Tout le fil

Paramètres de recherche

Niveau

A1 A2 B1 B2 C1 C2

Support

Audio Vidéo Texte Iconographie

Compétence

CO EO CE EE
41-50 sur 2354 résultats.

Références de la rubrique «À écouter» du fdlm#412 (pages 60-61)

Cliquez sur le nom des artistes ou des chansons pour accéder aux vidéos. Coup de cœur Les Ogres de Barback « Le Petit Nicolas » Zebda « Le bruit et l’odeur » Barbara « Regarde » Gilbert Laffaille « Le président et l’éléphant » Georges Brassens / Joël Favreau « L’Arc-en-ciel d’un quart d’heure » Gilbert Bécaud « Tu le regretteras »   Trois questions à… Vianney... Lire la suite

Cet article Références de la rubrique «À écouter» du fdlm#412 (pages 60-61) est apparu en premier sur FDLM : Le français dans le monde.



Voir le flux - 10/07/2017 13:11:29

Références de la rubrique «À voir» du fdlm#412 (pages 66-67)

Cliquez sur le nom du film ou du documentaire pour accéder à sa bande-annonce ou à un extrait. Fleur de tonnerre Les Démons Le Gang des Antillais (Lucien Jean-Baptiste) Isabelle Giordano Le ruisseau, le prévert et le doux visage Compte tes blessures L’Algérie vue du ciel      

Cet article Références de la rubrique «À voir» du fdlm#412 (pages 66-67) est apparu en premier sur FDLM : Le français dans le monde.



Voir le flux - 10/07/2017 13:10:47

Avignon

Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité (sans transcription).

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr 



Voir le flux - 10/07/2017 09:51:54

Jean-Renoir adapte La Bête humaine

Jean Renoir évoque les raisons qui l'ont poussé à adapter les livres de Zola. Le cinéaste évoque ses rencontres, enfant, avec l'écrivain, qui était un ami de son père, le grand peintre impressionniste Auguste Renoir. S'il aime d'abord retrouver dans les romans de Zola le monde de son enfance, et s'il se sent aussi proche du « combattant de la liberté », il s'intéresse surtout à la façon dont ses personnages sont entraînés par un destin à la fois collectif et individuel. « Il n'y a que les très grands auteurs, dit-il, qui donnent une idée du destin ». Jean Renoir évoque les raisons qui l'ont poussé à adapter les livres de Zola. Le cinéaste évoque ses rencontres, enfant, avec l'écrivain, qui était un ami de son père, le grand peintre impressionniste Auguste Renoir. S'il aime d'abord retrouver dans les romans de Zola le monde de son enfance, et s'il se sent aussi proche du « combattant de la liberté », il s'intéresse surtout à la façon dont ses personnages sont entraînés par un destin à la fois collectif et individuel. « Il n'y a que les très grands auteurs, dit-il, qui donnent une idée du destin ».

Voir le flux - 10/07/2017 00:00:00

« Les peintres du réel », par Marie-Ange Fougère

En réaction à l'académisme des sujets historiques et religieux comme aux « excès » du romantisme, des peintres de la fin du XIXe siècle s'intéressent aux réalités les plus prosaïques.

Voir le flux - 10/07/2017 00:00:00

« Les peintres du réel », par Marie-Ange Fougère

En réaction à l'académisme des sujets historiques et religieux comme aux « excès » du romantisme, des peintres de la fin du XIXe siècle s'intéressent aux réalités les plus prosaïques.

Voir le flux - 10/07/2017 00:00:00

Journal en français facile 09/07/2017 20h00 GMT

Transcription

Merci d'écouter Radio France Internationale

Nous sommes en direct de Paris ou il est précisément 22 heures.

Bonsoir, bienvenue à l'écoute du journal en français facile

Dans  l'actualité de ce dimanche 9 juillet

Le Premier ministre irakien à Mossoul. Il  déclare une "victoire majeure" contre les jihadistes du groupe Etat islamique.

Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson invite  Moscou de faire un 1er pas vers la paix en Ukraine

Le PM australien à Cherbourg pour inaugurer un projet fabrication commune de sous-marins

Et puis Yvan Amar nous expliquera  l'expression de ce dimanche :  H24, 

 

Le 1er ministre irakien  est à Mossoul pour féliciter l'armée de sa victoire sur l'organisation Etat Islamique.

Depuis hier la renconquête complète de la ville était présentée comme imminente nous dit  Anastasia Becchio.

Sans attendre l’annonce officielle, des 10zaines de soldats irakiens avaient, dès hier, commencé à célébrer la victoire, en dansant et en tirant en l’air, au milieu des ruines sur les bords du Tigre. Il ne restait plus aux djihadistes qu’une bande de territoire sur la rive ouest du fleuve. Les troupes d’élite irakiennes au sol, aidés par les raids aériens de la coalition sont donc venus à bout des derniers réduits tenus par les combattants du groupe Etat islamique dans la vieille ville. Pour autant, des échanges de tirs résonnent encore dans les rues étroites. Selon le général Yahya Rassoul, porte-parole de l'armée irakienne, une trentaine de djihadistes ont été tués en tentant de s'enfuir à la nage par le Tigre, ce matin.

La bataille de Mossoul aura été très longue, bien plus longue que prévu… Elle a été lancée il y a près de 9 mois. Mais la guerre n’est pas terminée : des djihadistes sont encore présents à l’ouest et au sud de la ville, et ils menacent d'autres zones sous contrôle du pouvoir.

Mossoul était devenu un symbole : c’est là que le chef de l’organisation Etat islamique Abou Bakr al Baghdadi, avait proclamé un califat à la mi-2014. Une ville aujourd’hui réduite, dans certains quartiers, à l’état de ruines : selon les Nations Unies, la remise en état des infrastructures de base coûtera sans doute plus d'un milliard de dollars

FB :

Anastasia Becchio

Et Céline Pellarin nous a rejoint dans le studio 31 de RFI, bonsoir Céline

CP :

Bonsoir François, bonsoir à tous

FB :

L'accord de cessez-le-feu conclu pour le sud-ouest de la Syrie est entré en vigueur ce dimanche à midi

CP :

C'est  une nouvelle tentative de la communauté internationale pour parvenir à un arrêt des combats après plus de six années de guerre civile.

FB :

Cet accord de "désescalade" a été conclu vendredi par la Russie, les Etats-Unis et la Jordanie.

En Turquie, plusieurs centaines de milliers de personnes se sont rassemblés dans Istanbul.

Un rassemblement à l'issue d'une marche de 25 jours, partie d'Ankara, pour protester contre la répression exercée par l'Etat turc.

CP :

Les manifestants ont agité des drapeaux turcs et des banderoles avec le mot de "Justice" en rouge et blanc.

La foule s'est rassemblée pour écouter le principal chef de file de l'opposition, Kemal Kilicdaroglu, s'exprimer au terme de cette marche de 425 km.

FB /

 L'opposition dénonce une dérive autoritaire du président turc depuis les purges effectuées  il y a un an : environ 50.000 personnes ont été arrêtées et plus de 100.000 limogées ou suspendues de leurs fonctions.

A propos de l'Ukraine, le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson a appelé la Russie à "faire le premier pas en faveur de la désescalade" dans l'est du pays.

CP :

Cela fait  plus de trois ans que l'Ukraine est le théâtre d'un un conflit meurtrier.

Le diplomate américain a rappelé que les sanctions visant la Russie resteraient en place "tant que Moscou ne changent pas" d'attitude.

FB :

Ecoutez Rex Tillerson

J’ai été très clair dans mes échanges avec les responsables russes, à plusieurs reprises : il est nécessaire pour la Russie de faire le premier pas en faveur de la désescalade de la situation dans l'est de l'Ukraine, en particulier en faisant respecter le cessez-le-feu, en retirant les armes lourdes et en donnant la possibilité aux observateurs de l’OSCE de mener à bien leur mission. Nous sommes déçus par l’absence de progrès des accords de Minsk. Nous appelons la Russie à honorer ses engagements pris dans le cadre de ces accords et à user de son influence sur les séparatistes dans une région qu’ils contrôlent complètement. Nous appelons une nouvelle fois les Russes à intervenir auprès des séparatistes auxquels ils font confiance, pour qu’ils mettent fin à la violence qui sévit dans l’Est de l’Ukraine.

FB :

Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson

RFI 22.05 à Paris

Au Venezuela, la sortie de prison inattendue ce samedi de Leopoldo Lopez, l’une des figures de l’opposition, désormais assigné à résidence, n’a pas eu l’effet escompté par les autorités.

CP :

 Cette semi-libération, puisque désormais Leopoldo Lopez doit porter un bracelet électronique, devait permettre de calmer les ardeurs d’une population qui manifeste quotidiennement depuis plus de 3 mois.

FB :

Ce dimanche des manifestations sont prévues dans tout le pays, avec notamment une grande marche convoquée à Caracas.

En France, le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a inauguré ce dimanche le bâtiment australien sur le site de Naval Group à Cherbourg.

CP :

La France va fournir 12 sous-marins (à propulsion conventionnelle) à l'Australie, un contrat à 34 milliards d'euros. Le plus gros contrat d'armement jamais signé par Australie.

FB :

Dans le cadre de ce contrat, une cinquantaine d'ingénieurs australiens vont s'installer à Cherbourg.

Reportage de Romain Dézèque

C'est à partir du mois d'aout qu'une  une cinquantaine d'ingénieurs australiens...s'installeront chapeauté par des salariés français...

Alain Morvan, directeur du site

Les équipes de conceptions vont travailler sur la partie design, les technologies, l'ensemble des fonctionnements, les systèmes, pour être bien calés sur les attentes du client, pour fournir  un bateau qui soit bien sûr le meilleur possible

C'est la plus grosse commande militaire jamais réalisé par l'Australie

La France porte donc une responsabilité.... pas seulement au vu du montant...34 milliard d'euros...

La ministre des Armées Florence Parly

Oui, il oblige la France puisque ce contrat à un moment donné basculera en Australie avec en 2021 une installation de  bon nombre d'équipes à Adélaide.

Et c'est pourquoi le PM ministre australien a réaffirmé sa confiance

"Nous avons fait le bon choix"... a déclaré Malcolm Turnbull

J'estime que c'est un projet multi générationnel...

50 australiens vont travailler ici et s'assurer du transfert de compétences.

Ces australiens pourront transmettre leurs connaissances aux jeunes ingénieurs, aux officiers qui débuteront eux, leur carrière et c'est ce qui nous donnera la capacité souveraine de protéger notre pays.

La mise en service des premiers sous-marins est attendue pour 2030

RD, A Cherbourg.... France Bleu pour RFI

FB :

22 heures 07, l'heure de retrouver pour l'expression de la semaine Yvan Amar

(...)

FB :

Yvan Amar pour terminer ce journal en français facile que vous pouvez retrouver à l'écit et à l'audio sur notre site internet.

Bonsoir à tous

CP /

Bonsoir à tous

 

 



Voir le flux - 09/07/2017 20:30:20

Journal en français facile 08/07/2017 20h00 GMT

Transcription

François Bernard :

Merci d'écouter Radio France international.

Nous sommes en direct de Paris où il est 22 heures.

Bonsoir, merci d'être à l'écoute du Journal en Français facile en compagnie de Céline Pellarin, bonsoir Céline

Céline Pellarin :

Bonsoir François, bonsoir à tous

FB :

Au sommaire de l'actualité de ce samedi 8 juillet

Le G20 trouve un accord pour une déclaration commune sur le climat.

CP :  

Au Venezuela, la libération pour raison médicale de l'une des figures de l'opposition, Leopoldo Lopez.

FB :

Manifestation dans les Territoires Palestiniens. Des journalistes dénoncent les violations de la liberté de la presse.

CP:

Et comme chaque samedi le mot de la semaine de Yvan Amar. Ce soir le mot Jupiter

FB :

Le sommet du G20 s'est achevé dans l'après-midi dans une ambiance tendue à Hambourg.

CP :

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont encore défilé pour exprimer leur rejet de la mondialisation.  Cette nouvelle manifestation  s'est déroulée sans affrontements sérieux cette fois.

FB :

Après d'âpres négociations, les chefs d'Etats et de gouvernement se sont finalement mis d'accord sur une déclaration finale

Elle acte notamment l'isolement des Etats-Unis sur la question du climat.

Envoyée spéciale à Hambourg ... Mounia Daoudi 

Le G20 a parallèlement pris acte de la sortie des Etats-Unis de l'Accord de Paris et de l'engagement des 19 autres pays à soutenir ce texte dont le côté "irréversible" est officiellement reconnu. Il était important qu'il n'y ait aucune ambigüité sur l'unité des 19. C'est chose faite.

En revanche, Washington est tout de même parvenu à faire intégrer une phrase validant sa volonté de faire cavalier seul et de développer un usage "plus propre" des énergies fossiles. Une concession à Donald Trump qui a permis aux 20 pays d'adopter une déclaration commune.

Autre sujet de discorde mais sur lequel les dirigeants du G20 sont parvenus à un compromis. La question du protectionnisme. Après des heures de négociations, où chaque mot a soigneusement été pesé, la déclaration finale condamne explicitement le protectionnisme mais donne parallèlement à un pays le «droit à se défendre ». Le texte reconnait le droit à l'usage "d'instruments de défense commerciale". Une première dans l'histoire du G20 et une victoire pour l'administration Trump.

Mais les Etats-Unis ne sont pas les seuls à apprécier cette évolution sémantique. Plusieurs pays européens, au premier rang desquels la France, souhaitent pouvoir se défendre plus efficacement contre des pratiques de dumping face par exemple à la Chine.

Mounia Daoudi Hambourg RFI

FB :

Le G20 s'est pour la première fois engagé samedi à soutenir l'économie africaine, dans le but de réduire l'immigration.

Mais les discussions n'ont pas été à la hauteur des promesses d'Angela Merkel ni des attentes des ONG.

 

FB :

 

L'information est une surprise étant donné l’évolution de la crise au Venezuela.

Leopoldo Lopez, l’un des principaux opposants au gouvernement de Nicolas Maduro est sorti de prison ce matin

Il est désormais assigné à résidence. il a l'obligation de rester chez lui.

CP :

Le leader du parti « Volonté populaire »  avait été condamné en septembre 2015 à 14 ans de prison pour avoir, selon les autorités, encouragé les violences.

FB :

 Des violences qui s’étaient produites lors de manifestation en février 2015. Mais également suite à une manifestation à Caracas le 12 février 2014 au cours de laquelle 3 personnes avaient perdu la vie. Romain Lemaresquier :

La décision a été prise par le président du Tribunal Suprême de justice Maikel Moreno. Leopoldo Lopez est sorti de la prison militaire de Ramos Verde située à Caracas à 4h du matin, heure de Caracas. Désormais le chef de file du parti Volonté populaire est assigné à résidence. Selon le Tribunal Suprême cette décision a été prise pour des raisons de santé et également suite à des erreurs de procédures. Ce que n’a pas mentionné l’avocat espagnol de Leopoldo Lopez qui a été pourtant le premier à rendre publique l’information ce samedi matin.

Leopoldo Lopez a été condamné en septembre 2015 à 13 ans et 6 mois de prison pour incitation à la violence lors des manifestations qui avaient secoué le pays en février 2014. Une condamnation qui cachait des motifs politique selon le leader politique. Ce que toute l’opposition s’accordait également à dire, tout comme une bonne partie de la population qui arborait des portraits du dirigeants dans les manifestations presque quotidiennes depuis plus de 3 mois. Cette sortie de prison inattendue accompagnée d’une assignation à résidence a certainement un but de la part des autorités : calmer les ardeurs des manifestants. Mais l’effet pourrait bien être inverse. Car la sortie de prison de Leopoldo Lopez ressemble à s’y méprendre à une forme d’aveu de faiblesse, malgré les motifs médicaux qui sont avancés par le Tribunal Suprême.

FB :

Romain Lemaresquier

RFI il est 22 heures et 5 minutes à Paris

Dans les Territoires Palestiniens, les journalistes dénoncent des violations constantes de la liberté de la presse..

CP :

Jeudi, un journaliste a été arrêté au nord de la Cisjordanie occupée par les forces de sécurité palestiniennes. Sa faute ? Avoir filmé un convoi officiel palestinien contrôlé par des soldats israéliens.

FB /

Ce type d'arrestation se multiplie en Cisjordanie et à Gaza ces dernières semaines. Les journalistes font les frais de la division entre le Fatah et le Hamas, les factions rivales palestiniennes.

CP :

Une manifestation de journalistes était organisée aujourd’hui  à Ramallah devant les bureaux de Rami Hamdallah, le premier ministre palestinien.

FB :

Ecoutons le reportage de notre correspondante Marine Vlahovic qui était sur place.

Munis de panneaux qui demandent « Où est Jihad? »… Ils sont quelques dizaines rassemblés dans un quartier huppé de Ramallah … Depuis trois jours, ces journalistes sont sans nouvelles de leur confrère, Jihad Barakat, arrêté par les forces de sécurité palestiniennes.. Incompréhensible pour Wafa Abdelraman qui laisse exploser sa colère

« Il était en train de filmer le premier ministre palestinien à un checkpoint israélien.. donc ça veut dire que les officiels ne veulent pas que les gens sachent qu’ils n’ont pas d’autorité et qu’ils ne peuvent pas passer sans l’accord d’un jeune soldat.. Et ce que Jihad essayait c’est montrer cette réalité, nous la connaissons mais nous voulons la voir  »

En quelques jours seulement quatre journalistes ont été arrêtés en Cisjordanie et à Gaza…Il y a deux semaines une dizaine de sites d’informations proches de l’opposition ont été bloqués par l’Autorité Palestinienne… Mohammed Daraghneh, s’inquiète de cette dérive autoritaire

 « Il y a une compétition entre les autorités en Cisjordanie et à Gaza Ce sont des régimes de plus en plus autoritaires et nous demandons la fin de ces atteintes aux libertés »

Les Territoires Palestiniens sont à la 135ème place du classement de la liberté de la presse établi par Reporters Sans Frontières.

Marine Vlahovic, Ramallah RFI.

FB :

 22.08 L'heure de retrouver Yvan Amar pour le mot de la semaine

Jupiter ! Le nom qui revient le plus souvent ces derniers temps pour qualifier le statut, la posture d’Emmanuel Macron, le récent président de la République française. Chaque président a son image : Sarkozy, qualifié d’hyper président à cause de sa présence si forte dans les médias et sur tous les fronts surtout au début de son mandat. Hollande, normal, par contrecoup. Et Macron serait donc Jupiter !

Ce n’est pas rien : chez les Romains, c’est le dieu des Dieux, le premier d’entre eux, qui brille d’abord par sa majesté, Jupiter Olympien, qui trône au sommet de l’Olympe, cette montagne grecque (et en effet les dieux romains sont hérités de la tradition grecque). Jupiter qu’on représente armé de sa foudre : c’est en effet le dieu du tonnerre, qui manie et maitrise cette arme terrifiante, faite pour terroriser et foudroyer, anéantir d’un coup ceux sur qui sa colère peut s’abattre. On craint donc sa colère, mais elle ne se manifeste pas si souvent que ça : Jupiter est si impérieux et dominateur qu’il n’a pas besoin de faire sentir sa puissance : tout le monde en est persuadé. Et on le représente souvent assis, et plutôt immobile : il n’a pas besoin de gesticuler pour faire sentir sa force ! C’est en cela aussi qu’il est olympien : le qualificatif s’emploie à propos du calme : pas d’hystérie, pas d’énervement, comme s’il maitrisait tout situation, sans qu’elle affecte sa sérénité. Jupiter est aussi un amoureux impénitent, qui s’éprend de toutes les belles mortelles. Et pour les séduire – ce qui n’est pas si difficile quand on est le dieu des Dieux – il change constamment de forme, se métamorphosant en taureau, en pluie… Mais lorsqu’on pense à lui, c’est sous sa forme d’origine qu ’on se le représente : imposant, barbu, d’un certain âge, ce qui correspond peu à l’aspect réel d’Emmanuel Macron. Mais peu importe : on est dans le symbole.

Alors on l’appelle Jupiter, et non Zeus, qui est le nom grec de ce dieu. Ce nom est moins fréquent en français, et d’ailleurs n’a pas donné lieu à un adjectif dérivé, alors on parle d’un président jupitérien !

FB :

Yvan Amar

Du sport, cyclisme

Lilian Calmejane a remporté  la 8e étape du Tour de France, dans la station des Rousses, pour sa première grande victoire à l'âge de 24 ans

Le Britannique Chris Froome conserve le maillot jaune

CP :

A Wimbledon - Adrian Mannarino élimine Gael Monfils et s'offre une place  en huitièmes de finale du tournoi. Il affrontera Novak Djokovic à cette occasion

FB :

Roger Federer poursuit sa route en toute sérénité. Vainqueur 7 fois de l'épreuve, il  s'est qualifié  face à l'Allemand Mischa Zverev.

 

C'est la fin de ce journal en français facile

Vous pouvez le retrouver sur notre site internet, à l'écrit et en audio.

Merci de l'avoir suivi et à demain

 



Voir le flux - 08/07/2017 20:30:05

Journal en français facile 07/07/2017 20h00 GMT

Transcription

François Bernard :

Merci d'écouter Radio France international. 
Nous sommes en direct de Paris où il est 22 heures. 

Bonsoir, merci d'être à l'écoute du Journal en Français facile en compagnie de Céline Pellarin, bonsoir Céline 

Céline Pellarin :
Bonsoir 

FB /
Au sommaire de ce journal du vendredi 7 juillet 

L'entretien entre Donald Trump et Vladimir Poutine en marge du G20, en Allemagne, à Hambourg où se sont déroulées de nombreuses manifestations.
   
CP /
L'Unesco inscrit Hébron sur sa liste du patrimoine mondial provoquant la colère d'Israël

FB 
En France, le Premier Ministre Edouard Philippe tente d'attirer les entreprises financières qui veulent  quitter Londres à cause du Brexit.

FB /
Manifestations à Hambourg pour l'ouverture du G20

CP/
Des milliers de manifestants sont sortis dans la rue. Certains ont été violents.    

FB /
De nombreuses voitures ont été incendiées et de la fumée noire a recouvert une partie du centre de Hambourg

CP /
 A l'occasion de ce G20, le président américain Donald Trump s'est entretenu pour la première fois avec son homologue russe Vladimir Poutine. 

FB / 
Mounia Daoudi est notre envoyée spéciale à Hambourg. Bonsoir Mounia
Qu'est ce qui ressort de cette longue entrevue Mounia ?  

Et selon leur entourage, les pourparlers ont été francs, sans tabou.
Donald Trump a dès le début de l’entretien évoqué le sujet délicat de l’interférence supposée de la Russie dans l’élection présidentielle américaine, un sujet qui préoccupe le peuple américain, a-t-il dit. Les deux hommes auraient eu des échanges musclés et long sur le sujet, a affirmé Rex Tillerson. Le président a pressé à plusieurs reprises Vladimir Poutine, il est revenu à la charge, a expliqué le ministre américain des affaires étrangères qui assistait à la rencontre. Et ce dernier a démenti que la Russie ait été en quoi que ce soit impliqué.

Autre dossier abordé par les deux présidents la crise ukrainienne. Jeudi à Varsovie, Donald Trump avait critiqué ouvertement le rôle "déstabilisateur" de la Russie, accusée par les Occidentaux de soutenir militairement les séparatistes prorusses en Ukraine. Là aussi le ton n’a pas franchement été toujours été très cordial …Vladimir Poutine n’appréciant que très modérément ce qu’il qualifie d’ingérence étrangère dans le dossier ukrainien.

En revanche, une avancée notable a été enregistrée dans le conflit syrien. 
Américains et Russes sont parvenus à un accord de cessez-le feu dans le sud-ouest du pays. Un cessez-le feu qui entrera en vigueur ce dimanche à 9, 00 heure de Damas. Cet accord marque un engagement accru de l’administration américaine dans la résolution du conflit syrien.

FB 
Le sommet du G20 a rappelé l'isolement des Etats-Unis sur le climat. 
Les autres pays  soulignent qu'ils appliqueront l'Accord de Paris.

CP /
Ils rappellent  aux Etats-Unis qu'il n'y aura pas de retour ou de renégociation de cet accord.
Même si la porte reste ouverte pour les Etats-Unis, s'ils devaient reconsidérer un jour leur position.

FB /
Et puis  Vladimir Poutine a appelé à "garder son sang-froid" dans le règlement du problème nucléaire nord-coréen, lors d'une rencontre avec le président sud-coréen. 

CP / 
Au même moment, 
Un traité interdisant les armes nucléaires va être adopté aux Nations unies, malgré l'opposition de la France, des Etats-Unis et d'autres puissances nucléaires.
   
FB /
Les partisans du traité y voient une réalisation historique, mais les Etats nucléaires le jugent irréaliste.

FB /
Le président du Conseil européen Donald Tusk va  demander à ses partenaires du G20 de se montrer sans pitié envers les passeurs. 

CP /
Les passeurs qui organisent la traversée de la Méditerranée sont responsables de la mort de milliers de migrants. 

FB /
M. Tusk va notamment proposer la mise en place de sanctions de l'ONU.
L'idée a été discutée avant ce G20 par les conseillers et  il a reçu globalement un bon accueil, 

Ecoutez Donald Tusk au micro de Mounia Daoudi 

Le trafic de migrants est une activité organisée qui a généré l'an dernier 1,6 milliard de dollars de chiffre d'affaires rien qu'en Libye. Ses bénéfices permettent aux passeurs de contrôler une partie du pays. Ils collaborent aussi avec les terroristes et contribuent à miner le processus de stabilisation du pays
Nous avons besoin de plus d'efforts au niveau international pour briser le modèle économique du trafic de migrants
C'est pour cette raison que je vais proposer à tous les leaders du G20 d'oeuvrer pour des sanctions ciblées des Nations-unies contre les passeurs. C'est le minimum que nous puissions faire au niveau mondial, mais malheureusement, je dois dire qu'aujourd'hui nous n'avons pas de soutien même pour ce minimum. 

Si nous n'y parvenons pas, ce sera la triste preuve de l'hypocrisie de certains membres du G20. Mais j'ai encore l'espoir que nous réussirons.

Donald Tusk au micro de Mounia Daoudi 

FB /
Au moins 23 militaires égyptiens, dont un colonel, ont été tués et 26 autres blessés dans deux attentats-suicides dans le nord du Sinaï.

CP /
Deux véhicules piégés ont explosé au passage de deux points de contrôle sur une route à la sortie de Rafah.

Ce double attentat n'a pas encore été revendiqué.

FB /
L'armée irakienne traque toujours les dernières dizaines de combattants de l'organisation EI qui résistent  encore à Mossoul.

CP /
Parmi eux  de nombreux étrangers, qui représentent plus des trois quarts des derniers combattants. 

FB /
L'Autorité palestinienne a qualifié de "succès" le vote de l'Unesco qui déclare la vieille ville de Hébron en Cisjordanie, site "d'une valeur exceptionnelle en danger".
CP /
 La question de l'inscription d'Hébron sur la liste du patrimoine mondial était l'enjeu d'un affrontement entre Israéliens et Palestiniens nous dit Guilhem Delteil, à Jérusalem

C'est un "succès dans la bataille diplomatique menée par les Palestiniens sur tous les fronts face aux pressions israéliennes et américaines" s'est réjoui le ministère palestinien des Affaires étrangères. Un succès car la résolution qu'il avait soumis était vivement contestée par Israël... mais aussi par l'ambassadrice américaine aux Nations-Unies, Nikkey Hayley, accusée cette semaine par une responsable palestinienne d'être "en croisade" contre son peuple.

Succès aussi car avec ce vote, les Palestiniens obtiennent de l'Unesco une reconnaissance de leur souveraineté sur une ville disputée. Depuis l'obtention de leur statut de membre à part entière il y a six ans, ils avaient déjà obtenu de l'organisation onusienne plusieurs condamnations des activités israéliennes à Jérusalem. Hébron était pour eux un deuxième front, sur lequel ils viennent de remporter une nouvelle victoire diplomatique.

Une victoire palestinienne dénoncée comme une "souillure morale" par le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères. Il dénonce la promotion d'une "histoire fausse" et assure que cela ne changera pas ce qu'il qualifie de "vérité": le fait que "la glorieuse histoire", dit-il, "du peuple juif en Israël a commencé à Hébron".
GD, Jérusalem, RFI

FB /
En France, le Premier Ministre Edouard Philippe dit vouloir attirer les entreprises financières qui seraient amenées à quitter Londres à cause du Brexit. 

CP /
Il a fait cette déclaration entouré de la maire de Paris Anne Hidalgo et de la présidente de la région Ile de France Valérie Pécresse,

FB /
Jean-Pierre Boris a assisté à cette réunion pour RFI. Ecoutons ses explications 

Du volontarisme, voilà selon le gouvernement français, comment il fallait interpréter en cette fin de semaine la présence simultanée du chef du gouvernement, de la maire de Paris et la présidente de la région Ile de France sur une terrasse ensoleillée du coeur de Paris. Tous trois étaient là pour rappeler qu'il fait bon vivre à Paris et que ce sera encore mieux dans les années à venir une fois qu'auront été ouverts trois lycées où l'on pourra étudier en Anglais, le premier dès l'an prochain, que les transports publics auront été rendu plus rapides et moins congestionnés.

Sous-entendu, ce n'est pas à Francfort que les traders et les financiers pourront vivre aussi bien et installer leur famille dans des conditions aussi agréables. Mais il fallait surtout rassurer les financiers sur le sort réservé à leurs revenus. Le premier ministre a donc annoncé la suppression de la dernière tranche d'imposition pesant sur les gros salaires. Ces annonces et quelques autres pour convaincre les banques londoniennes de venir à Paris. Jusqu'à présent seul HSBC a annoncé l'installation de mille salariés en France.

FB /
Jean-Pierre Boris

C'est la fin de ce journal en français facile, réalisé par Christophe Loisel
Vous pouvez le retrouver sur notre site internet, à l'écrit et en audio. 
Merci de l'avoir suivi et à demain 



Voir le flux - 07/07/2017 20:30:07

Classe inversée (niveau B1 intermédiaire)

Comment faire entrer la classe inversée dans ses pratiques avec les activités du site « apprendre.tv5monde.com » ?
Des idées d'activités à partir des éléments permanents d'une émission (Adapter des activités)

Voir le flux - 07/07/2017 13:00:00