Tout le fil

Paramètres de recherche

Niveau

A1 A2 B1 B2 C1 C2

Support

Audio Vidéo Texte Iconographie

Compétence

CO EO CE EE
1-10 sur 2809 résultats.

Expression à deviner n° 259

Indice : Fraternité. Réponse n° ?258 : Le mariage de la carpe et du lapin. A demain ou sur https://expressionillustree.blogspot.fr


Voir le flux - 23/11/2017 07:50:50

Journal en français facile 22/11/2017 20h00 GMT

Transcription

 

Aurélien Devernoix

Bonsoir à toutes et à tous, il est 21h à Paris, 20h en Temps Universel, l'heure de votre journal en Français Facile

JINGLE

Et à mes côtés ce soir, Zéphyrin Kouadio, bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio

Bonsoir Aurélien, bonsoir à tous

Aurélien Devernoix

Le Zimbabwe s'interroge sur son avenir au lendemain de la démission de Robert Mugabe et son probable remplacement par son ancien vice-président, Emerson Mnangagoua.

Zéphyrin Kouadio

L'avenir de la Syrie en discussion : la Russie, l'Iran et la Turquie proposent un congrès de la réconciliation avec le soutien du régime de Damas. Mais pas sûr que l'initiative soit soutenue par l'opposition syrienne, réunie en Arabie Saoudite.

Aurélien Devernoix

Nous irons également à Beyrouth où le 1er ministre Saad Hariri a finalement décidé de retirer sa démission annoncée il y a 3 semaines.

Zéphyrin Kouadio

Et puis du football : 5ème journée des poules de la Ligue des Champions. Nous rejoindrons en fin de journal Olivier Pron qui assiste à la rencontre PSG - Celtic Glasgow.

JINGLE

Zéphyrin Kouadio

Au lendemain de la démission de Robert Mugabe, la transition politique s'organise au Zimbabwe.

Aurélien Devernoix

En exil depuis début novembre en Afrique du Sud, l'ancien vice-président Emerson Mnangagoua a fait son retour dans le pays ce mercredi. Il devrait sauf surprise être investi président par intérim vendredi. Dans un discours prononcé devant le siège du parti Zanu PF, il a promis le début d'une nouvelle démocratie au Zimbabwe... Un changement attendu avec impatience par la population, qui espère un redressement économique après des années de crise. Notre envoyée spéciale, Valentine Riou s'est rendu dans le quartier populaire de Mbare en bordure d'Harare

Valentine Riou

David et Violet se serrent avec leurs enfants et leurs petits enfants, dans une maisonnette de trois pièces. Dans cette famille, seul l'aîné des enfants travaille, c'est lui qui nourrit toute la famille. Le grand-père accuse Robert Mugabe d'avoir ruiné l'économie du pays. 

David : Du moment où il est arrivé au pouvoir, il a tué l'industrie, et l'éducation. Même si on dit que les zimbabwéens ont la meilleure éducation du continent, en fait, les jeunes n'ont pas de diplômes et ils se retrouvent au chômage. Un seul de mes enfants travaille c'est le seul qui est passé par l'ancien système éducatif. 

A quelques rues de là, Takudze boit quelques bières avec ses amis pour célébrer la chute de Robert Mugabe. Le jeune homme de 31 ans travaille à l'usine et gagne 250 dollars par mois, un salaire décent selon lui. Encarté à la Zanu PF, il se dit attaché à la politique d'indigénisation engagée par Robert Mugabe.

Takudze : J'apprécie cette politique économique de la Zanu PF. Céder 51% des capitaux ça va. Je pense que si le camarade Mnangagwa vient au pouvoir, il faudra poursuivre cette politique. Je suis sûr que certains investisseurs reviendrai. Certains sont d'accord avec ces politiques, mais ils n'aiment pas Mugabe. 

Il en faudra peut être un peu plus pour redresser l'économie du pays à l'agonie où le taux de chômage atteint des taux vertigineux. Harare, Valentine Riou RFI

Zéphyrin Kouadio

La Russie, l'Iran et la Turquie proposent un congrès des peuples syriens pour mener le pays à la réconciliation après plus de 6 ans de guerre.

Aurélien Devernoix

Un congrès qui serait organisé à Sotchi en Russie où Vladimir Poutine, Hassan Rohani et Regep Tayip Erdohan étaient réunis aujourd'hui. Le président russe a précisé son objectif à l'issue de ce mini-sommet.

Vladimir Poutine

Le président iranien et le président turc soutiennent l’initiative d’un « Congrès du dialogue national syrien ». Nous avons décidé d’organiser cet évènement, ici à Sotchi, avec la participation des représentants de toute la société syrienne. Les ministères des affaires étrangères de nos trois pays devront définir la composition et les dates du Congrès, qui aura lieu ici, à Sotchi. 
L’objectif sera de réunir à la table des négociations les délégués des différents partis politiques syriens. En incluant l’opposition intérieure et extérieure, et les représentants des groupes ethniques et confessionnels. Le Congrès étudiera la nouvelle constitution, et l’organisation d’élections sous l’égide des Nations Unies. Ce qui pourra donner une nouvelle impulsion au processus de Genève. Je dis encore une fois : c’est aux Syriens eux-mêmes de décider de l’avenir de leur pays. Qu’il s’agisse des membres du pouvoir actuels, ou de l’opposition.

Zéphyrin Kouadio

C'est un accord ferme qui a en revanche été conclu au Caire ce soir

Aurélien Devernoix

Les deux grands partis rivaux palestiniens se sont entendus pour organiser des élections nationales d'ici la fin de l'année 2018. Le Hamas et le Fatah font donc un pas de plus vers la réconciliation, dix ans après la rupture entre les deux mouvements. Le texte signé ce soir stipule, précise, que le calendrier électoral sera fixé par le président de l'Autorité Palestinienne et leader du Fatah, Mahmoud Abbas.

Zéphyrin Kouadio

Toujours dans l'actualité du Moyen Orient, la fin d'un mois de blocus sur deux lieux stratégiques au Yémen.

Aurélien Devernoix

La coalition menée par l'Arabie Saoudite a décidé d'autoriser à nouveau le transit d'aide humanitaire par le port de Houdeida et l'aéroport de Sanaa, la capitale. Les deux zones sont contrôlées par la rébellion chiite Houthie. Le Yémen fait face à une crise humanitaire de grande ampleur : la quasi totalité des 7 millions d'habitants est au bord de la famine.

Zéphyrin Kouadio

Il avait créé la surprise en annonçant sa démission depuis l'Arabie Saoudite. Le 1er ministre libanais Saad Hariri aurait changé d'avis

Aurélien Devernoix

Quelques heures après son retour au Liban après 3 semaines d'absence, le chef du gouvernement a en effet fait machine arrière, c'est à dire qu'il est revenu sur décision, lors d'un discours prononcé à la télévision. A Beyrouth, Paul Khalifeh

Paul Khalifeh

C’est le meilleur scénario que pouvait espérer les Libanais, et personne s’osait y croire. La plupart des journaux ont écrit, ce mercredi, que Saad Hariri confirmerait sa démission, annoncée à Riyad dans des circonstances entourées d’ambiguïté et de flou. C’est tout le contraire qui s’est produit : la suspension par le Premier ministre de sa démission évite au Liban une grave crise gouvernementale et politique, qui aurait pu déstabiliser le pays, déjà fragilisé par les tensions régionales entre l’Iran et l’Arabie saoudite. Ici à Beyrouth, les milieux politiques mettent en avant le rôle de la France et de l’Egypte dans ce développement inattendu, qui désamorce la crise qui se profilait à l’horizon. Paris et le Caire seraient intervenues pour atténuer les pressions saoudiennes exercées sur le Liban et son Premier ministre pour qu’il adopte une attitude de confrontation avec le Hezbollah. Mais c’est surtout la gestion interne de cette crise sans précédent, qui a permis à Saad Hariri de procéder à ce rétropédalage : l’unité affichée par les dirigeants et la classe politique, la fermeté du président Michel Aoun, qui a exigé le retour de son Premier ministre à Beyrouth et la flexibilité du chef du Parlement Nabih Berry, prêt à discuter de la distanciation du Liban par rapport aux conflits régionaux, comme le souhaite Riyad. Paul Khalifeh-Beyrouth-RFI

Zéphyrin Kouadio

La France veut une réunion d'urgence du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour évoquer la question de l'esclavage en Libye.

Aurélien Devernoix

C'est ce qu'a demandé Emmanuel Macron à l'issue d'une rencontre avec le président guinéen Alpha Condé. Les ventes de migrants africains dont des images ont été diffusées par la chaîne CNN relèvent du crime contre l'Humanité selon le chef de l'Etat français.

Zéphyrin Kouadio

De crimes contre l'humanité il en était aussi question ce matin à La Haye aux Pays-Bas.

Aurélien Devernoix

Le Tribunal International pour l'ex-Yougoslavie a en effet reconnu Ratko Mladic coupable de crimes de guerre, de crimes contre l'humanité et de génocide. L'ancien chef de l'armée de la République Serbe de Bosnie était notamment jugé pour le massacre de Srebrenica, où 8000 hommes et adolescents Bosniens musulmans avait été exécutés.

Zéphyrin Kouadio

Du football Aurélien avec la suite ce mercredi de la 5ème journée de la phase de poules de la Ligue des Champions en Europe.

Aurélien Devernoix

Et l'on connait un nouveau qualifié pour les 8èmes de finale, il s'agit de Chelsea, vainqueur 4/0 face à Qarabag. Le Paris Saint Germain est lui déjà qualifié et reçoit le Celtic Glasgow. Nous retrouvons Olivier Pron au Parc des Princes. Comme se passe ce début de rencontre pour les Parisiens ?

Direct Olivier Pron

Aurélien Devernoix

Bientôt 21h10 à Paris, 20h10 en Temps Universel, bonne soirée Zéphyrin Kouadio. Et excellente suite des programmes à l'écoute de RFI



Voir le flux - 22/11/2017 20:30:05

Expression à deviner n° 258

Indice : Improbable union. Réponse n° 257 : Etre pris(e) la main dans le sac. ?A demain ou sur https://expressionillustree.blogspot.fr


Voir le flux - 22/11/2017 07:25:48

Journal en français facile 21/11/2017 20h00 GMT

Transcription

 

Aurélien Devernoix

Bonsoir à toutes et à tous, il est 21h à Paris, 20h en Temps Universel. Bienvenue dans votre journal en Français Facile

JINGLE

A la Une de l'actualité de ce mardi 21 novembre, la démission de Robert Mugabé. Sous pression depuis une semaine, le président du Zimbabwe a finalement démissionné, déclenchant des scènes de joie dans les rues de la capitale, Harare. 

6 demandeurs d'asile syriens ont été arrêtés en Allemagne. Ils sont soupçonnés d'avoir voulu commettre un attentat... la Syrie dont l'avenir sera évoqué demain à Sotchi par les présidents russe, iranien et turc.

Nous parlerons également de l'identification d'un astéroïde, un rocher spatial, venu d'un autre système solaire que le nôtre... mais aussi de football avec la reprise ce soir de la Ligue des Champions en Europe.

JINGLE

Il avait promis d'être encore au pouvoir à 100 ans. C'est à finalement à 93 ans que Robert Mugabe aura terminé sa course en tant que président du Zimbabwe. Le plus vieux chef d'Etat au monde a donnée sa lettre de démission cet après-midi. Lue par le président de l'Assemblée nationale devant le parlement, le texte a provoqué un tonnerre d'applaudissement dans l'hémicycle. Car c'est dans cette enceinte parlementaire que tout s'est accéléré cet après-midi Gaëlle Laleix.

Gaëlle Laleix

Depuis ce week-end déjà l'étau s'était resserré sur le président zimbabwéen. Tous ses anciens soutiens politiques lui ont tourné le dos et se sont même employé à l'isoler. D'abord de sa base populaire, en organisant une manifestation dans les rues d'Harare samedi après-midi. L'évènement est historique, jamais autant de monde n'avait défilé dans les rues de la capitale. Membres du parti au pouvoir, la ZANU-PF, membres de l'opposition, de la société civile, zimbabwéens blancs... tous défilent unis par un même mot d'ordre: "Mugabe dehors". En plus de la pression de la rue, la ZANU-PF décide de saper l'autorité politique de Robert Mugabe. Et le Haut comité démet dimanche Robert Mugabe de ses fonctions de président du parti. Un premier mouvement politique qui ouvre la voie a une procédure d'impeachment au Parlement, c'est à dire de destitution. Et c'est bien ce qui allait se passer dans cette enceinte parlementaire... avant que le président ne finisse par céder.

Aurélien Devernoix

Le Zimbabwe attend désormais de connaître le successeur de Robert Mugabe. Selon son parti, la ZANU PF, son ancien vice président Emerson Mnangagwa devrait être assurer l'intérim dans un premier temps. Et RFI poursuivra demain matin sa couverture spéciale de la situation au Zimbabwe : vous aurez rendez-vous avec Nathalie Amar dès 6h30 Temps Universel.

C'est une illustration de la nouvelle stratégie américaine en Somalie. Un raid aérien a visé un camp des djihadistes Shebab. Une centaine de combattants aurait été tuée selon Washington. Les frappes américaines sont désormais quotidiennes dans la région. 

Au Nigéria, au moins 50 personnes auraient péri lors d'un attentat suicide commis dans une mosquée de Mubi dans le nord-est du pays. L'attaque a été attribuée au Groupe Etat Islamique en Afrique de l'Ouest, ex Boko Haram.

Autre attentat en Irak cette fois : une voiture piégée a explosé dans un marché de Touz Khormatou, située entre Bagdad et Kirkouk. Le bilan est là aussi très lourd : au moins 24 morts et près de 80 blessés. Un attentat qui pourrait être l'oeuvre du groupe Etat Islamique dans la région. Daesh dont la défaite militaire est totale selon le 1er ministre irakien. Haidar al Abadi a toutefois reconnu que des opérations contre les djihadistes se poursuivaient dans plusieurs zones désertiques du pays. Une victoire également annoncée ce mardi par le président iranien Hassan Rohani.

Hassan Rohani qui sera demain à Sotchi en Russie. Il s'y entretiendra avec ses homologues russe et truc, Vladimir Poutine et Recep Tayip Erdogan, à propos de la situation en Syrie. Objectif : rapprocher les positions turques et iraniennes à quelques jours de la reprise des négociations sous l'égide, c'est à dire, sous le contrôle de l'ONU à Genève. Et beaucoup de questions demeurent, Toufik Benaichouche.

Toufik Benaichouche

Maintenant que la la lutte contre l'Etat islamique est quasimment terminé ,avec les défaites cinglantes qu'ont subi les djihadistes aussi bien en Irak qu'en Syrie ,se pose la question :Que fait -on de la Syrie? Ou plutot quel système politique est possible en Syrie? Faut il organiser des élections ? Qui y participera? L'intégrité territoriale de la Syrie doit elle préservé ou non. Quels droits accorderont- on aux Kurdes de Syrie, qui ont grandement contribué à la défaite de l'Etat Islamique? Faut il leur accorder un siège lors des négociations sur le futur de la Syrie ? La Turquie ne veut pas en entendre parler.Que fait- on de Bachar el Assad le président décrié ? Doit il faire partie de la solution, comme le veulent Téhéran et Moscou,  ou non? Il y a peu Ankara n'en voulait pas mais après tout, pour peu que l'on s'entendent sur le dos des kurdes,  Ankara n'y verra pas d'objections.En fait Vladimir Poutine voudraient avec ses deux alliés parvenir à des  positions communes, dans la perspective des négociations de Genève qui s'ouvriront le 28 novembre prochain sous l'égide des Nations-Unies.

Aurélien Devernoix

Autre dossier extrêmement sensible au Moyen Orient, celui du Liban, qui attend le retour demain de son 1er ministre démissionnaire, Saad Hariri. Celui-ci s'est rendu ce mardi en Egypte pour s'entretenir avec le président Abdel Fatah Al Sissi. Le Liban vit une nouvelle crise politique depuis l'annonce de sa démission alors qu'il se trouvait en Arabie Saoudite. 

Autre évènement très attendu demain, le verdict du Tribunal Pénal International sur l'ex Yougoslavie dans le procès de Ratko Mladic. L'ancien chef de l'armée de la République Serbe de Bosnie est accusé de génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité, notamment pour le massacre de Srebrenica. 8000 hommes et adolescents bosniens musulmans avaient été exécutés par les troupes de Ratko Mladic. Il risque la prison à vie.

Coup de tonnerre pour près de 60 000 Haîtiens réfugiés aux Etats-Unis depuis le séisme qui avait ravagé leur pays en 2010. L'administration américaine a décidé de ne pas renouveler leur permis de séjour et de travail. Ils devront donc quitter le pays d'ici juillet 2019. La correspondance à Washington d'Anne Corpet. 

Anne Corpet

Selon le département de la sécurité intérieure américain, les conditions de vie en Haïti se sont suffisamment améliorées pour que les bénéficiaires du statut de protection temporaire puissent rentrer chez eux.  Les autorités fédérales accordent cependant un sursis aux haïtiens pour organiser leur retour : ils ont dix-huit mois pour quitter le pays. Le statut temporaire avait été accordé aux haïtiens par l'administration Obama après le tremblement de terre de 2010 et régulièrement renouvelé depuis. Selon une étude du centre d'études des migrations, la majorité des haïtiens qui disposent de ce statut sont arrivés aux Etats Unis avant le séisme, il y a en moyenne treize ans, et  27 000 enfants américains sont nés de parents haïtiens bénéficiaires de ce protocole. Leurs parents s'ils n'ont pas obtenu la nationalité américaine d'ici juillet 2019 risqueront donc l'expulsion. La plupart des personnes concernées habitent en Floride, et les élus locaux de tous bords militaient pour le renouvellement de leur droit au séjour.  La décision de l'administration américaine n'a cependant surpris personne. De nombreux haïtiens bénéficiaires du statut l'avaient anticipé et ont récemment migré vers le Canada, dans l'espoir d'y pouvoir s'y installer de manière plus durable. Anne Corpet Washington RFI

Aurélien Devernoix

De nouvelles révélations d'harcèlement et d'agressions sexuelles de femmes dans les médias. Le présentateur vedette américain Charlie Rose a été licencié par les télévisions PBS et CBS après le témoignages de nombreuses femmes dont certaines de ses anciennes assistantes. En France, c'est le journaliste de La Chaîne Parlementaire Frédéric Haziza qui a été suspendu de ses fonctions après là aussi des accusation de harcèlement et d'agression formulées par plusieurs de ses collègues féminines.

Direction l'espace à présent. RFI vous en avait parlé il y a un mois. Le mystérieux astéroïde qui a été repéré en octobre provient bien d'un autre système solaire que le nôtre. L'hypothèse a été confirmé dans un article publié par la revue Nature. C'est la première fois qu'un tel objet est observé  et cela va nous apprendre plein de chose sur la voie lactée, notre galaxie, Simon Rozé

Simon Rozé

Il s'appelle Oumuamua, le messager en langue hawaïenne, car c'est un télescope installé à Hawai qui a repéré cet astéroide en premier ; c'était le 19 octobre dernier. De nombreux observatoires ont ensuite braqué leurs objectifs sur lui pour en apprendre le plus possible. Il s'agit donc bien d'un objet qui ne vient pas de notre système solaire, l'étude de sa trajectoire l'a confirmé.  400 mètres de long sur 40 de large et la forme d'une espèce de cigare qu'on n'a pas l'habitude de voir chez les astéroides de notre système solaire. Il est fait de roche, peut-être de métal, mais il n'a ni eau ni glace. Là aussi c'est un peu surprenant quand on compare à ce que l'on connaît. Mais c'est explicable : cet astéroide vagabonde dans l'espace intersidéral depuis des centaines de millions d'années , sans protection face aux radiations cosmiques qui l'ont sans doute complètement grillé. C'est en tout cas un objet très intéressant puisqu'il nous permet de comparer ce que l'on connaît - notre système solaire - à quelque chose venant d'ailleurs et donc de déterminer si les conditions qui règnent chez nous sont uniques, ou au contraire répandues. On a jusqu'en décembre, pour en apprendre encore plus : passée cette date, Oumuamua se sera éloigné et sera hors de portée des télescopes.

 Aurélien Devernoix

Du football, Monaco est mené sur sa pelouse 2/0 par Leipzig pour le compte de la 5ème journée de la Ligue des Champions. Excellente soirée à l'écoute de RFI.

 



Voir le flux - 21/11/2017 21:00:05

L’art de gagner un prix littéraire

Chaque semaine, entraînez-vous avec une série d'exercices autour d'un fait de l'actualité.


Voir le flux - 21/11/2017 11:31:25

Expression à deviner n° 257

Indice : Fagrant délit. Réponse n° ?256 : De la monnaie de singe. A demain ou sur https://expressionillustree.blogspot.fr


Voir le flux - 21/11/2017 07:35:23

Les Jeux de la Francophonie (niveau B1 intermédiaire)

Les Jeux de la Francophonie, c’est quoi ? Participer à un conseil municipal pour débattre de la candidature d’une ville aux Jeux de la Francophonie.
Français des relations internationales (Diplomates, journalistes...), Francophonie en Afrique (Du Sénégal au Mali)

Voir le flux - 21/11/2017 07:00:14

Journal en français facile 20/11/2017 20h00 GMT

Transcription

Aurélien Devernoix

Merci d'écouter RFI, il est 21h à Paris, 20h en Temps Universel.

JINGLE

Bonsoir à toutes et à tous, bienvenue dans votre journal en français facile, présenté ce soir avec Zéphyrin Kouadio

Bonsoir Zéphyrin !

Zéphyrin Kouadio

Bonsoir Aurélien, bonsoir à tous

Aurélien Devernoix

A la une de l'actualité, la crise politique en Allemagne où Angel Merkel affirme être prête à une nouvelle candidature après son échec à former un gouvernement. Les négociations se poursuivent toutefois pour trouver une majorité au Parlement

Zéphyrin Kouadio

Discussions également en cours pour préparer le Brexit : le négociateur de l'Union Européenne Michel Barnier promet à Londres un accord commercial ambitieux, mais seulement si la Grande Bretagne accepte les conditions de Bruxelles.

Aurélien Devernoix

L'inquiétude en Israël où le président Reuven Rivlin est menacé sur les réseaux sociaux après avoir refusé de gracier un soldat de l'Etat Hébreu qui avait assassiné un Palestinien désarmé.

Zéphyrin Kouadio

Et puis le maire de Caracas se fait le porte-parole de l'opposition vénézuélienne à l'international : quelques jours après sa fuite du pays, Antonio Ledesma a donné ce lundi une conférence de presse à Madrid.

JINGLE

Zéphyrin Kouadio

L'Allemagne attend donc toujours son nouveau gouvernement Aurélien

Aurélien Devernoix

Et plus les jours passent, plus la perspective de nouvelles élections législatives se rapproche. Angela Merkel a annoncé être prête à se lancer dans un nouveau scrutin, mais cette option ne fait pas l'unanimité au sein de la classe politique allemande, malgré l'échec cuisant des négociations ce week-end. A Berlin, les explications de Pascal Thibaut.

Pascal Thibaut

Le président allemand plutôt discret depuis son élection au début de l'année va jouer un rôle central dans la crise actuel. Frank-Walter Steinmeier va discuter avec les responsables des partis susceptibles de former une coalition ensemble. Le chef de l'Etat a insisté sur la responsabilité des élus à qui les électeurs ont confié la mission de constituer un nouveau gouvernement. Frank-Walter Steinmeier a estimé en substance qu'il serait trop simple de renvoyer la balle à ces électeurs en clair d'organiser un nouveau scrutin. Le social démocrate, ancien ministre à deux reprises des Affaires étrangères d'Angela Merkel va aussi parler avec son parti qui ce lundi à à nouveau exclu toute prolongation d'une grande coalition droite/gauche et privilégie de nouvelles élections. A l'arrivée, c'est Frank-Walter Steinmeier qui aura le dernier mot et qui pourra dissoudre le Bundestag pour permettre la tenue de nouvelles élections. Trois options se présentent. Une nouvelle grande coalition plutôt théorique vu la position ferme des sociaux démocrates. Un gouvernement minoritaire d'Angela Merkel. La chancelière a réitéré dans deux interviews télévisés son enthousiasme modéré pour cette hypothèse. Elle privilégie plutôt de nouvelles élections et a annoncé que dans ce cas, elle serait à nouveau candidate. Un nouveau scrutin se tiendrait en 2018, certains responsables évoquent des élections autour de Pâques.

Zéphyrin Kouadio

C'est un autre dossier crucial, c'est à dire extrêmement important, en Europe, les négociations sur la sortie de la Grande Bretagne de l'Union Européenne : le Brexit.

Aurélien Devernoix

Bruxelles est prête à offrir au Royaume-Uni "le plus ambitieux" des accords commerciaux après son départ à condition que Londres respecte ses conditions. C'est ce qu'a proposé le négociateur en chef européen. Michel Barnier veut que les discussions avancent mais des points de blocage persistent : Béatrice Leveillé.

Béatrice Leveillé

Michel Barnier maintient la pression sur  le gouvernement britannique en tout en promettant le meilleur accord commercial  possible dès que la question du règlement financier ou de la gestion de la frontière entre l’Irlande du nord qui fait partie du royaume uni et l’Irlande qui reste dans l’union européenne sera résolue. Il ne reste que trois semaines aux britanniques pour trouver un accord sur ces questions considérées comme prioritaires. Le négociateur en chef de l’union européenne  pourra alors  demander aux 27  dirigeants européens réuni lors du prochain sommet en décembre leur feu vert pour passer  à la deuxième phase des négociations. Michel Barnier a par ailleurs rappelé  qu’il n’y aurait pas de négociations à la carte notamment en ce qui concerne les services financiers basés au Royaume-Uni. 5000 entreprises pourraient perdre  leur  "passeport" pour le  marché unique. Pour les libéraux démocrates ce serait une catastrophe majeure pour l’économie britannique.

Zéphyrin Kouadio

Et conséquence du Brexit : la France va accueillir le siège de l'Autorité Bancaire Européenne.
 
Aurélien Devernoix
 

Celui-ci était jusqu'à présent basé à Londres, il sera désormais installé à Paris. La capitale française a été tirée au sort au détriment de Dublin ce soir à l'issue d'un vote organisé par l'Union Européenne. Les deux capitales étaient à égalité après l'élimination de Francfort. A noter qu'une autre agence européenne basée en Grande Bretagne connait désormais son nouveau siège : celle du médicament qui s'installera à Amsterdam.

Zéphyrin Kouadio
 
En France, le gouvernement s'apprête à être modifié.
 
Aurélien Devernoix
 

On appelle cela un remaniement : des ministres ou secrétaires d'Etat pourraient sortir du gouvernement ou changer de position. Pour l'instant seul un mouvement est confirmé, Christophe Castaner va abandonner son poste de porte-parole du gouvernement, en raison de son élection ce week-end à la tête du parti présidentiel, la République En Marche.

Zéphyrin Kouadio

21h05 à Paris. 22h05 à Tel Aviv. Israël où le président Reuven Rivlin fait l'objet de menaces.

Aurélien Devernoix

Le chef de l'Etat a décidé hier de ne pas gracier un soldat franco-israélien, condamné pour avoir tué un Palestinien gisant au sol, après avoir mené une attaque au couteau dans la ville d'Hébron le 24 mars 2016. Selon Reuven Rivlin, une grâce aurait porté atteinte aux valeurs de l'armée israélienne. mais cette décision lui vaut d'être accusé de trahison sur les réseaux sociaux. A Jérusalem, Guilhem Delteil.

Guilhem Delteil

Le photomontage a été posté sur le compte Facebook du président. Le chef de l'Etat, Reuven Rivlin, y apparaît avec un keffieh, la coiffe traditionnelle palestinienne. L'image rappelle un funeste précédent: le même montage avait été fait avec le Premier ministre Yitzhak Rabin, quelques temps avant son assassinat en 1995. Sur le principal réseau social, le compte du chef de l'Etat a reçu de nombreux messages de haine.  "Tu as choisi d'être le président des terroristes palestiniens plutôt que celui des citoyens israéliens" lui a lancé un Internaute, tandis qu'un autre affirmait lui: "Le peuple te hait, démissionne". Une pétition demandant au Premier ministre de mettre un terme au mandat du président a d'ailleurs été lancée. La police a annoncé avoir ouvert une enquête sur l'origine du photomontage. Et face à la violence des commentaires, les chefs de l'opposition ont demandé au chef du gouvernement de soutenir le président. Silencieux pendant près de 24 heures, Benyamin Netanyahu a finalement jugé que "toute critique n'est pas nécessairement de l'incitation. Mais elle doit être faite" dit-il "sans keffiehs, sans noeud coulant et sans uniforme nazi". Un soutien au bout du compte très mesuré à un dirigeant dont il est éloigné.

Zéphyrin Kouadio

Hassan Nasrallah est prêt à retirer tous ses combattants d'Irak.

Aurélien Devernoix

Mais le dirigeant du mouvement chiite libanais Hezbollah attend la confirmation par Bagdad que la défaite du groupe Etat Islamique est totale. Dans une interview télévisée, il dément également envoyer des armes à la rébellion chiite du Yémen ainsi qu'aux minorités de la même confession au Koweit à à Bahrein. En bref toujours, le Burkina Faso a rappelé son ambassadeur en Libye. En cause, les images de ventes d'esclaves africains près de Tripoli, diffusées la semaine passée sur la chaîne américaine CNN. Un scandale qui sera abordé la semaine prochaine lors du sommet Union Africaine Union Européenne en Côte d'Ivoire selon la diplomatie burkinabée.

Zéphyrin Kouadio

Au Zimbabwe, c'est toujours l'incertitude.

Aurélien Devernoix

L'armée a appelé la population au calme et à la patience, 6 jours après son coup de force contre Robert Mugabé, le président zimbabwéen refuse toujours de démissionner. Selon les militaires, il serait toutefois en contact avec son vice-président déchu Emerson Mnangawa, de retour prochainement dans le pays et qui pourrait lui succéder.

VIRGULE

Zéphyrin Kouadio

Des nouvelles à présent de l'ancien maire de Caracas, Antonio Ledezma.

Aurélien Devernoix

L'opposant au régime vénézuélien se trouve désormais à Madrid, quelques jours après sa fuite rocambolesque, c'est à dire, pleine de rebondissements, vers la Colombie. Et pas question pour lui de se montrer discret : il multiplie les interviews et a même donné ce matin une conférence de presse, Marie Normand.

Marie Normand

Il avait promis une tournée internationale pour défendre les droits de l'homme au Venezuela. Pour l'heure, c'est en Espagne, qu'Antonio Ledezma s'invite devant les caméras. Une conférence de presse à Madrid, où après avoir posé avec sa femme derrière un drapeau venezuelien, l'ancien maire de Caracas a donné plus d'éléments sur les conditions de son évasion. Arrivé en Colombie par voie terrestre avec des faux papiers, il affirme avoir été aidé par la police vénézuélienne.

Antonio Ledezma "Le membre de la Garde nationale m'a regardé, m'a fait un clin d'oeil. Et il m'a dit de continuer à avancer"

C'est désormais en exil qu'Antonio Ledezma entend continuer sa lutte pour un changement politique au Venezuela. 

Antonio Ledezma "Au Venezuela, nous sommes face à une narco-tyrannie. C'est pour cette raison qu'ils ne peuvent pas nous qualifier de traitres à la patrie. Car ce que nous demandons au monde, c'est de questionner cette tyrannie".

Le week-end dernier, avant sa rencontre avec le chef du gouvernement espagnol, Antonio Ledezma avait critiqué les divisions de l'opposition vénézuélienne. Il a qualifié de ruse le dialogue que tente d'instaurer le président Maduro. Pendant ce temps, à Caracas, la femme de Leopoldo Lopez, assure que la surveillance de leur domicile a été renforcée. Autre figure de l'opposition vénézuélienne, il avait lui aussi été arrêté en 2015 et accusé de conspiration contre le président.

Zéphyrin Kouadio

L'Argentine toujours sans nouvelles de son sous-marin militaire et des 44 marins qui se trouvent à bord.

Aurélien Devernoix

Voilà 5 jours maintenant que l'armée a reçu la dernière communication du bâtiment qui signalait un problème électrique. Depuis, c'est le silence et l'angoisse pour les familles des marins, alors que les réserves en oxygène pourraient bientôt être épuisés si le sous-marin n'a pas fait surface depuis. 21h passées de 10 minutes à Paris, 20h en temps universel, excellente suite des programmes à l'écoute de RFI

 

 



Voir le flux - 20/11/2017 20:45:04

Avoir les coudées franches

Une fois de plus, Lucie Bouteloup « à les coudées franches » pour cette nouvelle puce à l’oreille. Mais au fait, quel lien existe-t-il entre la franchise et les coudées ? Qu’est-ce qu’une coudée ? Autant de questions et bien plus encore, auxquelles le linguiste Alain Rey réponds dans cette puce avec la complicité des CE2 de Cristel Gaspar à l’école de la Motte Piquet à Paris.

Une chronique de la Danse des mots.



Voir le flux - 20/11/2017 14:48:20

Expression à deviner n° 256

Indice : Escroquer. Réponse n° ?255 : Payer au lance-pierre. A demain ou sur https://expressionillustree.blogspot.fr


Voir le flux - 20/11/2017 10:52:21