Conseil de sécurité s'apprête à voter de nouvelles sanctions contre la Corée du nord, après le sixième essai nucléaire nord-coréen du 3 septembre dernier.

GM : Le projet de sanctions ne va pas aussi loin que l'auraient voulu les Etats-Unis, qui souhaitait notamment un embargo total et immédiat sur le pétrole. Washington a dû amender son projet pour tenter de vaincre les réticences de Moscou et Pékin.

AG : En  Russie, l'opposition est en progrès aux élections locales.

GM : Sans surprise, le parti du président Poutine est largement majoritaire. Mais malgré une très forte abstention, l'opposition est en progrès,  et ce à quelques mois de l'élection présidentielle. Nous retrouvons à Moscou Daniel Vallot :

« Le résultat est allé au-delà des espérances affichées par les quelques partis d'opposition qui avaient parié sur ce scrutin pour se faire entendre. Plus de 260 élus à Moscou, cela représente une progression notable pour les candidats de l'opposition - qu'il s'agisse d'élus indépendants, ou appartenant au parti libéral Iabloko. Le résultat est d'autant plus notable que la campagne et l'élection ont été très peu suivies par les médias russes. A Moscou, le parti Russie Unie, le parti de Vladimir Poutine, reste cependant largement majoritaire, malgré les progrès engrangés par l'opposition. Au niveau nation, les élections de gouverneurs illustrent également la mainmise du parti au pouvoir sur la vie politique locale. Les 16 postes qui étaient en jeu sont allés à Russie Unie. Selon l'ONG Golos, qui recense les cas de fraude lors des élections, plus de 800 plaintes ont été déposées  à la suite de ces élections. L'ONG note cependant que ces pratiques frauduleuses, semblent en recul par rapport aux années précédentes. Daniel Vallot Moscou RFI »

AG : l'armée égyptienne visée par une attaque djiadiste dans la région du Sinaï. Il y a près de 20 morts. L’attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique qui lance régulièrement ce genre d'opérations-commando contre les militaires égyptiens.

GM :   Serguei Lavrov est en tournée au Moyen-Orient. Le ministre russe des Affaires étrangères est à Amman, capitale de la Jordanie, où il s'est entretenu avec le roi Abdallah II et avec son homologue jordanien.

AG :    Les discussions ont essentiellement porté sur la guerre en Syrie. Fidèle alliée des Etats-Unis,  la Jordanie approuve cependant l'avancée de l'armée du régime syrien,  soutenue par les forces russes. Explications de Jérôme Boruszewski :

« La Jordanie veut avant tout sécuriser sa frontière. Elle cherche donc l'appui de la Russie qui a déjà négocié, en juillet dernier avec les Etats-Unis, un cessez-le-feu au sud-ouest de la Syrie dans une région qui, justement, jouxte la Jordanie. Le royaume hachémite a besoin du soutien russe pour stabiliser une autre partie de sa frontière avec la Syrie, plus à l'est cette fois, dans une région secouée ces derniers jours par des combats. Des combats qui ont obligé de nombreux réfugiés à fuir une nouvelle fois. La Jordanie et les Etats-Unis ont même demandé à deux groupes d'opposition syriens qui contrôlent des portions de territoire dans le sud de la Syrie de cesser le combat contre les forces du régime de Damas et de se replier sur le territoire jordanien.La Jordanie partage une frontière longue de 370 km avec la Syrie, frontière toujours fermée mais qu'Amman espère, à terme, rouvrir. Car auparavant, plus d'un milliard de dollars de marchandises transitaient annuellement entre les deux pays par le point de passage de Jabar, point de passage fermé depuis plus de deux ans. Amman joue donc maintenant la carte du pragmatisme pour défendre ses intérêts économiques.Jérôme Boruszewski, Amman, RFI ».

AG : « Adieu l'Espagne " : c’est l'une des pancartes brandies par les manifestants aujourd'hui à Barcelone.

GM : Ce 11 septembre marque la "Diada", la fête de la Catalogne. En ce jour très symbolique, des centaines de milliers de personnes ont manifesté pour revendiquer l'indépendance de leur région. Elles ont pris l'engagement de participer, le 1er octobre, à un référendum d'autodétermination interdit par le gouvernement espagnol. La Catalogne est une région de 7,5 millions d'habitants, grande comme la Belgique et qui représente 20% du PIB espagnol.

AG  En France, les opposants à la réforme du code du travail s'apprêtent à manifester…

GM   ... journée de manifestation demain mardi, à l'appel de la CGT. Le syndicat prévoit près de 200 manifestations à travers le pays et plus de 4 000 appels à la grève,  dans les secteurs des transports, de l'énergie ou encore de la santé.

                                               

AG : Venons-en à cette agression antisémite en région parisienne. Un homme, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et volés dans la nuit de jeudi à vendredi dernier à leur domicile.

GM : Le ministre de l'Intérieur a dénoncé "une agression antisémite" et la communauté juive est choquée. Le récit de Franck Alexandre :

« La famille Pinto a témoigné de son calvaire. Aux enquêteurs elle a raconté cette nuit tragique : trois délinquants qui s'introduisent par effraction dans leur pavillon de Livry Gargan, coupant l'électricité. Ils ont d'abord séquestré le fils de la famille, avant de s'en prendre aux parents. La famille aurait été ligotée, et les agresseurs leur auraient dit « Vous êtes juifs, donc où est l'argent ? Vous êtes juif donc vous avez de l'argent. » Des bijoux et des cartes de crédit auraient été dérobés. Parmi les victimes figure Roger Pinto, 78 ans président de  Siona une association de défense du peuple juif, un militant connu et apprécié. La communauté juive est aujourd'hui sous le choc de cette agression qui rappelle celle d'Ilan Halimi, ce jeune enlevé et supplicié par le gang des barbares en 2006. « Une agression antisémite » a condamné hier le ministre de l'Intérieur. « La motivation de cet acte lâche semble directement liée à la religion des victimes » dénonce encore Gérard Collomb dans un communiqué. Une enquête a été ouverte pour vol en réunion avec violences en raison de la religion des victimes. »

GM : Emmanuel Macron a présenté aujourd'hui à Toulouse les grandes lignes de sa réforme du logement. La construction de nouveaux logements passera par une "réduction" des normes environnementales et sociales.

 Vainqueur de l'US Open, Rafael Nadal a conforté sa place de n° 1 mondial. L’Espagnol devance au classement son grand rival Roger Federer qui retrouve le 2e rang.

Début de semaine en hausse à la bourse, en Europe et aux Etats-Unis. L'indice CAC 40 a gagné 1,24%. Même tendance à Wall Street.

C’est la fin de votre journal en Français facile, bonsoir à tous, bonsoir Alexis !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Voir le flux - 11/09/2017 20:45:04

Journal en français facile 11/09/2017 20h00 GMT

Transcription

 

Gilles Moreau : Bonsoir à tous, voici votre Journal en français facile présenté avec Alexis Guilleux. Dans l'actualité : les suites du passage d'Irma. L'heure est à la reconstruction à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy où se rendra demain le président Macron. En Floride, la situation est finalement moins grave que prévu. Mais 10 nouvelles victimes ont été recensées à Cuba.

Alexis Guilleux : Mobilisation massive pour l'indépendance de la Catalogne. Des centaines de milliers de manifestants ont défilé à Barcelone, à trois semaines d'un référendum dont ne veut pas le gouvernement espagnol.

GM : Vers un texte de compromis au Conseil de sécurité sur la Corée du Nord, après le sixième essai nucléaire mené le 3 septembre dernier. Les États-Unis ont dû composer avec la Russie et la Chine, pour faire voter de nouvelles sanctions.

-----

AG : Le bilan du passage d'Irma s’est aggravé aujourd'hui avec l'annonce d'au moins 10 morts à Cuba.

GM : Ce qui porte le total à 38 personnes tuées par l'ouragan dans les Caraïbes. En ce qui concerne les États-Unis où s’est dirigée Irma, la situation s'annonce moins grave que prévu. Irma a été rétrogradée en tempête tropicale, même si la force de ses rafales de vent reste proche de celle d'un ouragan. Aujourd'hui, Irma a progressé dans le nord de la Floride et le sud de la Géorgie, après avoir touché l'archipel des Keys et provoqué des inondations limitées à Miami où se trouve notre envoyée spéciale Anne Corpet.

Les traces d’Irma sont encore visibles à Miami : des centaines d’arbres ont été arrachés ou brisés net par les vents, des câbles électriques gisent au sol, et quelques rues sont encore inondées. Près de 7 millions d’Américains n’ont plus de courant depuis le passage de l’ouragan et la compagnie d’électricité prévient : il faudra attendre des semaines avant d'espérer un retour à la normale. Les stations-service sont toujours dépourvues de carburant, et la plupart des boutiques restent fermées, toujours barricadées par des planches destinées à protéger les vitrines des vents furieux. L’accès à Miami Beach est barré par des voitures de police : la zone doit être déblayée. Mais plus au nord, les plages sont à nouveau fréquentées. Au sud de la métropole, les débris qui encombraient encore l’autoroute ont été enlevés dans la matinée. L’accès à l’archipel des Keys reste interdit ; les autorités veulent vérifier l’état des ponts qui relient les îlots entre eux avant de laisser les évacués retourner chez eux. Certains s’impatientent, pressés de pouvoir constater les dégâts occasionnés par Irma sur leur domicile. Le gouverneur de Floride Rick Scott a parlé ce lundi de dévastation sur l’archipel. Mais aucun bilan précis n’a encore été donné. Anne Corpet, Miami, RFI.

AG : À Saint-Martin et Saint-Barthélemy, l'heure est à la reconstruction.

GM : Après le passage de l'ouragan José qui a épargné ces îles, les ponts aériens et maritimes ont repris, à la fois pour évacuer des habitants sinistrés et, dans l'autre sens, pour acheminer de l'aide humanitaire. Le président Macron est attendu sur place demain mardi. Le chef de l'État est parti, accompagné de ses ministres de l'Éducation et de la santé. En métropole, le Premier ministre Édouard Philippe a réuni le premier comité interministériel pour la reconstruction des îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Un délégué interministériel va être nommé pour coordonner cette reconstruction.

AG : Le Conseil de sécurité s'apprête à voter de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord, après le sixième essai nucléaire nord-coréen du 3 septembre dernier.

GM : Le projet de sanctions ne va pas aussi loin que l'auraient voulu les États-Unis, qui souhaitait notamment un embargo total et immédiat sur le pétrole. Washington a dû amender son projet pour tenter de vaincre les réticences de Moscou et Pékin.

AG : En Russie, l'opposition est en progrès aux élections locales.

GM : Sans surprise, le parti du président Poutine est largement majoritaire. Mais malgré une très forte abstention, l'opposition est en progrès, et ce à quelques mois de l'élection présidentielle. Nous retrouvons à Moscou Daniel Vallot.

Le résultat est allé au-delà des espérances affichées par les quelques partis d'opposition qui avaient parié sur ce scrutin pour se faire entendre. Plus de 260 élus à Moscou, cela représente une progression notable pour les candidats de l'opposition - qu'il s'agisse d'élus indépendants, ou appartenant au parti libéral Iabloko. Le résultat est d'autant plus notable que la campagne et l'élection ont été très peu suivies par les médias russes. À Moscou, le parti Russie Unie, le parti de Vladimir Poutine, reste cependant largement majoritaire, malgré les progrès engrangés par l'opposition. Au niveau nation, les élections de gouverneurs illustrent également la mainmise du parti au pouvoir sur la vie politique locale. Les 16 postes qui étaient en jeu sont allés à Russie Unie. Selon l'ONG Golos, qui recense les cas de fraude lors des élections, plus de 800 plaintes ont été déposées à la suite de ces élections. L'ONG note cependant que ces pratiques frauduleuses semblent en recul par rapport aux années précédentes. Daniel Vallot Moscou RFI.

AG : L'armée égyptienne visée par une attaque djihadiste dans la région du Sinaï. Il y a près de 20 morts. L’attaque a été revendiquée par le groupe État islamique qui lance régulièrement ce genre d'opérations-commando contre les militaires égyptiens.

GM : Serguei Lavrov est en tournée au Moyen-Orient. Le ministre russe des Affaires étrangères est à Amman, capitale de la Jordanie, où il s'est entretenu avec le roi Abdallah II et avec son homologue jordanien.

AG : Les discussions ont essentiellement porté sur la guerre en Syrie. Fidèle alliée des États-Unis, la Jordanie approuve cependant l'avancée de l'armée du régime syrien, soutenue par les forces russes. Explications de Jérôme Boruszewski.

La Jordanie veut avant tout sécuriser sa frontière. Elle cherche donc l'appui de la Russie qui a déjà négocié, en juillet dernier avec les États-Unis, un cessez-le-feu au sud-ouest de la Syrie dans une région qui, justement, jouxte la Jordanie. Le royaume hachémite a besoin du soutien russe pour stabiliser une autre partie de sa frontière avec la Syrie, plus à l'est cette fois, dans une région secouée ces derniers jours par des combats. Des combats qui ont obligé de nombreux réfugiés à fuir une nouvelle fois. La Jordanie et les États-Unis ont même demandé à deux groupes d'opposition syriens qui contrôlent des portions de territoire dans le sud de la Syrie de cesser le combat contre les forces du régime de Damas et de se replier sur le territoire jordanien.La Jordanie partage une frontière longue de 370 km avec la Syrie, frontière toujours fermée, mais qu'Amman espère, à terme, rouvrir. Car auparavant, plus d'un milliard de dollars de marchandises transitaient annuellement entre les deux pays par le point de passage de Jabar, point de passage fermé depuis plus de deux ans. Amman joue donc maintenant la carte du pragmatisme pour défendre ses intérêts économiques. Jérôme Boruszewski, Amman, RFI.

AG : « Adieu l'Espagne » : c’est l'une des pancartes brandies par les manifestants aujourd'hui à Barcelone.

GM : Ce 11 septembre marque la «Diada», la fête de la Catalogne. En ce jour très symbolique, des centaines de milliers de personnes ont manifesté pour revendiquer l'indépendance de leur région. Elles ont pris l'engagement de participer, le 1er octobre, à un référendum d'autodétermination interdit par le gouvernement espagnol. La Catalogne est une région de 7,5 millions d'habitants, grande comme la Belgique et qui représente 20% du PIB espagnol.

AG : En France, les opposants à la réforme du Code du travail s'apprêtent à manifester…

GM : ... journée de manifestation demain mardi, à l'appel de la CGT. Le syndicat prévoit près de 200 manifestations à travers le pays et plus de 4 000 appels à la grève, dans les secteurs des transports, de l'énergie ou encore de la santé.

AG : Venons-en à cette agression antisémite en région parisienne. Un homme, sa femme et son fils ont été séquestrés, violentés et volés dans la nuit de jeudi à vendredi dernier à leur domicile.

GM : Le ministre de l'Intérieur a dénoncé «une agression antisémite» et la communauté juive est choquée. Le récit de Franck Alexandre.

La famille Pinto a témoigné de son calvaire. Aux enquêteurs elle a raconté cette nuit tragique : trois délinquants qui s'introduisent par effraction dans leur pavillon de Livry Gargan, coupant l'électricité. Ils ont d'abord séquestré le fils de la famille, avant de s'en prendre aux parents. La famille aurait été ligotée, et les agresseurs leur auraient dit « Vous êtes juifs, donc où est l'argent ? Vous êtes juif donc vous avez de l'argent. » Des bijoux et des cartes de crédit auraient été dérobés. Parmi les victimes figure Roger Pinto, 78 ans président de Siona une association de défense du peuple juif, un militant connu et apprécié. La communauté juive est aujourd'hui sous le choc de cette agression qui rappelle celle d'Ilan Halimi, ce jeune enlevé et supplicié par le gang des barbares en 2006. « Une agression antisémite » a condamné hier le ministre de l'Intérieur. « La motivation de cet acte lâche semble directement liée à la religion des victimes », dénonce encore Gérard Collomb dans un communiqué. Une enquête a été ouverte pour vol en réunion avec violences en raison de la religion des victimes.

GM : Emmanuel Macron a présenté aujourd'hui à Toulouse les grandes lignes de sa réforme du logement. La construction de nouveaux logements passera par une «réduction» des normes environnementales et sociales. Vainqueur de l'US Open, Rafael Nadal a conforté sa place de n° 1 mondial. L’Espagnol devance au classement son grand rival Roger Federer qui retrouve le 2e rang. Début de semaine en hausse à la bourse, en Europe et aux États-Unis. L'indice CAC 40 a gagné 1,24%. Même tendance à Wall Street. C’est la fin de votre Journal en français facile, bonsoir à tous, bonsoir Alexis !



Voir le flux - 11/09/2017 20:45:04

Plafond

Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Coup politique étonnant de la part de Donald Trump : il s’allie avec ses adversaires démocrates du Congrès pour faire rehausser le plafond de la dette, alors que les Républicains ne s’accordaient pas sur le texte. Mais c’est cette image si fréquente qui est intéressante : le plafond de la dette. C’est-à-dire, on l’aura compris, son seuil maximum, le plus haut niveau autorisé. La comparaison est aisée à comprendre : le plafond est au-dessus de nos têtes. Il nous protège mais en même temps nous interdit d’aller plus haut : c’est une limite, et c’est avec cette signification qu’il est très souvent employé au sens figuré. Et on a même formé le verbe plafonner : on a plafonné les retraites. C’est-à-dire qu’on a établi une limite supérieure : les retraites ne pourront excéder telle somme, ou tel pourcentage par rapport au salaire précédent. Mais le verbe a également un autre sens, il évoque le seuil qu’on ne peut pas dépasser, et qu’on n’arrive pas à dépasser. Cet élève plafonne à 10 ! C’est-à-dire que malgré tous ses efforts, il n’arrive pas à se hausser au-dessus de cette note. Et le sens à ce moment est plutôt négatif : il plafonne c’est-à-dire qu’il stagne, il s’immobilise à ce niveau sans jamais faire mieux. Et de même on peut dire qu’un sportif qui court le 100 mètres en 11 secondes plafonne à ce résultat : il n’arrive pas à l’améliorer – et ce n’est déjà pas si mal ! Une autre expression fréquente, c’est le plafond de verre, qui évoque un plafond invisible. Et on l’utilise surtout à propos d’une catégorie sociologique qui n’accède jamais à des postes de responsabilités importants. On parle de cela fréquemment à propos des femmes. Aussi compétentes, aussi diplômées que les hommes, elles prennent des postes d’autorité, grimpent les échelons, et bien souvent, s’arrêtent, ou sont arrêtées. On ne le leur propose rien au-delà, rien au-dessus. Une loi implicite, non dite, une règle muette fait qu’elles ne vont jamais plus haut qu’un certain seuil, comme si l’habitude, l’idéologie, le préjugé interdisait leur promotion : il y a un plafond, personne ne le voit, il n’est pas officiel, mais dans les faits, il est là : un plafond de verre où l’on se cogne.

Quant au plancher, c’est un peu l’image inverse bien sûr : le seuil inférieur. Et on emploie souvent le mot pour des réalités économiques, des sommes d’argent : salaire plancher, c’est-à-dire salaire minimum. Mais aussi dans des cas différents, notamment dans la législation pénitentiaire : on peut parler de peines plancher pour évoquer des peines minimums, au-delà desquelles on ne descendra pas : si l’accusé est reconnu coupable, il sera condamné au moins à une telle amende ou durée d’emprisonnement !

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

 

Canopé

Coproduction du réseau CANOPÉ.
http://www.reseau-canope.fr/



Voir le flux - 11/09/2017 10:17:33

Expression à deviner n° 195

Indice : Difficultés. Réponse n° ?194 : Entre la carotte et le bâton. A demain ou sur https://expressionillustree.blogspot.fr


Voir le flux - 11/09/2017 06:05:57

Journal en français facile 10/09/2017 20h00 GMT

Transcription

 

Aurélien Devernoix

Merci d'écouter RFI, il est 22h10 ici à Paris, 20h10 en Temps Universel, c'est l'heure de votre journal en Français Facile

JINGLE

AD

Et à mes côtés Zéphyrin Kouadio. Bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio

Bonsoir Aurélien, Bonsoir à tous

AD

La Floride dans l'oeil de l'ouragan Irma : des vents soufflant à plus de 200 km/h balaient les côtes de l'Etat américain et ont déjà provoqué la mort de 3 personnes. 

ZK

Et aux Petites Antilles françaises, la population attend vivres et secours : le ravitaillement a repris après le passage de l'ouragan José. Emmanuel Macron se rendra sur place mardi.

AD

Ce complot terroriste déjoué au Nigéria : au moins 7 attaques coordonnées étaient prévues le jour de l'Aïd dans le Nord du pays par Boko Haram

JINGLE

ZK

Des toitures arrachées, des trombes d'eau martelant les rues et des bâtiments qui tremblent face à la force des vents. La Floride est en train de subir de plein fouet les effets de l'ouragan Irma.

AD

Première zone touchée, l'archipel des Keys où un automobiliste a été tué, un accident de la route a également fait deux morts sur la côte ouest de la Floride. Une côte Ouest où a touché terre Irma il y a quelques minutes après avoir changé de direction. Christophe Paget.

JINGLE

AD

Alors, on retrouvera Christophe Paget dans quelques instants. L'ouragan Irma qui avant de frapper la Floride avait fait des ravages à Cuba. Une partie de la capitale, La Havane, a été inondée à la fois par les pluies et par l'océan. Résultat : d'importantes coupures d'électricité. Les infrastructures touristiques de l'île, l'un des poumons économiques de Cuba, ont également souffert selon les autorités. Le point sur la situation avec Christophe Paget

Christophe Paget

Irma se dirigeait vers la côte est de la Floride. L'ouragan devrait finalement passer sur la côte ouest, ce qui ne veut pas dire que les villes de l’est vont être épargnées : l’ouragan, qui est en perpétuelle rotation - qui tourne sur lui-même, pousse d’énormes masses d’eau devant lui, et ces masses d’eau vont arriver dans un premier temps sur la côte est et provoquer une élévation du niveau de la mer. C’est déjà le cas à Miami, où beaucoup de rues sont déjà inondées, et à Fort Pierce, plus au nord. Miami, où en plus une alerte au risque de tornades a été émise
Ces masses d’eau dans un second temps vont arriver sur l’ouest de la Floride, et là aussi faire monter le niveau de la mer. La situation est particulièrement alarmante à Tampa, la ville est située dans une baie : la montée des eaux menace donc particulièrement Tampa où, ironie du sort, beaucoup d'habitants de Miami se sont réfugiés en pensant que c’était leur ville qui allait être frappée. Tampa n’est pas préparée à un ouragan d’une telle puissance, la dernière fois qu’elle en a subi un c’était il y a un siècle. Selon les spécialistes du National Hurricane Center, le niveau de l'eau devrait monter dans la baie dans la nuit de samedi à dimanche heure locale.

ZK

Du côté des Petites Antilles, soulagement à Saint Martin et Saint Barthélémy, finalement épargné par l'ouragan José, dont la trajectoire a dévié vers le Nord.

AD

Et on l'a appris ce soir, Emmanuel Macron se rendra mardi à Saint Martin, où selon le Ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb, l'ordre républicain a été rétabli. Des critiques avaient été émises après la diffusion de scènes de pillage. Mais pour les habitants des deux îles, si le maintien de l'ordre est important, l'urgence est aussi de recevoir des secours et des vivres alors que 90% des infrastructures ont été détruites ou endommagées. Le point sur la situation avec Franck Alexandre.

Franck Alexandre

A saint Martin et saint Bartélémy tout est à reconstruire: et dans ce paysage de ruines, les autorités doivent faire face à de nombreux problèmes immédiats: manque d'eau, de nourriture, pas d'électricité. Sur le plan sanitaire aussi la situation est délicate, car l'hopital de Saint Martin est lourdement endomagé. Ces dernières heures, les rotations depuis la Guadeloupe s'intensifient: 1000 tonnes d'eau, 85 tonnes de denrées alimentaires, 58 m3 de carburants ont déjà quitté Pointe à Pitre. Un gros porteur parti hier de métropole pour renforcer les secours, est arrivé en Martinique avec à son bord des militaires un hélicoptère et du fret. Mais le premier ministre Edouard Philippe l'a admis: la distribution d'eau et de nourriture va se faire dans des conditions difficile. Il faut aussi sécuriser l'ile ou le chaos des derniers jours à profiter aux pilleurs. A saint martin un couvre feu est en vigueur jusqu'à mercredi. Les effectifs de police vont aussi être doublé: outre les 410 gendarmes et 80 policiers déjà sur place, trois escadrons de gendarmerie mobile seront dès demain déployés.

ZK

C'est une image qui va faire le tour du monde : la cape blanche du Pape François tâchée de sang, après que le souverain pontife se soit cogné contre la vitre blindée de sa papamobile.

AD

Le véhicule a freiné brusquement pour éviter la foule venue acclamer le Pape à Carthagène. C'était la dernière étape du voyage papale en Colombie et il en a profité pour appeler à la paix sur le continent et particulièrement au Vénézuéla.

ZK

Le Pape François dont l'un des prochains voyages sera au Bangladesh et en Birmanie.

AD

La frontière entre les deux pays où la crise humanitaire s'amplifie. Près de 300 000 Rohingas se sont réfugiés au Bangladesh pour fuir la répression du régime birman. La rébellion rohinga a annoncé hier une trève d'un mois pour permettre un apaisement de la situation, sans réponse pour l'instant de la part des autorités.

ZK

Cette importante opération de police ce matin au Caire en Egypte

AD

Opération durant laquelle 10 membres présumés de la filiale locale du Groupe Etat Islamique ont été tués par les forces de sécurité. 9 policiers ont été blessés lors de l'opération. Des attentats étaient en préparation selon le gouvernement.

ZK

Autres attentats déjoués, au Nigéria cette fois.

AD

Et là aussi c'est une extension de Daesh qui était à la manoeuvre, le Groupe Etat Islamique en Afrique de l'Ouest, aussi appelé Boko Haram. Selon les autorités nigérianes, il prévoyait de mener une série d'attaques coordonnées, début septembre, durant la célébration de l'Aïd-el-Kébir. Sept Etats de la moitié nord du pays étaient visés, Clémentine Pawlotsky.

Clémentine Pawlotsky

Selon Tony Opuiyo, porte-parole de l’Agence nationale de renseignement, le Department of State Services (DSS), les insurgés prévoyaient des « attaques armées » et des « attaques-suicide à l’explosif ». Le présumé maître d’œuvre de ces attaques planifiées est d’ailleurs présenté comme un spécialiste des explosifs et il est connu sous le nom d’Husseini Mai-Tangaran. Selon la DSS, il a été impliqué dans l'attentat de novembre 2014 contre la mosquée de Kano, dans le nord-est du Nigeria. L’attaque avait tué au moins 120 personnes. Il appartiendrait à la faction de Boko Haram dirigée par Abu Mus’ab al-Barnawi et reconnue par le groupe Etat islamique. Les services de sécurité nigérians affirment avoir arrêté Husseini Mai-Tangaran, le 31 août, dans la ville de Kano. Son arrestation aurait permis d’arrêter d’autres suspects, entre trois et cinq, selon les médias nigérians. Le président Muhammadu Buhari, à son retour du Royaume-Uni, fin août, avait promis d’intensifier la lutte contre Boko Haram qui se signale par des attaques récurrentes. Mardi dernier, Amnesty International, organisation de défense des droits de l'homme, déclarait que 400 civils en avaient été victimes, depuis le mois d'avril, au Nigeria et au Cameroun voisin.

ZK

Nous parlons de cyclisme à présent :  il est le troisième coureur de l'histoire à réussir ce doublé prestigieux la même année.

AD

Après sa victoire lors du Tour de France en juillet, Christopher Froome a remporté le Tour d'Espagne ce dimanche. Seuls les Français Jacques Anquetil et Bernard Hinault avaient réussi pareil exploit auparavant.

ZK

En bref des résultats de football Aurélien

AD

En Italie, l'Inter, s'est imposé 2/0 face à la Spal et rejoint la Juventus Turin en tête du classement. Du côté de la France, Lyon a difficilement battu Guingamp 2/1, Marseille affronte Rennes en ce moment. Et puis en Allemagne, match nul entre le Herta Berlin et le Werder Brème, la première rencontre d'une division d'élite européenne arbitrée par une femme. Bibiana Steinhaus s'est attirée une pluie de compliments pour sa prestation. Une "pluie de compliments" ou dans l'autre sens une "pluie de critiques" : une expression imagée que vous explique ce soir Yvan Amar

Yvan Amar

On nous annonce une pluie de critiques après l’annonce du nouveau gouvernement au Sénégal : en effet la plupart des ministres ont été reconduits, c’est-à-dire qu’ils reprennent leur poste, que de nouveau on leur confit la même mission, qu’ils sont responsables du même portefeuille comme on dit : ils ne changent pas de fonction. Alors pourquoi changer de gouvernement si on change si peu de choses ! Une pluie de critiques s’est donc abattue sur les responsables de ce changement si minime ! On, comprend bien l’image ! Une pluie de critiques, c’est-à-dire des critiques très nombreuses. Mais il n’y a pas que le nombre qui est important : s’il pleut des critiques, c’est qu’elles tombent du ciel, c’est qu’elles vous tombent dessus : on a donc cette image, très parlante : on ne peut leur échapper, elles vous inondent. Et d’ailleurs elles semblent tomber du ciel, comme la pluie. Comme s’il s’agissait de critiques qu’on ne peut pas éviter : c’est le climat qui veut ça, ou peut-être les dieux : en tout cas ça dépasse largement la volonté humaine. Et cette expression s’oppose à une autre : on est sous le feu des critiques ! Ce n’est pas très confortable non plus mais c’est bien différent : comme si on vous tirait dessus. Mais là, les critiques sont à votre niveau, elles viennent d’en face et non d’en haut. Elles viennent probablement d’humains. Alors qu’une pluie de critiques est plus mystérieuse. Et dans le même genre, on parle souvent d’avalanche de critiques. On a le même mouvement, de haut en bas, la même impression qu’on ne peut y échapper, et là c’est encore pire, l’image est plus forte. La pluie est le plus souvent désagréable, mais on s’en remet, on n’en meurt pas. Mais s’il s’agit d’une avalanche, on peut y rester, on peut étouffer  ou être écrasé sous le poids de ces critiques qui vous tombent dessus.

AD

C'est la fin de votre journal en Français Facile, merci à Zéphyrin Kouadio de m'avoir accompagné pendant ce journal. Excellente soirée à l'écoute de RFI.

 



Voir le flux - 10/09/2017 20:30:05

Journal en français facile 10/09/2017 20h00 GMT

Transcription

 

Aurélien Devernoix : Merci d'écouter RFI, il est 22h10 ici à Paris, 20h10 en temps universel, c'est l'heure de votre Journal en français facile. Et à mes côtés Zéphyrin Kouadio. Bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Aurélien, bonsoir à tous.

AD : La Floride dans l'oeil de l'ouragan Irma : des vents soufflant à plus de 200 km/h balaient les côtes de l'État américain et ont déjà provoqué la mort de 3 personnes.

ZK : Et aux Petites Antilles françaises, la population attend vivres et secours : le ravitaillement a repris après le passage de l'ouragan José. Emmanuel Macron se rendra sur place mardi.

AD : Ce complot terroriste déjoué au Nigéria : au moins 7 attaques coordonnées étaient prévues le jour de l'Aïd dans le nord du pays par Boko Haram.

-----

ZK : Des toitures arrachées, des trombes d'eau martelant les rues et des bâtiments qui tremblent face à la force des vents. La Floride est en train de subir de plein fouet les effets de l'ouragan Irma.

AD : Première zone touchée, l'archipel des Keys où un automobiliste a été tué, un accident de la route a également fait deux morts sur la côte ouest de la Floride. Une côte ouest où a touché terre Irma il y a quelques minutes après avoir changé de direction. Christophe Paget.

[Problème d'antenne ]

AD : Alors, on retrouvera Christophe Paget dans quelques instants. L'ouragan Irma qui avant de frapper la Floride avait fait des ravages à Cuba. Une partie de la capitale, La Havane, a été inondée à la fois par les pluies et par l'océan. Résultat : d'importantes coupures d'électricité. Les infrastructures touristiques de l'île, l'un des poumons économiques de Cuba, ont également souffert selon les autorités. Le point sur la situation avec Christophe Paget.

Irma se dirigeait vers la côte est de la Floride. L'ouragan devrait finalement passer sur la côte ouest, ce qui ne veut pas dire que les villes de l’est vont être épargnées : l’ouragan, qui est en perpétuelle rotation - qui tourne sur lui-même pousse d’énormes masses d’eau devant lui, et ces masses d’eau vont arriver dans un premier temps sur la côte est et provoquer une élévation du niveau de la mer. C’est déjà le cas à Miami, où beaucoup de rues sont déjà inondées, et à Fort Pierce, plus au nord. Miami, où en plus une alerte au risque de tornades a été émise
Ces masses d’eau dans un second temps vont arriver sur l’ouest de la Floride, et là aussi faire monter le niveau de la mer. La situation est particulièrement alarmante à Tampa, la ville est située dans une baie : la montée des eaux menace donc particulièrement Tampa où, ironie du sort, beaucoup d'habitants de Miami se sont réfugiés en pensant que c’était leur ville qui allait être frappée. Tampa n’est pas préparée à un ouragan d’une telle puissance, la dernière fois qu’elle en a subi un c’était il y a un siècle. Selon les spécialistes du National Hurricane Center, le niveau de l'eau devrait monter dans la baie dans la nuit de samedi à dimanche heure locale.

ZK : Du côté des Petites Antilles, soulagement à Saint Martin et Saint-Barthélemy, finalement épargné par l'ouragan José, dont la trajectoire a dévié vers le Nord.

AD : Et on l'a appris ce soir, Emmanuel Macron se rendra mardi à Saint-Martin, où selon le ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb, l'ordre républicain a été rétabli. Des critiques avaient été émises après la diffusion de scènes de pillage. Mais pour les habitants des deux îles, si le maintien de l'ordre est important, l'urgence est aussi de recevoir des secours et des vivres alors que 90% des infrastructures ont été détruites ou endommagées. Le point sur la situation avec Franck Alexandre.

À Saint-Martin et Saint-Barthélemy, tout est à reconstruire : et dans ce paysage de ruines, les autorités doivent faire face à de nombreux problèmes immédiats: manque d'eau, de nourriture, pas d'électricité. Sur le plan sanitaire aussi la situation est délicate, car l'hôpital de Saint-Martin est lourdement endommagé. Ces dernières heures, les rotations depuis la Guadeloupe s'intensifient : 1000 tonnes d'eau, 85 tonnes de denrées alimentaires, 58 m3 de carburants ont déjà quitté Pointe à Pitre. Un gros porteur parti hier de métropole pour renforcer les secours est arrivé en Martinique avec à son bord des militaires un hélicoptère et du fret. Mais le Premier ministre Édouard Philippe l'a admis: la distribution d'eau et de nourriture va se faire dans des conditions difficiles. Il faut aussi sécuriser l'île ou le chaos des derniers jours à profiter aux pilleurs. À Saint-Martin un couvre-feu est en vigueur jusqu'à mercredi. Les effectifs de police vont aussi être doublés: outre les 410 gendarmes et 80 policiers déjà sur place, trois escadrons de gendarmerie mobile seront dès demain déployés.

ZK : C'est une image qui va faire le tour du monde : la cape blanche du Pape François tâchée de sang, après que le souverain pontife se soit cogné contre la vitre blindée de sa papamobile.

AD : Le véhicule a freiné brusquement pour éviter la foule venue acclamer le Pape à Carthagène. C'était la dernière étape du voyage papale en Colombie et il en a profité pour appeler à la paix sur le continent et particulièrement au Vénézuéla.

ZK : Le Pape François dont l'un des prochains voyages sera au Bangladesh et en Birmanie.

AD : La frontière entre les deux pays où la crise humanitaire s'amplifie. Près de 300 000 Rohingyas se sont réfugiés au Bangladesh pour fuir la répression du régime birman. La rébellion rohingya a annoncé hier une trêve d'un mois pour permettre un apaisement de la situation, sans réponse pour l'instant de la part des autorités.

ZK : Cette importante opération de police ce matin au Caire en Égypte.

AD : Opération durant laquelle 10 membres présumés de la filiale locale du groupe État islamique ont été tués par les forces de sécurité. 9 policiers ont été blessés lors de l'opération. Des attentats étaient en préparation selon le gouvernement.

ZK : Autres attentats déjoués, au Nigéria cette fois.

AD : Et là aussi c'est une extension de Daesh qui était à la manoeuvre, le groupe État islamique en Afrique de l'Ouest, aussi appelé Boko Haram. Selon les autorités nigérianes, il prévoyait de mener une série d'attaques coordonnées, début septembre, durant la célébration de l'Aïd-el-Kébir. Sept États de la moitié nord du pays étaient visés, Clémentine Pawlotsky.

Selon Tony Opuiyo, porte-parole de l’Agence nationale de renseignement, le Department of State Services (DSS), les insurgés prévoyaient des « attaques armées » et des « attaques-suicide à l’explosif ». Le présumé maître d’œuvre de ces attaques planifiées est d’ailleurs présenté comme un spécialiste des explosifs et il est connu sous le nom d’Husseini Mai-Tangaran. Selon la DSS, il a été impliqué dans l'attentat de novembre 2014 contre la mosquée de Kano, dans le nord-est du Nigeria. L’attaque avait tué au moins 120 personnes. Il appartiendrait à la faction de Boko Haram dirigée par Abu Mus’ab al-Barnawi et reconnut par le groupe État islamique. Les services de sécurité nigérians affirment avoir arrêté Husseini Mai-Tangaran, le 31 août, dans la ville de Kano. Son arrestation aurait permis d’arrêter d’autres suspects, entre trois et cinq, selon les médias nigérians. Le président Muhammadu Buhari, à son retour du Royaume-Uni, fin août, avait promis d’intensifier la lutte contre Boko Haram qui se signale par des attaques récurrentes. Mardi dernier, Amnesty International, organisation de défense des droits de l'homme, déclarait que 400 civils en avaient été victimes, depuis le mois d'avril, au Nigeria et au Cameroun voisin.

ZK : Nous parlons de cyclisme à présent : il est le troisième coureur de l'histoire à réussir ce doublé prestigieux la même année.

AD : Après sa victoire lors du Tour de France en juillet, Christopher Froome a remporté le Tour d'Espagne ce dimanche. Seuls les Français Jacques Anquetil et Bernard Hinault avaient réussi pareil exploit auparavant.

ZK : En bref des résultats de football Aurélien.

AD : En Italie, l'Inter, s'est imposé 2/0 face à la Spal et rejoint la Juventus Turin en tête du classement. Du côté de la France, Lyon a difficilement battu Guingamp 2/1, Marseille affronte Rennes en ce moment. Et puis en Allemagne, match nul entre le Herta Berlin et le Werder Brème, la première rencontre d'une division d'élite européenne arbitrée par une femme. Bibiana Steinhaus s'est attiré une pluie de compliments pour sa prestation. Une "pluie de compliments" ou dans l'autre sens une « pluie de critiques » : une expression imagée que vous explique ce soir Yvan Amar

On nous annonce une pluie de critiques après l’annonce du nouveau gouvernement au Sénégal : en effet la plupart des ministres ont été reconduits, c’est-à-dire qu’ils reprennent leur poste, que de nouveau on leur confit la même mission, qu’ils sont responsables du même portefeuille comme on dit : ils ne changent pas de fonction. Alors, pourquoi changer de gouvernement si on change si peu de choses ? Une pluie de critiques s’est donc abattue sur les responsables de ce changement si minime ! On, comprend bien l’image ! Une pluie de critiques, c’est-à-dire des critiques très nombreuses. Mais il n’y a pas que le nombre qui est important : s’il pleut des critiques, c’est qu’elles tombent du ciel, c’est qu’elles vous tombent dessus : on a donc cette image, très parlante : on ne peut leur échapper, elles vous inondent. Et d’ailleurs elles semblent tomber du ciel, comme la pluie. Comme s’il s’agissait de critiques qu’on ne peut pas éviter : c’est le climat qui veut ça, ou peut-être les dieux : en tout cas ça dépasse largement la volonté humaine. Et cette expression s’oppose à une autre : on est sous le feu des critiques ! Ce n’est pas très confortable non plus, mais c’est bien différent : comme si on vous tirait dessus. Mais là, les critiques sont à votre niveau, elles viennent d’en face et non d’en haut. Elles viennent probablement d’humains. Alors qu’une pluie de critiques est plus mystérieuse. Et dans le même genre, on parle souvent d’avalanche de critiques. On a le même mouvement, de haut en bas, la même impression qu’on ne peut y échapper, et là c’est encore pire, l’image est plus forte. La pluie est le plus souvent désagréable, mais on s’en remet, on n’en meurt pas. Mais s’il s’agit d’une avalanche, on peut y rester, on peut étouffer ou être écrasé sous le poids de ces critiques qui vous tombent dessus.

AD : C'est la fin de votre Journal en français facile, merci à Zéphyrin Kouadio de m'avoir accompagné pendant ce journal. Excellente soirée à l'écoute de RFI.



Voir le flux - 10/09/2017 20:30:05