Tout le fil

Paramètres de recherche

Niveau

A1 A2 B1 B2 C1 C2

Support

Audio Vidéo Texte Iconographie

Compétence

CO EO CE EE
51-60 sur 3279 résultats.

Rêve

Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité transcription manquante).

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr 



Voir le flux - 05/04/2018 08:15:03

Journal en français facile 04/04/2018 20h00 GMT

Transcription

Vous écoutez RFI il est 22h à Paris, 20h en TU

Romain Auzouy : C'est l'heure de votre journal en français facile. Présenté ce soir en compagnie de Sylvie Berruet, bonsoir Sylvie

Sylvie Berruet : Bonsoir Romain, bonsoir à tous

RA : A la une de l'actualité ce soir :

Une audience capitale pour l'ancien président du Brésil Lula se déroule actuellement. Les juges de la Cour suprême doivent décider s'ils envoient Lula en prison. Il a déjà été condamné pour corruption.

SB : Aux Etats-Unis, les hommages à Martin Luther King, 50 ans après sa mort. Il avait été assassiné le 4 avril 1968 à l'âge de 39 ans. Son discours « I have a dream » (« J’ai fait un rêve » pour lutter contre les inégalités raciales est entré dans l'histoire.

RA : Pour un cessez le feu durable en Syrie. C'est l'engagement formulé ce mercredi par les dirigeants de trois pays, Russie, Iran et Turquie, qui se sont rencontrés à Ankara.

SB : Et puis un premier bilan pour les opposants à la réforme de la SNCF en France. Les deux premiers jours de grève viennent de s'achever. Prochaine journée de mobilisation prévue ce dimanche.

 

SB : Le Brésil est donc ce soir dans l'attente d'un jugement crucial pour l'ancien président Lula

RA : les juges de la Cour suprême doivent répondre à la question suivante : est-ce que Lula doit aller en prison ? L'ancien président brésilien a été condamné en appel à une peine de 12 ans et un mois pour corruption. Désormais donc c'est à la plus haute juridiction du pays de se prononcer. L'enjeu est extrêmement important, la société brésilienne est divisée entre les partisans de Lula et ses opposants. Et cela donne lieu à des manifestations. L'audience de la Cour suprême a débuté il y a maintenant près de trois heures au Brésil. Elle s'annonce extrêmement longue comme nous le dit notre correspondant Martin Bernard.

Les onze membres de la cour, vêtus de toges noires, s’expriment tour à tour pour sceller le destin de Lula, pour ce qui devrait être une véritable séance marathon. Il y a un grand débat juridique au Brésil pour savoir si les accusés doivent aller en prison après une condamnation en deuxième instance, comme dans le cas de Lula actuellement, ou s’ils  peuvent bénéficier d’un « habeas corpus » et rester en liberté. Mais le débat prend aussi une tournure très politique. Les partisans et les adversaires de l’ancien président sont d’ailleurs venus à Brasilia pour manifester en faveur ou contre Lula. L’élément nouveau, c’est l’intervention de l’armée dans le débat, puisque le chef de l’Armée de terre, le général Villas Boas a exprimé sur Twitter son rejet de l’impunité, ce qui dans le contexte actuel, a été interprété comme une pression sur la Cour suprême pour sanctionner Lula. Une déclaration rapidement condamnée par Amnesty International, qui considère qu’il s’agit d’une menace envers l’état de droit. Martin Bernard, São Paulo, RFI.

RA : Et on suivra bien sûr l'issue de l'audience de la Cour suprême dans les prochaines heures.

SB : C'était il y a 50 ans jour pour jour aux Etats-Unis, la mort d'un homme devenu icône de la lutte contre les inégalités raciales

RA : il s'agit de Martin Luther King. Le 4 avril 1968 il était assassiné devant un motel dans la ville de Memphis. Ses discours sont entrés dans la légende, « I have a dream » (« J’ai fait un rêve ») est le plus connu. Martin Luther King a permis de faire avancer la cause des Noirs aux Etats-Unis. Mais de nombreux points restent d'actualité. Ecoutez l'analyse d'Earl Scarlette, qui est un diplomate à la retraite.

Il y a les Noirs qui ont de très bons boulots. Les jeunes qui ont fait des études dans les grandes universités des Etats-Unis trouvent du travail : les jeunes avocats, les ingénieurs… Mais il y a beaucoup de Noirs qui n’ont pas cette opportunité de faire des études et de participer à la société. Il y a ceux qui sont pauvres, sans emploi et sans domicile. C’est très triste pour un pays, peut-être le plus riche du monde. Martin Luther King a pensé profondément la situation de la classe pauvre aux Etats-Unis, il a rêvé d’avenir pour toutes les classes sociales, pas seulement les Noirs. Donc il y a un symbole, très important : la flamme existe toujours, mais il faut avoir quelques leaders pour reprendre cette flamme dans le futur.

RA : Earl Scarlette, ancien diplomate au micro d'Anne Corpet, notre envoyée spéciale à Atlanta. Des cérémonies en hommage à Martin Luther King étaient prévues ce mercredi aux Etats-Unis. Et puis à 23h TU, à l'heure où il a été assassiné, les cloches doivent sonner dans toutes les églises des Etats-Unis.

SB : Comment trouver une solution au conflit en Syrie ? Les dirigeants de trois pays étaient réunis ce mercredi en Turquie pour tenter d'avancer sur la question

RA : Les trois pays concernés sont la Russie, l'Iran et la Turquie. Les présidents de ces pays se sont rencontrés à plusieurs reprises ces derniers mois. Ils avaient notamment proposé la création de zones de désescalade en Syrie, c'est à dire des régions où les civils pourraient être à l'abri.  Qu'ont-ils proposé à l'issue de leur réunion aujourd'hui ? On fait le point avec Alexandre Billette, qui a suivi les échanges entre les trois dirigeants.

Les trois hommes ont surtout insisté sur les éléments sur lesquels ils sont d’accord. Une rencontre plus courte que ce qui avait été prévu, 1h40 de discussions entre les trois Présidents. On a évoqué notamment la mise en place voulue par la Turquie d’une aide humanitaire dans la région de la Ghouta, avec le soutien de la Russie. Le communiqué final insiste aussi sur la volonté de mettre en place un cessez le feu « durable » en Syrie, et sur le fait que l’intégrité territoriale du pays doit être respecté, qu’il faut lutter contre les séparatismes, et contre le terrorisme. Peut-être dans le cas de cette dernière déclaration, un geste à l’égard de Recep Tayyip Erdogan. D’ailleurs, sur ce dossier le Président turc a confirmé encore une fois et a insisté en conférence de presse : la Turquie a bien l’intention de poursuivre ses opérations en Syrie tout au long de sa frontière « jusqu’au départ du dernier terroriste », a dit Recep Tayyip Erdogan qui a également confirmé que la Turquie allait se rendre jusqu’à Manbij, là où se trouve encore aujourd’hui des milices kurdes et des forces américaines et françaises à leurs côtés. Alexandre Billette, Istanbul, RFI.

RA : Egalement concernant la Syrie, à noter la déclaration aujourd'hui de Washington. Dans un communiqué la Maison Blanche évoque un possible retrait des troupes américaines dans le pays. Mais le sujet reste flou car aucun calendrier n'a été détaillé.

SB : Nouvelle étape dans le conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis

RA : ce matin Pékin a annoncé que de nombreux produits importés des Etats-Unis seraient lourdement taxés,  pour un montant annuel de 50 milliards de dollars. C'est exactement le même montant que celui qui a été annoncé hier par l'administration Trump aux Etats-Unis. On peut donc dire que le bras de fer entre les deux pays se poursuit.

SB : Dans l'actualité française, la fin des deux premières journées de grève pour protester contre la réforme de la SNCF

RA : le mouvement a été très suivi. Ce mercredi près d'un tiers des employés de l'entreprise publique étaient en grève. Parmi eux une majorité de conducteurs. Donc de nombreux trains ont été annulés. Et ce n'est que le début de la contestation car de nouvelles mobilisations sont prévues à partir de dimanche. Les syndicats entendent aller jusqu'au bout, et cela risque d'avoir des conséquences importantes sur le plan financier. Détails Myriam Berber

Entre les billets non vendus, ceux remboursés, les bus affrétés, les hôtels pour loger les voyageurs ou bien encore le fret ferroviaire, la facture s'annonce lourde. Pour le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, chaque journée de grève coûte 20 millions d'euros. Si l’on multiplie ce coût journalier par les 36 jours de grève prévus jusqu’au 28 juin, la grève des cheminots pourrait coûter sept cent vingt millions d’euros. Sans compter le remboursement des abonnements TER. La SNCF envisage, en effet, un geste commercial, pour les usagers. A cela il faut ajouter les effets indirects du mouvement social. Dans la majorité des cas, les absences pour grève des trains ne sont pas payées, dans les entreprises. Les répercussions financières seront également, lourdes, pour le tourisme et l'hôtellerie, alors qu'arrivent les vacances de printemps et les ponts du mois de mai. Le secteur du tourisme estime qu'il va perdre 10% de son activité, en raison  des annulations de courts séjours.

SB : Et puis en football, deux matchs comptant pour les 1/4 de finale de la Ligue des champions ont lieu en ce moment

RA : le FC Barcelone accueille les Italiens de l'AS Rome. Le Barca mène 3-0. Dans l'autre rencontre, deux clubs anglais s'affrontent : Liverpool mène facilement face à Manchester City 3 buts à 0 également. C'est actuellement la seconde période dans ces deux rencontres.



Voir le flux - 04/04/2018 20:30:06

Réforme de la SNCF: et ailleurs en Europe ?

Chaque semaine, entraînez-vous avec une série d'exercices autour d'un fait de l'actualité extrait du Journal en français facile.


Voir le flux - 04/04/2018 09:48:28

Unisson

Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité transcription manquante).

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr 



Voir le flux - 04/04/2018 07:45:03

Journal en français facile 03/04/2018 20h00 GMT

transcription

22h à Paris...

 

 

 

*********************************

 

 

LB : C'est l'heure de votre journal en français facile.

Présenté ce soir avec Alexis Guilleux

 

AG : Bonsoir Loïc, bonsoir à tous

 

 

LB:A la une de l'actualité de ce mardi 3 avril

 

 

-Les hommages

Qui se succèdent

Après la mort de Winnie Mandela...

En provenance du monde entier

Mais aussi d'Afrique du Sud...

Reportage...

Ds ce journal...

Devant la maison de l'ex-femme de Nelson Mandela

 

 

 

-AG: 2 milliards de dollars pour le Yémen...

C'est ce qui ressort de la conférence des donateurs

Qui se tenait ajd à Genève...

Un début de réponse...

Pour un pays en guerre depuis 3 ans

 

 

 

-LB : Et puis en France..

Un mardi noir -comme prévu- dans les transports...

La grève de la SNCF largement suivi...

On y revient ds un instant

 

AG: Retour

Tout d'abord,

Sur la disparition hier

De Winnie Mandela...

L'ex-femme de Nelson Mandela....

 

 

 

LB: Elle avait 81 ans...

Depuis l'annonce de son décès...

Les hommages se succèdent...

 

En provenance du monde entier

Mais aussi de l'ensemble de la société sud-africaine.

 

Beaucoup de personnalités se sont rassemblés aujourd’hui au domicile des Mandela,

Dans le township de Soweto à Johannesburg.

 

Noé Hochet-Bodin

 

Dans la maison de Winnie Mandela se sont succédés l’ancien président Thabo Mbeki ou encore la Ligue des femmes de l’ANC.

Le plus grand cortège est à mettre à l’actif du parti de gauche radicale l’EFF. Mpodi Makwabane et 300 autres membres du parti sont venus rendre hommage à Mama Mandela.

 

TRAD Même si elle était de l’ANC, en tant que membre de l’EFF nous sommes honorés d’avoir quelqu’un de son calibre dans le pays.

A l’avant du cortège Julius Malema, le leader du parti, improvise un meeting. Ce très proche de Winnie Mandela revendique son héritage politique.

 

TRAD « La lance du combat est tombée. Nous sommes ici pour le ramasser et pour continuer le combat. Mama Winnie, jamais nous ne trahirons ton combat et nous allons continuer la lutte »

 

La famille Mandela reçoit pendant ce temps-là les nombreuses condoléances. Le petit-fils par alliance de Winnie, Thierry Bashala

Après ces hommages politiques viendront l’heure du dernier hommage populaire, le 14 avril à Johannesburg.

Noé Hochet-Bodin Johannesburg RFI

 

AG: A la une également...

Ce que les Nations Unies décrivent comme le théâtre de "la pire crise humanitaire dans le monde"

La situation au Yémen était au cœur d'une conférence des donateurs

Ajd, à Genève...

 

 

 

LB: L'objectif de cette conférence...

C'était de récolter des moyens pour répondre à la guerre

Qui dure depuis trois ans dans le pays...

Et qui a fait quelques 10 000 morts

Et deux millions de déplacés

 

Au total...

Ce sont plus de deux milliards de dollars uqi ont pu être récoltés...

 

Des résultats encourageants pour le secrétaire général de l'ONU,

Antonio Guterres.

traduction :
Les promesses annoncées représentent plus de deux milliards de dollars et si vous comparez avec le milliard de dollars récolté  l'an dernier, nous avons pratiquement doublé les dons. Mais vous pourriez me dire que nous avions demandé trois milliards de dollars et que nous n'en avons récolté que deux. Mais lors de la conférence des donateurs de l'an dernier, nous avions récolté 1 milliard et finalement, nous avons eu plus de dons que prévus : 1 milliard 700 millions de dollars car les donateurs ont été plus généreux.

Mais aussi importantes soient elles, les ressources humanitaires ne sont pas suffisantes. Nous avons besoin de toutes les parties impliquées dans ce conflit pour faire respecter le droit international humanitaire et pour protéger les civils. Et surtout nous avons besoin d'un processus politique sérieux pour aboutir à une solution politique. Les crises humanitaires ne se sont jamais résolues uniquement par des réponses humanitaires. Les solutions sont toujours été politiques et au Yémen ce dont nous avons besoin c'est d'une solution politique pour que cette conférence de donateurs ne se répète plus à l'avenir.

 

En bref...

 

Le rétropédalage de Benyamin Netanyahu

Le PM israélien annonçait hier un accord avec le HCR,

Le Haut commissariat de l'ONU pour les Réfugiés,

Accord concernant le sort des près de 40.000 Erythréens et Soudanais entrés illégalement en Israël.

 

 

Le texte est finalement annulé...

24h après...

 

Benyamin Netanyahu dit en avoir pesé à nouveau les avantages et les inconvénients...

Il répond surtout aux critiques d'une partie de son gouvernement

 

 

 

 

Cette autre annonce...

De Donald Trump...

 

Le président américain réaffirme sa volonté de quitter la Syrie...

Et de ramener les troupes américaines "à la maison"...

Selon ses propres termes...

 

Une décision concernant ce dossier sera

Dit-il

Prise "très rapidement"

 

 

-En revanche...

Des soldats américains devraient être bientôt envoyés à la frontière sud des Etats Unis...

Il faut,

Prétend DT, protéger notre frontière avec notre armée,

"Jusqu'à ce que nous ayons un mur et une sécurité adéquate...

 

La construction d'un mur séparant les US et le Mexique était l'une des promesses de campagne du Pdt américain

 

 

 

Et pus l'ex Président de la Catalogne...

Actuellement détenu en Allemagne...

Devrait lui bientôt être transféré en Espagne...

 

C'est ce qui ressort d'une décision de la justice allemande...

Qui répond aux demandes de Madrid...

 

Carles Puigdemondt...

Destitué par le gouvernement espagnol après la déclaration d'indépendance de sa région à l'automne dernier

Avait a été interpellé fin mars dans le nord de l'Allemagne.

Alors qu'il revenait d'un déplacement en Finlande

 

 

 

VIRGULE

 

 

AG: PENDULE

Retour en France...

Où le scenario annoncé a donc bien eu lieu ce mardi:

Celui d'un cauchemar...

Dans les gares

Pour les usagers du train...

 

 

 

LB: C'est la conséquence directe de la grève des cheminots...

Les salariés de la SNCF...

 

Qui protestent contre la réforme du rail voulue par le Gvt...

 

Le mouvement

Qui doit se poursuivre demain

Etait largement suivi

 

Avec seulement un TGV sur 8 seulement en service...

 

 

Les cheminots font grève...

Car ils se disent inquiets pour leur statut...

Ou de l'ouverture à la concurrence du transport de voyageurs

 

Ils rappellent toutefois qu'ils ne se mobilisent pas par plaisir...

Comme le souligne Kevin Quehen

 

Secrétaire général de la CGT-Cheminots pour la région Paris-Nord...

 

MIC David Baché

 

 

 

Le mouvement des cheminots se poursuit demain...

Et doit, je le rappelle, s'étaler jusqu'au mois de juin...

A raison de deux jours de grève par semaine

 

 

 

Et puis il n'y a pas que le rail qui fait l'objet de perturbations...

Les salariés d'Air France poursuivaient également leur mouvement ajd...

Pour le 4e jour de suite...

 

La compagnie prévoyait toutefois d'assurer aujourd'hui les trois quarts de son programme de vols,

 

L'intersyndicale réclame

Je le rappelle

Une hausse des salaires de 6%.

 

 

 

AG: On referme ce journal sur ce nouveau record de distance ...

Etabli par des scientifiques de l'université du Minnesota

 

 

Des scientifiques qui ont découvert l'existence de l'étoile la plus lointaine jamais observée ...

à 9,3 milliards d'années-lumière de nous ...

 

C'est 100 fois plus loin que les précédents records ...

Et au-delà de l'anecdote, son étude pourrait nous apprendre des choses sur l'Univers ...

 

 

Simon Rozé

 

Icare, c'est son surnom, est ce qu'on appelle une super géante bleue : une étoile si grande, si massive et si brillante que notre Soleil ferait office de veilleuse à ses côtés ...

C'est à 9,3 milliards d'années lumières de nous qu'elle a été débusquée ... à 93 000 milliards de milliards de kilomètres ...

c'est loin, tellement loin, que même son intense éclat ne pouvait pas être détecté sans utiliser de moyens détournés ...

 

Pour repérer Icare, il a donc fallu le télescope spatial Hubble, et l'aide d'un phénomène physique ... qu'on appelle la lentille gravitationnelle ...

En gros ... imaginez une étoile très loin de la Terre ... et quelque chose d'énormément massif comme une galaxie qui passe entre les deux ... Vue de chez nous, l'étoile distante apparaîtra plus brillante qu'elle ne l'est réellement ... comme si elle avait été grossie par une lentille de télescope ...

 

C'est compliqué, c'est étrange, mais ça marche, et c'est Albert Einstein qui a démontré ça avec la relativité générale ... et depuis, les exemples de lentilles gravitationnelles ne manquent pas ...

 

Dans le cas d'Icare notre étoile ... cette découverte est intéressante car sa distance par rapport à nous, nous renseigne également sur son âge ... la lumière que l'on a capté a ainsi 9,3 milliards d'années ...

Une époque où l'Univers était encore adolescent ...  et que l'on peut désormais étudier.

 



Voir le flux - 03/04/2018 20:30:07

Cheminot

Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité transcription manquante).

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

 

 

Logo CANOPE

 

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr 



Voir le flux - 03/04/2018 08:00:05

Journal en français facile 02/04/2018 20h00 GMT

Transcription

22h à Paris...

 

 

 

*********************************

 

 

LB : C'est l'heure de votre journal en français facile.

Présenté ce soir avec Alexis Guilleux

 

AG : Bonsoir Loïc, bonsoir à tous

 

 

LB:A la une de l'actualité de ce lundi 2 avril:

 

 

-La mort de Winnie Mandela...

L'ex femme de Winnie Mandela était aussi connue pour son rôle dans la lutte contre l'apartheid...

Le Pdt sud africain Cyril Ramaphosa

Salue ce soir le symbole du désir de liberté de son peuple

 

 

 

-AG: Un accord entre l'ONU et Israël

Sur a question des migrants...

Israël qui renonce à renvoyer en Afrique plusieurs de milliers de migrants...

La moitié d'entre eux devraient être dirigés vers des pays occidentaux.

 

 

 

 

-LB: Et puis en France

Journée difficile ce mardi dans les transports...

La SNCF entame une grève perlée contre la réforme du rail...

Elle doit durer jusqu'au mois de juin

 

 

 

AG: Tt d'abord la mort...

Ajd à Johannesburg..

De Winnie Mandela

A l'âge de 81 ans...

 

 

 

 

 

 

LB: L'ex-épouse de Nelson Mandela a succombé à "une longue maladie"...

C'est ce qu'annonce son entourage...

 

Retour sur le parcours de la première assistante sociale noire du pays...

Devenue un symbole de la lutte anti-apartheid

La politique de ségrégation raciale

De séparation des blancs et des noirs...

 

Officiellement pratiquée jusqu'au début des années 90 en Afrique du Sud

 

Clémentine Pawlotsky.

 

 

Figure politique... symbole de la lutte contre la ségrégation... icône controversée...

 

Winnie Mandela a su s'imposer au sein de l'ANC... le Congrès national africain... dès l'arrestation de son mari, en 1962.

 

Pendant, les 27 années d'emprisonnement de Nelson Mandela, elle s'est illustrée par son courage.

 

Restée seule avec ses filles... Elle n'a jamais abandonné la lutte... malgré les intimidations... malgré les séjours en prison.

 

Un parcours qui lui a valu le surnom de "mère de la nation".

 

Mais au fil du temps, Winnie Mandela se radicalise...

 

Dans le cadre de sa lutte contre l'apartheid, elle encourage la violence...

 

En 1992, l'ANC la démet de ses fonctions dirigeantes... La cause ? Corruption et mauvaise gestion.

 

4 ans plus tard, elle divorce de Nelson Mandela...

 

Puis se retrouve empêtrée dans des affaires judiciaires et politiques.

 

tandis que Son mode de vie jugé extravagant est critiqué.

 

Dans une interview accordée en 2010 à la presse britannique, Winnie Mandela déclarera :

 

"Je ne regrette rien. Si c'était à refaire, je referai tout exactement de la meme manière. Tout".

 

AG: A la une également...

Le gouvernement israélien

Qui renonce à l'un de ses projets controversés...

 

 

LB: Un projet qui avait déclenché de nombreuses critiques...

Et qui prévoyait le départ de près de 38.000 migrants d'Erythrée et du Soudan,

Entrés illégalement en Israël...

 

Le Haut Commissariat des Nations-Unies avait notamment exprimé son inquiétude.

Finalement, Israël et le HCR ont conclu un nouvel accord annoncé ce lundi.

 

 

A Jérusalem, Guilhem Delteil.

 

 

 

Pas question pour Benyamin Netanyahu de parler d'échec ou de désaveu. Au contraire: pour le Premier ministre israélien, ce nouveau plan est "sans précédent". Il veut même y voir un succès politique. "Cet accord permettra à un plus grand nombre de migrants de partir que dans le précédent cadre" de travail affirme le communiqué de son bureau.

 

((Pour le chef du gouvernement, ce n'est pas non plus la pression croissante de la société civile israélienne qui l'a poussé à revoir ses projets. Mais ce sont des "contraintes judiciaires et des difficultés politiques de la part des pays tiers" qui ont entraîné ce revirement.))

 

Le nouveau texte prévoit désormais que 16.250 personnes quitteront Israël vers des pays occidentaux: notamment vers "l'Allemagne, l'Italie et le Canada" a dit Benyamin Netanyahu. Plus de départ vers des pays tiers d'Afrique donc: le Rwanda et l'Ouganda étaient désignés comme de potentiels pays d'accueil.

 

De son côté, le gouvernement israélien s'engage à régler le statut de ceux qui resteront. "Pour chaque migrant qui quitte le pays, nous nous engageons à donner le statut de résident temporaire à un autre" a déclaré Benyamin Netanyahu. Les personnes restantes seront réparties sur l'ensemble du territoire israélien et les quartiers sud de Tel Aviv, où vivent actuellement la majorité de ces immigrants, seront réhabilités. La mise en place de ce plan devrait se faire en trois étapes et sera étalée sur cinq ans.

 

GD, Jérusalem, RFI

 

 

 

A l'instant...

On apprend que Benyamin Netanyahu...

le Premier Ministre israélien...

Suspend l'accord sur les migrants africains...

Nous reviendrons sur cette information dans nos prochaines éditions...

 

 

J'ajoute

Toujours concernant le Proche Orient...

Que les dirigeants palestiniens ont de nouveau appelé

Ajd...

A des manifestations le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israël,

 

Manifestations qui ont fait 17 morts...

Depuis vendredi....

 

Le mouvement de protestation doit durer jusqu'au 15 mai,

Date qui commémore le déplacement de centaines de milliers de Palestiniens après la création de l'Etat d'Israël

Il y a 70 ans...

 

 

LB: Dans le reste de l'actualité...

La situation en Syrie..

 

Où les évacuations se poursuivent dans la Ghouta orientale.

 

La région...

Située aux portes de Damas

A été reprise à 90% aux rebelles...

Qui s'opposent au régime de Bachar al Assad

 

Régime qui depuis plus d'un mois

Bombarde la Ghouta orientale...

Avec l'aide de son allié russe

 

 

Plusieurs milliers de rebelles et leurs familles devaient être évacué ce lundi en direction de la province d'Idleb,

Qui échappe encore au contrôle de Damas.

 

AG: En Egypte...

La réélection

Sans surprise,

D'Abdel Fattah Al-Sissi

Le Pdt va gouverner le pays pour 4 nouvelles années

 

 

 

LB: Il obtient plus de 97% des voix...

Après une élection jouée d'avance...où son seul adversaire était aussi l'un de ses partisans.

 

Première réaction à cette réélection

Celle des Etats-Unis

Washington se dit "impatient de continuer à travailler avec le président Abdel Fattah al-Sissi"

"pour faire avancer le partenariat stratégique" entre les deux pays...

C'est ce qu'indique un communiqué du département d'Etat américain

 

AG: On prend justement la direction des Etats Unis...

Où le président américain Donald Trump a lancé hier de nouvelles attaques verbales contre le Mexique

 

 

 

LB: Le Mexique qu’il accuse de ne rien faire pour empêcher les migrants d'Amérique centrale de franchir ses frontières.

 

Les candidats à l’élection présidentielle du 1er juillet prochain au Mexique ont répondu

En même temps qu’ils lançaient leurs premières réunions de campagne.

 

Véronique Gaymard.

 

Le candidat de gauche Andrés Manuel López Obrador a joué sur le nationalisme mexicain. Lors d’un meeting ce dimanche à Ciudad Juarez, ville frontière des Etats-Unis, il a appelé au respect des Mexicains.

 

AMLO / trad

"Nous allons être très respectueux du gouvernement américain, mais nous allons aussi exiger le respect des Mexicains. Ni le Mexique ni son peuple ne seront la piñata d'un gouvernement étranger.

 

VERO

De son côté, son adversaire José Antonio Meade du PRI, le Parti Révolutionnaire Institutionnel, le parti au pouvoir, a rappelé les liens étroits entre le Mexique et les Etats-Unis.

 

Trad Meade :

"Lors d'une bonne journée aux États-Unis, si vous allez à un match de baseball, la saucisse est mexicaine, le hot-dog est mexicain et le lanceur est mexicain. Cela signifie qu’il y a une relation entre les deux pays qui parfois n’est pas reconnue.

 

 

VERO

Quant à Ricardo Anaya qui rassemble une coalition de partis de gauche et de droite, en deuxième position dans les intentions de vote, il répond à Donald Trump sur la responsabilité des Etats-Unis dans les armes en circulation au Mexique.

 

 

Trad Anaya

Nous comprenons que le gouvernement américain soit préoccupé par la migration illégale vers les États-Unis, mais nous sommes également très inquiets à cause du trafic d’armes entre les États-Unis et le Mexique.

 

VERO

De son côté, le ministre mexicain des Affaires étrangères Luis Videgaray a rappelé sur Twitter que le Mexique travaillait étroitement avec les Etats-Unis sur les questions migratoires.

 

 

 

 

AG : 22h...à Paris...

L'actu en France...

C'est cette journée qui s'annonce compliquée dans les transports...

Demain mardi...

 

 

 

 

LB: Avec tt d'abord la grève des personnels d'Air France

Qui se poursuit pour la 4e journée de suite...

Les personnels demandent une augmentatin des salaires ..

 

A ce mouvement s'ajoute celui des cheminots...

Les salariés de la SNCF

Qui prévoient de faire grève deux jours par semaine

Jusqu'à la fin juin...

 

Pour protester contre la réforme du rail...

Et l'ouverture du rail à la concurrence...comprendre à l'ouverture du secteur à d'autres sociétés que la SNCF

 

 

Dans plusieurs autres pays européens...

C'est déjà le cas

Avec des conséquences inégales selon les cas

 

Explications

 

Francine Quentin

 

 

 

En Suède où la concurrence est en vigueur depuis 25 ans la trafikverket vend des concessions sur les tronçons rentables à une cinquantaine d'opérateurs et subventionne les autres. Les prix ont baissé, le trafic a doublé mais le réseau est dégradé. Au Royaume-Uni 75% des britanniques sont pour la renationalisation : pas de TGV, doublement du prix du billet depuis 2005 et trains de banlieue bondés. C’est le résultat de l’explosion du nombre des passagers et du choix gouvernemental de subventionner très peu les transports. En Allemagne, concurrence aidant, la Deutschbahn a amélioré ses services et son offre mais les prix sont plus élevés qu'en France en dépit des subventions sur les trains régionaux. En Italie la concurrence a fait sensiblement baisser les prix du TGV, très inférieurs à la moyenne européenne, mais les lignes régionales souffrent d'un sous-investissement criant dans les infrastructures. Globalement eu Europe l'ouverture à la concurrence s'est souvent traduite par une augmentation de l'offre, une amélioration de la qualité des services mais des prix du billet en hausse.

 

 

 

 

 

 

 

 



Voir le flux - 02/04/2018 20:30:05

Journal en français facile 01/04/2018 20h00 GMT

Transcription
Nathanaël Vittrant :
RFI  il est 22h à Paris, 20h en temps universel
Soyez les bienvenus dans cette édition du journal en français facile, à mes côtés pour le présenter : Alexis Guilleux, bonsoir Alexis.
 
Alexis Guilleux :
Bonsoir Nathanaël bonsoir à tous.
 
NV :
A la Une, la tension monte entre Rome et Paris. Un contrôle de douaniers français visant un passager Nigérian et effectué en Italie a provoqué la colère de classe politique italienne qui réclame des explications.
 
AG :
En ce dimanche de Pâques, le pape François demande la paix en Syrie et à Gaza. Deux régions, deux conflits où "ce sont les plus vulnérables qui souffrent" dit le pape. 
 
NV :
En Syrie justement la Russie annonce à nouveau un accord avec les rebelles pour l'évacuation de la Ghouta orientale.
 
AG :
Si vous souhaitez voyager aux Etats-Unis, il vous faudra peut-être bientôt laisser les agents américains consulter vos activités sur les réseaux sociaux.
 
NV :
Et puis comme tous les dimanches, Yvan Amar nous fera découvrir une nouvelle expression. Ce soir "sans coup férir".
?
AG :
On commence par cet incident diplomatique entre la France et l'Italie...
 
NV :
Le point de départ c'est un simple contrôle douanier.
Sauf que les douaniers français ont effectué ce contrôle... côté italien, sans avoir demandé l'autorisation. Les agents de la police aux frontières étaient dans le train qui relie Paris à Milan. Ils soupçonnent un passager Nigérian de trafic de drogue et décident de descendre avec lui à la gare de Bardonecchia, en Italie. C'est le local de la gare qu'ils utilisent pour un test toxicologique, c'est à dire pour vérifier si l'urine du voyageur contenait des traces de drogue. Problème, ce local est celui d'une association d'aide aux migrants.  
A Rome, Anne Le Nir
 
Selon la version italienne des faits, les 5 douaniers français sont entrés armés et sans autorisation dans un local mis à disposition d'une ONG qui assiste et soigne des migrants. Là, ils auraient demandé de manière brutale d'accéder aux toilettes avec le voyageur Nigérian pour effectuer un test d'urine qui s'est révélé négatif. Au fil des heures, l'histoire s'est transformée en couac diplomatique. Les représentants de la classe politique italienne dénoncent en cœur une violation des droits humains et de la souveraineté de l'Italie inacceptable. L'ambassadeur de France a été convoqué par le ministère des affaires étrangères qui par la suite a diffusé un communiqué indiquant, je cite, que "cet acte grave remet en discussion le fonctionnement de la collaboration frontalière entre les deux pays, jusqu'ici excellentes.
 
AG :
Les tirs à balles rélles de l'armée israélienne contre des manifestants palestiniens continuent de susciter l'indignation d'une partie de la communauté internationale.
 
NV :
15 Palestiniens ont perdu la vie lors d'une manifestation vendredi à la frontière de Gaza. La diplomatie française appelle Israël à la retenue et se dit "vivement préoccupée face aux graves incidents de ces derniers jours". Le président turc Recep Tayyip Erdogan est moins diplomate : il qualifie le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de "terroriste".
 
 
AG :
En ce weekend de Pâques, le pape François a prononcé son traditionnel discours à la ville et au monde.
 
NV :
En latin ça donne "urbi et orbi". Un appel du père de l'Eglise catholique à la paix et la réconciliation partout dans le monde, à commencer par la Syrie.
 
"Nous demandons aujourd'hui les fruits de la paix pour le monde entier, à commencer par la bien aimée et tourmentée Syrie, dont la population est épuisée par une guerre qui ne voit pas de fin. Dans cette journée de pâques puisse la lumière du Christ illuminer les consciences de tous les responsables politiques et militaires, pour qu'il soit mis fin immédiatement à l'extermination qui est en cours et pour que soit respecté le droit humanitaire et que soit facilité l'accès aux aides dont ces frères et sœurs ont un besoin urgent, tout en assurant des conditions favorables pour le retour de tous ceux qui ont été dispersés."
 
AG :
Pendant ce temps en Syrie, les rebelles ont accepté d'évacuer les dernières poches de résistance de la Ghouta orientale.
 
NV :
Cette région rebelle près de Damas était assiégée depuis 2013 par le régime de Bachar al Assad. Depuis plus d'un mois, l'armée syrienne et ses alliés multiplient les bombardements et les offensives pour tenter de reprendre la Ghouta. Si cette évacuation se confirme, ce serait une victoire capitale pour le régime syrien.
 
AG :
Il pourrait bientôt devenir beaucoup plus difficile d'obtenir un visa pour les Etats-Unis.
 
NV :
En tout cas, il faudra donner accès aux autorités américaines à de nombreuses informations personnelles. Pour commencer il faudra accepter que toutes les activités sur les réseaux sociaux soient consultées. Une mesure qui répond à une promesse de Donald Trump. Le président américain avait promis d'interdire l'entrée aux Etats-Unis aux citoyens de plusieurs pays, mais aussi de mettre en place des vérifications poussées avant de délivrer des visas. Cette proposition doit être débattue aux Etats-Unis pendant 60 jours.
A New York, Grégoire Pourtier.
 
En décembre 2015, une polémique suit la fusillade de San Bernardino, en Californie. Selon certains, le couple d'islamiste qui a fait 14 morts aurait pu être empêché de rentrer dans le pays. Leur activité sur les réseaux sociaux auraient dû éveiller les soupçons. Donald Trump en a fait son beurre, et sa volonté de « vérification poussée » avant de laisser quiconque obtenir un quelconque visa devient réalité. Désormais, il faudra donc détailler l'historique de ses voyages dans les cinq dernières années et renseigner certains antécédents personnels ou même familiaux. Mais il faudra aussi fournir ses anciens numéros de téléphones, ses adresses de courriels, ainsi que tous ses identifiants sur les réseaux sociaux. Précédemment, seuls des cas jugés spéciaux étaient aussi spécifiquement étudiés, et on peut s'interroger sur la manière dont les autorités américaines vont pouvoir traiter les potentiels 15 millions de dossiers annuels. Car pour l'heure, il semble que personne ne soit épargné par la mesure, à l'exception de ceux pouvant se prévaloir d'une activité diplomatique ou gouvernementale.
Le cas des pays bénéficiant du programme d'exemption de visa, la France par exemple, n'est en effet pas formellement précisé, d'autant que Donald Trump a souvent fait comprendre qu'il considérait l'Europe comme un nid à islamistes.
 
AG :
Un mot rapide de tennis, on reste aux Etats-Unis, l'Américain John Isner remporte le Masters 1000 de Miami.
 
NV :
Et puis suite et fin de la 31ème journée de Ligue 1 ce dimanche. Lyon affronte en ce moment Toulouse et à l'issue de la première mi-temps c'est l'OL qui mène au score : 2-0. 
 
AG : 
Les autres résultats : Victoire de Guingamp sur Bordeaux 2 buts à 1, match nul entre Strasbourg et Metz.
 
NV :
Nice s'est imposé 2-0 à Troyes, Lille a été battu à domicile 1-0 par Amiens, victoire de Montpellier 3-1 face à Caen,  et puis en déplacement à Nantes, Saint-Etienne l'emporte 3-0.
 
AG :
Dans quelques heures il y aura une nouvelle étoile filante dans le ciel...
 
NV :
Et pas n'importe laquelle puisqu'il s'agira d'une vieille station spatiale chinoise. Elle va rentrer dans l'atmosphère à la vitesse de 26 000 kilomètres par heure avant de se désintégrer et de se transformer en boule de feu. Cette station spatiale pèse 8 tonnes mais il ne devrait pas en rester assez au moment de toucher le sol pour créer le moindre dégât. Et pour terminer comme tous les dimanches Yvan Amar vous présente l'expression de la semaine. 
 
Le quartier de Jobar, à Damas, repris sans coup férir par les forces gouvernementales. Sans un coup de feu, précise-t-on sur RFI, sans coup férir lit-on dans de nombreux autres médias. En effet l’armée syrienne est entrée dans ce quartier de Damas qui échappait jusque-là à son contrôle sans rencontrer de résistance armée, et donc sans avoir à se servir de ses armes. C’est bien ce que veut dire cette expression, sans coup férir, qu’on entend assez fréquemment dans la langue journalistique. Un peu cliché peut-être, mais clair. Une expression toute faite qui sort de l’ancien français et qui utilise un verbe, férir, qu’on ne retrouve pratiquement plus jamais ailleurs. Et on sent bien que l’expression est ancienne, pour plusieurs raisons. Férir veut dire frapper. Sans coup férir veut donc dire sans frapper un coup. Mais on n’utilise pas d’article : on dit coup, et non pas un coup. Et cela marque ce caractère ancien de la formule. D’autre part le mot coup est inversé : on le dit avant le verbe : sans coup férir, et non sans férir un coup. On trouve donc cette phrase au sens propre, quand il s’agit vraiment de se battre ou de ne pas se battre, ou au sens figuré : sans rencontrer de résistance, sans avoir à batailler : il a fait passer sa loi sans coup férir. On se sert également du participe passé de ce verbe férir, féru, dans un sens spécial. Etre féru de quelque chose, c’est être passionné, et assez cultivé dans ce domaine : il est féru de cinéma, ou de littérature fantastique : il adore ça, et il s’y connait.
 
NV :
C'est la fin de ce journal en français facile, merci Alexis Guilleux, merci à vous de l'avoir suivi. N'oubliez de nous retrouver sur www.rfi.fr et sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter.
 


Voir le flux - 01/04/2018 20:45:03

Journal en français facile 30/03/2018 20h00 GMT

Transcription
Nathanaël Vittrant :
RFI  il est 22h à Paris, 20h en temps universel
Soyez les bienvenus dans cette édition du journal en français facile que j'ai le plaisir de co-présenter avec Alexis Guilleux, bonsoir Alexis.
 
Alexis Guilleux :
Bonsoir Nathanaël bonsoir à tous.
 
NV :
A la Une, des affrontements à Gaza entre Palestiniens et l'armée israélienne ont fait 15 morts et plus de 1000 blessés, tous Palestiniens. A bientôt 70 ans de la création de l'Etat d'Israël et de l'exode de nombreux Palestiniens, ils réclament le droit au retour.
 
AG :
Dans ce journal également : la tension continue de monter entre la Russie et les pays occidentaux. Plus d'une centaine de diplomates vont être expulsés de Moscou.
 
NV :
Khalifa Sall le maire de Dakar condamné à 5 ans de prison au Sénégal. Le chef de l'opposition ne pourra pas se présenter à la présidentielle de 2019.
 
AG :
Le gouvernement en France et l'opposition au Sénat se sont-ils mis d'accord pour supprimer 30 % le nombre de parlementaires ? Apparemment non.
 
NV :
Christophe Salengro, président de la présipauté parodique du Groland aurait sans doute trouvé matière à en rire. Il est mort à l'âge de 64 ans. Hommage à la fin de ce journal.
 
AG :
Mahmoud Abbas le président de l'Autorité palestinienne annonce une journée de deuil national en Palestine.
 
NV :
Au moins 15 Palestiniens ont été tués aujourd'hui et plus de 1400 autres blessés après une journée de manifestation et d'affrontements à Gaza.
Ce territoire palestinien situé sur la côte est isolé du reste de la Cisjordanie par Israël.
Des dizaines de milliers d'habitants se sont rassemblés au pied de la barrière qui sépare Gaza d'Israël pour réclamer le droit au retour sur les terres que les Palestiniens ont dû quitter au moment de la création de l'Etat hébreux en 1948.
Le mouvement de protestation doit durer 6 semaines.
A Jérusalem, Guilhem Delteil. 
 
Dès le début de la journée, cette mobilisation palestinienne a tourné à l'affrontement avec les forces israéliennes. Les protestataires se sont rapprochés de la barrière de séparation, pénétrant dans la zone tampon interdite d'accès par l'armée israélienne. Les soldats ont alors répliqué en tirant des gaz lacrymogènes et en ouvrant le feu sur certains manifestants. L'armée dit avoir répondu à des "émeutes" et ciblé les "principaux meneurs". Elle affirme que plusieurs des victimes identifiées étaient membres du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza. Elle accuse également les groupes armés de l'enclave d'avoir ouvert le feu sur des soldats israéliens. Pour elle, ce qu'elle qualifie d' "émeutes violentes camoufle la terreur". Dans la soirée, à proximité de la barrière de séparation, le chef du Hamas dans la bande de Gaza a jugé que ce mouvement de protestation "marque le début d'une nouvelle phase dans la lutte nationale palestinienne". Yahya Sinwar promet que les rassemblements vont se poursuivre jusqu'à ce que la frontière disparaisse. De son côté, l'armée israélienne se prépare à plusieurs semaines de violence et maintient ses renforts le long de la bande de Gaza.
 
NV : 
Et on a appris il y a quelques minutes que le conseil de sécurité de l'ONU allait se réunir d'urgence ce vendredi pour évoquer la situation à Gaza.
 
AG :
Donald Trump veut que les troupes américaines basées en Syrie rentrent "très bientôt".
 
NV :
C'est ce que le président américain a dit hier soir.
Hasard malheureux, au même moment des soldats appartenant à la coalition internationale anti djihadiste étaient touchés par une bombe artisanale dans le secteur de Manbij au nord de la Syrie.
Deux d'entre eux, un soldat britannique et un soldat américain ont succombés à leurs blessures. 
 
AG :
Manbij, ville aujourd'hui largement contrôlée par les forces kurdes, qui ne sera pas défendue par la France.
 
NV :
Une délégation des Forces Démocratiques Syriennes qui contrôlent notamment Manbij a été reçue hier soir par le président français.
En sortant, ils pensaient avoir obtenu le soutien militaire de la France pour dissuader l'armée turque qui mène une offensive dans la région.
Mais dans un communiqué Emmanuel Macron a expliqué qu'il souhaitait simplement jouer les intermédiaires entre Kurdes et Turcs.
Une main tendue que le président turc a rejeté.
 
AG :
La crise entre la Russie et les pays occidentaux provoque l'expulsion de 300 diplomates.
 
NV :
A l'origine de cette crise il y a la tentative d'assassinat, l'empoisonnement d'un ancien espion russe et de sa fille au sud de l'Angleterre.
En réponse, de nombreux pays alliés de la Grande Bretagne décident de renvoyer des diplomates russes.
Œil pour œil, dent pour dent, la Russie a décidé de renvoyer chez eux le même nombre de diplomates venus des pays concernés. 
Avec cette décision, Moscou n'a pas l'impression d'aggraver les choses.
Ecoutez la déclaration de Dmitri Peskov, le porte-parole de la présidence russe.
 
Ce n'est pas la Russie qui a engagé une guerre diplomatique. Le président Poutine est resté depuis le début favorable au développement de bonnes relations avec tous les pays, y compris les Etats-Unis. Nous ne sommes pas d’accord avec les accusations de la Maison Blanche : la Russie n’a jamais été à l’initiative des sanctions, et des expulsions de diplomates. La Russie a dû prendre ces mesures de rétorsion en réponse à des actions inamicales et illégales. Mais la Russie reste ouverte à l’amélioration de ses relations internationales.
 
AG :
Le maire de Dakar condamné à 5 ans de prison pour escroquerie au Sénégal.
 
NV :
Khalifa Sall était jugé depuis plusieurs semaines, le chef de l'opposition était accusé par le gouvernement de détournement de fonds publics.
Ses partisans se sont rassemblés devant le Palais de justice pour protester contre cette décision. Cette condamnation l'empêchera de se présenter à la prochaine présidentielle en 2019.
 
AG :
La France se prépare, trois jours avant une grève majeure dans le secteur des transports...
 
NV :
Les salariés de la SNCF, la société des transports sont inquiets de la réforme à venir de l'entreprise publique.
Au départ le gouvernement avait l'intention de réformer par ordonnances, c'est à dire en utilisant une procédure accélérée.
Finalement la ministre des transports a annoncé aujourd'hui qu'elle renonçait à cette méthode pour favoriser la concertation.
Le mouvement de grève devrait malgré tout être très suivi lundi soir.
 
AG :
Autre réforme majeure que doit prochainement présenter le gouvernement : celle des institutions. 
 
NV :
Autrement dit : le gouvernement veut réévaluer le nombre de députés, la durée de leur engagement politique dans le temps, permettre l'élection d'une partie des députés à la proportionnelle, c'est à dire en ne favorisant plus autant les partis arrivés en tête du scrutin. 
Pour mettre tout le monde d'accord avant les annonces de mercredi prochain, une réunion était prévue ce matin au palais de l'Elysée.
Emmanuel Macron y recevait le président du Sénat et celui de l'Assemblée nationale.
Et comme avec les Kurdes, tous n'ont pas dit la même chose en sortant.
Anne Soetemondt.
 
Emmanuel Macron, Edouard Philippe, Gérard Larcher, président du Sénat et François de Rugy, président de l'Assemblée Nationale n'ont manifestement pas vécu la même matinée. A l'issue de leur entretien l'Elysée annonce un accord sur une baisse de 30% du nombre de parlementaires...  C'est sans compter sur le président du Sénat, où la réforme des institutions fait grincer des dents. Sur twitter, il parle "d'une réunion utile, d'avancées significatives" mais précise qu’aucun accord n'a été trouvé sur la réduction de 30% du nombre de parlementaires". Relancé par l'Agence France Presse, l’Elysée joue la fermeté et explique que quoi qu'il en soit cette réduction constitue "un engagement de campagne qu’Emmanuel Macron tiendra". Un coup de pression de la présidence de la République qui illustre les tensions nées de cette réforme qui abordera deux autres points délicats : l'introduction d'une dose de proportionnelle et la limitation des mandats dans le temps. Après des semaines de réponse verdict mercredi avec la présentation, par Edouard Philippe, de l'ensemble de la réforme institutionnelle...
 
AG : Et puis hommage pour terminer à un homme d'Etat : le président du Groland.
 
NV :
Le Groland c'est une présipauté imaginaire, inventée pour la télévision française.
Une parodie drôle et parfois crue de notre République française.
Elle avait son président, incarné par le comédien Christophe Salengro. 
Il est mort ce matin à l'âge de 64 ans. "Notre phare s'est éteint. Depuis ce matin, les Grolandaises et les Grolandais vivent dans le noir" : la tristesse de Jules-Edouard Moustic et Benoît Delépine ses co-auteurs de Groland. Le portrait de Christophe Salengro par Franck Alexandre 
 
C'est la fin de ce journal en Français facile, merci Alexis Guilleux.
 


Voir le flux - 30/03/2018 20:30:06

Jordanie : un aqueduc contre la soif ? (niveaux A2 élémentaire, B1 intermédiaire, B2 avancé)

La Jordanie cherche une solution pour pallier la surexploitation de ses ressources d’eau. Échanger sur la journée mondiale de l’eau (A2), proposer des alternatives pour réduire la consommation (B1), présenter un projet visant à mieux gérer les ressources en eau (B2).
7 jours sur la planète (Actualité mondiale)

Voir le flux - 30/03/2018 13:00:00