Tout le fil

Paramètres de recherche

Niveau

A1 A2 B1 B2 C1 C2

Support

Audio Vidéo Texte Iconographie

Compétence

CO EO CE EE
1-10 sur 3588 résultats.

Journal en français facile 19/08/2018 20h00 GMT

Transcription

Hugo Lanoë : 22h à Paris à l'écoute de RFI, 20h en temps universel. Bonsoir à toutes et à tous et bienvenue dans votre Journal en français facile que j'ai le plaisir de présenter ce soir avec Zéphyrin Kouadio. Bonsoir Zéphyrin !

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Hugo, bonsoir à tous !

HL : Au sommaire de cette édition : les Vénézuéliens vont pouvoir utiliser de nouveaux billets de banque à partir de demain lundi. Le bolivar souverain est une nouvelle monnaie qui a pour but de lutter contre la sévère inflation qui touche le pays depuis plusieurs mois.

ZK : Nous irons ensuite au Proche Orient où Israël a décidé de renforcer l'isolement de la bande Gaza en fermant le point de passage d'Erez.

HL : Et puis à la fin de ce journal, nous vous parlerons du Ptérosaure. Des scientifiques américains ont découvert un fossile de ce vertébré volant cousin du Dinosaure.

-----

ZK : Au Venezuela, le président Nicolas Maduro a donc décidé d'effacer cinq zéros des billets de banque.

HL : Le but de cette mesure radicale, draconienne : arrêter l'hyperinflation de l'économie vénézuélienne, alors l'hyperinflation est un terme économique qui désigne l'augmentation très rapide du prix des biens et des services. Selon le Fonds Monétaire Internationale, cette hyperinflation pourrait dépasser 1 million de pour cent d'ici la fin de l'année. Les autorités vénézuéliennes ont donc décidé d'éditer de nouveaux billets de banque qui seront disponibles à partir de demain lundi. Le bolivar souverain une monnaie dévaluée, dépréciée qui inquiètent les Vénézuéliens, Myriam Berber.

Longues files d’attente dans les commerces et aux stations d’essence…la population se prépare à l’arrivée de nouveaux billets, qui compteront cinq zéros, de moins que les actuels. Les Venezueliens redoutent, surtout, une nouvelle hausse des prix. Le pays fait face, déjà, à une inflation galopante qui pourrait atteindre un million de pour cent cette année (1 000 000 %), selon les dernières prévisions du Fonds Monétaire Internationales. Pour faire ses courses, la population compte en millions. Le prix du kilo de viande vaut près de six millions de bolivars, soit près d’un dollar américain. Certains commerçants arrêtent, même, de compter les billets, et les pèsent à la place. Dans la rue, l’heure est au découragement. Car ce plan de reconversion monétaire prévoit, également, un nouveau système pour le prix de l’essence, qui mettra un terme, à l’essence quasi gratuite. Les pénuries alimentaires s'enchaînent et les produits de base sont épuisés. Sans compter le manque de médicaments dans les hôpitaux, et d'électricité pour la consommation. Trois des principaux, partis d'opposition, annoncent, d'ores et déjà des grèves, à partir de la semaine prochaine.

ZK : Précisions signées Myriam Berber. À la une de l'actualité également : l'Indonésie où la terre a une nouvelle fois tremblé aujourd'hui.

HL : Deux semaines après le séisme qui a tué plus de 460 personnes, de nouvelles secousses ont été ressenties aujourd'hui sur l'île de Lombok. Et cela à deux reprises : un premier tremblement de terre d'une magnitude de 6.3 a secoué l'île indonésienne la nuit dernière. Un second a été observé il y a quelques heures, séisme d'une intensité de 7 sur l'échelle de Richter. Aucune alerte au tsunami n'a toutefois été lancée.

ZK : En Inde cette fois-ci, l'état du Kerala dans le sud du pays est touché par les pires inondations depuis plus d'un siècle.

HL : Le dernier bilan fait état d'au moins 370 morts, plus de 700.000 personnes doivent abandonner leurs foyers pour fuir les pluies torrentielles. Des milliers d'Indiens sont pris au piège. Les opérations de secourent se poursuivent. Hier, le Premier ministre Narendra Modi s'est rendu sur place et a promis davantage de moyens pour aider les sinistrés, les sans-abris.

ZK : Vous écoutez RFI il est 23hX à Jérusalem. Israël a décidé aujourd'hui de renforcer son blocus contre la bande de Gaza.

HL : Oui Zéphyrin et je rappelle qu'un blocus est un embargo, une politique qui consiste à isoler une ville, un pays, une région pour lui couper toute communication avec l'extérieur. Aujourd'hui donc, l'état hébreu a fermé le point de passage d'Erez, situé au nord de l'enclave palestinienne. Et ce alors que des efforts sont en cours pour tenter d'imposer une trêve durable au proche orient. Une décision qui intervient dans un contexte tendu. Hier deux Palestiniens ont été tués. Michel Paul est à Jérusalem pour RFI. 

La décision a été prise par le ministre israélien de la Défense suite aux manifestations de vendredi dernier à la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Si les actes de violence se poursuivent, menace Avigdor Lieberman, d'autres mesures suivront... Ce qui compte, proclame-t-il, c'est la réalité sur le terrain. Et le calme est l'intérêt numéro un pour Israël, ajoute-t-il. La fermeture d'Erez est un acte symbolique. Le point de passage à la pointe nord de la bande de Gaza est utilisé en moyenne par 360 personnes en tout par jour, dans les deux sens. Par la plupart des cas humanitaires, des employés de l'ONU et d'ONG et aussi par les journalistes. Les marchandises, elles, passent essentiellement par Kerem Shalom qui a été rouvert la semaine dernière. Un geste qui entre dans le cadre des négociations pour l'obtention d'une trêve de longue durée. Un sujet sur lequel Israël préfère à ce stade garder le silence. Michel Paul, Jérusalem, RFI.

ZK : Le président afghan annonce à la télévision un cessez-le-feu de trois mois avec les talibans.

HL : Cette trêve entrera en vigueur dès demain lundi à condition, précise Ashraf Ghani, que les talibans interrompent, arrêtent, stoppent les combats. Il faut dire que ces dix derniers jours ont été marqués par des violences. Notamment avec l'assaut des talibans contre la ville stratégique de Ghazni où une centaine de forces de sécurité et des dizaines de civils ont été tués. Le président Ashraf Ghani appelle par ailleurs les insurgés à se préparer à des discussions de paix.

ZK : Le plus grand pèlerinage de la religion islamique vers la Mecque en Arabie Saoudite a débuté aujourd’hui.

HL : Le Hajj, en arabe, est l'un des 5 piliers de l'islam. Plus de deux millions de fidèles ont entamé cette marche dans un contexte de guerre au Yémen où Riyad pilote, dirige la coalition arabe contre les rebelles chiites houtis. D'ailleurs Zéphyrin, cette alliance arabe sous commandement saoudien serait responsable d'une bavure intervenue il y a 10 jours au Yémen. Un bombardement a tué 51 personnes, dont 40 enfants, tous passagers d'un bus qui circulait dans le nord du pays. Selon la chaîne de télévision CNN c'est une bombe vendue par les États-Unis - alliés de l'Arabie Saoudite - qui a causé cette faute. Nicolas Falez.

Sur les images diffusées par la télévision CNN, on peut voir un éclat métallique portant des inscriptions en anglais. Selon la chaîne et des experts en armement, il s'agit d'un fragment d'une bombe à guide laser produite par la firme américaine Lockheed Martin. Les États-Unis - et d'autres pays dont la France - fournissent des armes à l'Arabie Saoudite et aux Émirats Arabes Unis, les 2 principaux belligérants au sein de la coalition qui combat depuis 2015 la rébellion houthie du Yémen. Les frappes de la coalition arabe ont causé la mort de très nombreux civils après un bombardement particulièrement meurtrier en 2016, l'ancien Président américain Barack Obama avait bloqué la vente de bombes guidées à l'Arabie Saoudite, restriction rapidement levée par son successeur à la Maison-Blanche Donald Trump. Après le bombardement du 9 août dernier et ses dizaines de victimes en majorité des enfants, l'ONU a demandé une enquête "crédible". La coalition sous commandement saoudien s'est engagée à mener des investigations.

ZK : Nicolas Falez. 22h à Paris à l'écoute de RFI. L'actualité en France avec cet incendie ce soir à Aubervilliers en région parisienne.

HL : 7 personnes sont gravement blessées, dont cinq enfants qui se trouvent dans un état d'urgence absolue, cela signifie que leur pronostic vital est engagé. Le feu s'est déclaré ce dimanche en fin d’après-midi dans un immeuble d'habitation. Une centaine de pompiers ont été mobilisés pour éteindre les flammes. Il s'agit du deuxième incendie meurtrier à Aubervilliers en moins d'un mois.

ZK : On parle de l'actualité scientifique avant de se quitter Hugo. Avec une découverte de plusieurs chercheurs américains.

HL : Ces derniers ont dévoilé une nouvelle espèce de ptérosaure, cousin du dinosaure et premier animal à avoir quitté le sol pour voler, bien avant les oiseaux. Anna Piekarec nous en dit plus.

Des fossiles de ce ptérosaure ont été trouvés, dans un état exceptionnel de conservation, dans une roche vieille de 200 millions d’années. L’animal, bien qu’assez jeune, était déjà très imposant avec des ailes d’une envergure d’un mètre et demi, et un long crâne étroit doté d’une mâchoire aux 112 dents. A l’époque du Trias, la région où il vivait, ressemblait à un désert de plus de deux millions de kilomètres carrés. Les scientifiques pensent qu’au milieu de ces dunes se trouvait une oasis qui pendant la sécheresse attirait des animaux de toute part. Mais ils ne s’attendaient quand même pas à découvrir un ptérosaure à un stade aussi primitif dans un environnement aussi extrême. Des fossiles des congénères  de ce premier reptile violent avaient été retrouvés auparavant près de la mer, là où se situent aujourd’hui l’Europe et le Groenland. Les ptérosaures, habituellement appelés « ptérodactyles » ont dominé le ciel pendant plus de 160 millions d’années. Comme leurs cousins,  les dinosaures, ils ont disparu à la fin du Crétacé, il y a 65 millions d’années.

HL :  Anna Piekarec. C'est la fin de votre journal en français facile, présenté aux côtés de Zéphyrin Kouadio. Mise en ondes Matthieu Leroy. Merci à vous deux. Je vous rappelle que vous pouvez lire et réécouter cette édition sur notre site savoirs.rfi.fr. Très bonne soirée à tous !



Voir le flux - 19/08/2018 20:45:04

Journal en français facile 18/08/2018 20h00 GMT

Transcription

Hugo Lanoë : 22h à Paris à l’écoute de RFI, 20h en temps universel. Bonsoir à toutes et à tous et bienvenue dans votre Journal en français facile que j’ai le plaisir de présenter ce soir avec Zéphyrin Kouadio. Bonsoir Zéphyrin !

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Hugo, bonsoir à tous !

HL : Au sommaire de cette édition : un homme de paix, sans doute le meilleur secrétaire général des Nations Unies. Les hommages se multiplient dans le monde entier après la mort ce matin du prix Nobel de la paix : Koffi Annan. Retour sur le parcours du diplomate ghanéen dans un instant.

ZK : Le deuil en Italie. Hommage national ce samedi midi à Gênes, en mémoire des dizaines de victimes de l’effondrement d’un viaduc. Reportage sur place à suivre dans un instant. 4 jours après le drame, la société gestionnaire du pont sort du silence.

HL : Et puis à la fin de ce journal, nous irons dans un salon de coiffure de Detroit aux États-Unis où la reine de la Soul, Aretha Franklin, avait ses habitudes.

------

ZK : Kofi Annan s’est donc éteint ce samedi matin à l’âge de 80 ans.

HL : L’ancien secrétaire général des Nations Unies et prix Nobel de la Paix est décédé dans un hôpital de Berne en Suisse aux côtés de sa femme et de ses enfants. Koffi Annan, un homme sage, un homme de paix. De Moscou, à Paris en passant par Londres sans oublier Accra, capitale du Ghana dont était originaire le diplomate... Le monde entier lui a rendu hommage aujourd’hui. Retour sur son parcours et son héritage avec Nicolas Falez.

Né au Ghana (à Kumasi) en 1938, Kofi Annan a étudié aux États-Unis et en Europe, avant d’entamer une carrière internationale d’abord à l’Organisation mondiale de la santé puis à l’ONU. Il s’occupe notamment des opérations de maintien de la paix avant d’être désigné en 1997 secrétaire général de l’ONU, poste qu’il occupera jusqu’à la fin de l’année 2006, avec durant cette période, un chapitre particulièrement tendu : celui de l’invasion américano-britannique de l’Irak en 2003. En 2001 l’organisation et son N° 1 Kofi Annan reçoivent le Prix Nobel de la Paix « pour leur travail pour un monde mieux organisé et plus pacifique » écrit alors le jury du Nobel. « Ce rapport me critique personnellement, et j’accepte sa critique » déclare Kofi Annan en 2005 lorsque son nom sera cité dans le vaste scandale « Pétrole contre nourriture », critiqué pour des erreurs de gestion, il ne sera pas considéré comme coupable de corruption ni d’entorse à l’éthique dans ce détournement d’un programme humanitaire destiné à soulager la population irakienne sous embargo dans les années 90. Après la fin de son mandat, Kofi Annan est resté impliqué dans les affaires internationales, notamment à la tête de l’Alliance pour une Révolution verte en Afrique. En 2012 il a brièvement été l’émissaire de l’ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie. Kofi Annan était également membre des Elders, ce groupe d’anciens dirigeants ou responsables impliqués dans la recherche de la Paix. « Il a été l’un des grands Secrétaires généraux de l’ONU » c’est ce que vient de nous confier Jean-Marc de la Sablière ancienne, représentant de la France au Conseil de Sécurité qui a bien connu Kofi Annan. « Il a donné l’incarnation la plus intelligente de ce qu’est le multilatéralisme » selon l’ancien ministre français des Affaires étrangères Hubert Védrine également interrogé par RFI.

ZK : Le deuil et le recueillement également en Italie, 4 jours après l’effondrement d’un pont à Gênes.

HL : Des funérailles nationales ont eu lieu ce samedi midi au parc des expositions de la ville en présence des plus hauts responsables de l’Italie. Une cérémonie boycottée, c’est-à-dire rejetée, par une partie des familles de victimes, qui dénoncent le laxisme, la négligence de la classe politique italienne dans ce drame. Notre envoyée spéciale Juliette Gheerbrant a suivi l’évènement pour RFI.

Devant les cercueils disposés en arc de cercle le Cardinal Bagnasco égrène les prénoms des victimes. C’est l’un des moments forts de cette messe, suivie d’une prière musulmane à l’intention des familles albanaises. Des milliers de personnes sont présentes. Mais seules 18 familles ont accepté ces funérailles nationales. Certaines ont préféré l’intimité, d’autres dénoncent la récupération politique. Comme Sabrina, qui est née à Gênes : « Il y a polémique parce qu’on savait tous que ce pont, ce n’était pas la perfection, on voyait des parties abimées, des armatures à nu ». Simoné, plus jeune, explique (avant le début de la cérémonie) qu’il est venu parce qu’il est amer : « Ça fait des années qu’on sait que c’était dangereux et qu’il fallait investir, et donc tout cela va bien au-delà de la ville de Gênes, ça touche au pays et à son système. » Le chagrin et la stupeur dominent sur les visages, comme celui de Luca : « Je sais qu’au plus haut niveau politique on se renvoie les responsabilités, mais aujourd’hui je ne veux pas y penser. Au début j’étais choqué, terrorisé même. Là je suis plus calme, je veux juste comprendre. » « L’incrédulité initiale, le désarroi général, les questions lancinantes, tout cela nous renvoient à l’inexorable fragilité de la condition humaine » rappelle le cardinal Bagnasco, très applaudi lorsqu’il ajoute : « Nous habitants de Gênes, saurons tirer dans nos cœurs ce qu’il y a de meilleur. Gênes saura lutter comme elle l’a toujours fait. » Juliette Gheerbrant, Gênes RFI.

HL : J’ajoute qu’une conférence de presse était attendue aujourd’hui... celle du patron d’Autostrade per l’Italia, la société qui gérait le pont qui s’est effondré. Giovanni Castelluci a annoncé la création d’un fonds d’indemnisation pour les victimes : 500 millions d’euros sont d’ores et déjà prêts pour aider la ville et reconstruire l’ouvrage, l’infrastructure. Par ailleurs, le bilan s’est alourdi : au moins 40 morts. Les secouristes continuent toujours de fouiller les décombres. Ce matin, leurs efforts ont permis de retrouver des fragments, des morceaux de corps dans une voiture écrasée sous un bloc de béton. Il s’agirait d’un couple turinois et de leur fille de 9 ans.

ZK : Angela Merkel a reçu aujourd’hui en Allemagne le président russe Vladimir Poutine.

HL : La chancelière allemande et le locataire du Kremlin ont donné une conférence de presse à Berlin. Sur le dossier syrien, Vladimir Poutine appelle les Européens à participer financièrement à la reconstruction de la Syrie pour permettre le retour de millions de réfugiés chez eux.

ZK : Vous écoutez RFI il est 16h à Ottawa. Pour la deuxième fois en deux ans, la Colombie-Britannique, dans l’ouest du Canada, a dû déclarer l’état d’urgence pour lutter contre des centaines d’incendies.

HL : 550 brasiers font rage dans cette province. Des milliers d’habitants ont dû être évacués. D’autres se tiennent prêts à quitter leur résidence si le feu se rapproche. Les incendies ont lieu aux quatre coins de la Colombie-Britannique. Mais c’est celui situé à 600 km au nord de Vancouver qui suscite le plus d’inquiétudes. À Québec, les précisions de Pascale Guéricolas.

Le matin à la même couleur que la nuit, soit orange foncé à Fort George, une petite ville du nord de la Colombie-Britannique envahi par la cendre et la fumée. Il faut dire que le feu du Lac Shovel fait rage depuis plusieurs jours, se déplaçant à une vitesse extrême. Le temps très sec des dernières semaines transforme en effet la forêt en combustible. De nombreux habitants des environs ont dû fuir leur maison menacée par les flammes et ont trouvé refuge à Fort George. Au Nord-Ouest, c’est le lieu historique de fort James qui est menacé. L’incendie tout proche a déjà ravagé une superficie équivalente à deux tiers de l’île de France. Il pourrait raser les 130 maisons en bois qui témoignent du commerce de la fourrure au Canada au 19e siècle. Pour lutter contre le feu, les pompiers disposent de renforts venus de plusieurs provinces au Canada. L’armée donne aussi un coup de main, une aide permise grâce à l’instauration de l’état d’urgence. Pascale Guéricolas, Québec, RFI.

ZK : Aux États-Unis, le juge au procès de Paul Manafort affirme avoir reçu des menaces.

HL : Alors que les jurés délibéraient, c’est-à-dire réfléchissaient sur une décision à prendre... au cours de la deuxième journée au procès pour fraude bancaire et fiscale de l’ancien directeur de campagne de Donald Trump... le juge responsable de l’affaire a annoncé avoir été placé sous la protection des policiers fédéraux. Le juge Ellis n’a cependant pas donné de précisions sur la nature des menaces ou leur provenance.

ZK : On reste aux États-Unis Hugo, où la ville de Detroit continue de rendre hommage à Aretha Franklin.

HL : Les habitants louent, glorifient, célèbrent la simplicité de la reine de la soul mais aussi sa fidélité à cette ville. Notre envoyé spécial Eric de Salve s’est rendu dans un petit salon de coiffure de Detroit où la chanteuse avait ses habitudes depuis une quinzaine d’années. 

Dans son salon de coiffure de Detroit, Jacqueline se souvient de la voix d’Aretha Franklin quand pour la première fois la chanteuse l’a appelée pour un rendez-vous. « Elle a dit “allo, Jacqueline, c’est Aretha”. J’ai dit “Aretha Franklin ?” Elle a dit “Oui. Je voudrais que tu me coupes les cheveux. Quand est-ce que je peux venir ?” » À chaque fois l’entrée de la star dans son salon afro-américain suscitait la même surprise de la clientèle. « C’était grandiose. Elle garait sa longue limousine juste devant. Tout le monde regardait la voiture et disait “c’est qui ça ?” » Plus ou moins régulièrement, Jacqueline a coiffé Aretha Franklin pendant une quinzaine d’années. « Elle disait toujours “Jacqueline, fais moi belle” ». Un jour, la chanteuse demande à sa petite coiffeuse de Detroit de l’accompagner à New York pour son passage chez Oprah Winfreh, immense star de la télévision américaine. « C’était fabuleux. C’était vraiment une grande dame ». Employée du salon côté manucure, Shawn faisait quant à elle les ongles d’Aretha Franklin. Shawn garde un souvenir ému en pensant aux attentions d’Aretha Franklin. « Chaque fois qu’elle venait, elle demandait à son chauffeur d’aller commander à manger pour tout le monde, même les clients. Et elle disait “allez, mangez !” Elle voulait être sure que tout le monde mange et soit traité de la même façon. » Comme beaucoup d’habitants de Detroit Jacqueline et Shawn assisteront aux obsèques d’Aretha Franklin le 31 aout pour rendre un dernier hommage à leur cliente également star planétaire. Éric de Salve, Détroit, RFI.

HL : C’est la fin de ce journal, merci Zéphyrin.

ZK : Merci Hugo.

HL : Bonne soirée à l’écoute de RFI.



Voir le flux - 18/08/2018 20:30:08

Journal en français facile 17/08/2018 20h00 GMT

Transcription

Loïc Bussières : 22h à Paris, 2h de moins en temps universel. L’heure de votre Journal en français facile. C’est Zéphyrin Kouadio qui présente avec moi cette édition. Bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir.

LB : À la une ce soir : l’émotion, à Barcelone, 1 an après l’attaque au fourgon bélier. Une cérémonie du souvenir était organisée sur la Rambla en hommage aux victimes de l’attentat.

ZK : Le deuil également en Italie après l’effondrement du viaduc de Gènes. Le bilan -toujours provisoire- du drame est de 38 morts. Des funérailles solennelles auront lieu demain. Certaines familles dénoncent une récupération politique.

LB : Et puis nous reviendrons sur ce scandale en Chine. Une escroquerie aux vaccins qui poussent plusieurs politiques à la démission. Les détails dans ce journal.

-----

ZK : On se rend à Barcelone pour débuter ce journal. La capitale de la Catalogne où une camionnette fonçait dans la foule. C’était il y a un an jour pour jour.

LB : Une attaque revendiquée par le groupe État islamique dans laquelle 16 personnes ont perdu la vie. Une cérémonie du souvenir était organisée ce mercredi sur la Plaza de Catalunya en présence notamment du roi Felipe VI. 

Au milieu de la Rambla de Barcelone, face à la mosaïque de Joan Miró, à l’endroit même où la voiture bélier a terminé sa course, nombreux sont les touristes et voisins. Tous veulent rendre hommage aux familles des 16 victimes de l’attentat du 17 août. Dès leur arrivée, le silence laisse place aux applaudissements. Esperanza, retraitée barcelonaise, explique entre deux larmes la raison de sa venue : « Beaucoup de ces familles viennent de l’étranger spécialement aujourd’hui, je crois qu’ils ont besoin de sentir notre chaleur, qu’ils sachent qu’on est avec eux et qu’on ne les oubliera jamais ». Sur la place Catalogne ensuite, un poème est lu en 8 langues pour autant de nationalités de victimes... puis une chorale entonne des airs connus aux messages symboliques. Entachée par quelques altercations entre manifestants indépendantistes et autres unionistes, cette matinée d’hommage aura aidé beaucoup de voisins, comme Daniel, 17 ans, a laissé cette tragédie derrière lui : « Il est possible que la peur soit encore présente, mais on revient un peu à la vie d’avant ». Quelques minutes à peine après l’hommage, la Rambla retrouvait son effervescence estivale.

LB : Reportage de notre correspondante Élise Gazangel.

ZK : En Italie, une journée de deuil national sera observée demain samedi. Trois jours après l’effondrement du viaduc de Gènes.

LB : Une cérémonie solennelle de funérailles aura également lieu en présence des plus hautes autorités de l’État. Cérémonie qui ne fait pas l’unanimité chez les familles de victimes : certaines accusent le Gouvernement d’être responsable de la tragédie et refusent toute récupération politique. Le bilan -toujours provisoire- de la catastrophe de Gènes est de 38 morts. Plusieurs personnes sont toujours portées disparues.

ZK : À la une également, le sud de l’Inde touché par d’importantes inondations. Elles ont fait plus de 160 morts, des centaines de milliers de personnes ont par ailleurs dû quitter leur domicile. 

LB : C’est l’État du Kerala qui est concerné. Cette région paradisiaque située à la pointe sud de l’Inde se retrouve complètement paralysée face à une des pires catastrophes naturelles de son histoire. Antoine Guinard.

Nous assistons à quelque chose qui n’était encore jamais arrivé au Kerala, a déclaré jeudi le chef du gouvernement de la région. C’est pratiquement tout les territoires keralais qui est touché par ces inondations et glissements de terrain, causes par des précipitations de mousson ininterrompue depuis 10 jours. Le bilan s’est alourdi considérablement ces trois derniers jours alors qu’un nombre important de villes, villages, routes et voie ferrée sont dévastés. Du nord au sud, les stations d’épuration ont également été englouties par les eaux. Les vannes ont été ouvertes en urgence dans une trentaine de barrages à travers l’État, sillonné par 41 rivières qui se jettent dans la mer d’Arabie. Toutes les écoles de l’État restent pour l’instant fermées et l’aéroport international de Kochi restera lui aussi ferme jusqu’au 26 aout. Le gouvernement fédéral a envoyé l’armée et les garde-côtes en renfort, alors que de fortes précipitations sont encore prévues jusqu’a samedi au moins. Le Premier ministre indien Narendra Modi est attendu dans la région ce vendredi.

ZK : 4h à Pékin, c’est un scandale qui fait grand bruit en Chine. Celui des vaccins trafiqués vendus par un grand laboratoire de l’est du pays.

LB : En tout des centaines de milliers de doses défectueuses ont été mises sur le marché. Ce n’est pas une première, mais cette fois, l’escroquerie a indigné les Chinois et poussé les autorités à frapper fort. Vincent Souriau.

Le scandale serait remonté au plus haut niveau de l’État chinois, selon les médias officiels. C’est un organe dirigé par le président Xi Jinping en personne qui a tranché, le Comité permanent du Bureau politique du Parti communiste. Qui est sanctionné ? Les responsables régionaux. D’abord, le maire de la ville de Changchun, où se trouve le laboratoire incriminé, le vice-gouverneur de la province, le patron de l’assemblée provinciale, le n° 2 de l’agence nationale de régulation des marchés. La purge touche tous ceux qui auraient pu détecter la fraude à temps, mais qui l’ont découverte trop tard. Il y avait urgence, les vaccins défectueux étaient administrés à des nourrissons, des bébés de trois mois malgré des anomalies de fabrication et sans respect des normes sanitaires. Officiellement, il n’y a pas eu de victimes, mais cette affaire a fait beaucoup de bruit en Chine. Fait rarissime, elle a même provoqué des manifestations devant l’Agence de sécurité sanitaire à Pékin et vient de rebondir en Bourse où les valeurs pharmaceutiques chutent à leur niveau le plus bas depuis le mois de mars. Les autorités chinoises promettent une inspection générale des laboratoires de production.

LB : Avant de refermer ce journal, un mot des funérailles d’Aretha Franklin, disparut hier à l’âge de 76 ans. Les cérémonies pourraient durer 4 jours selon certains médias de la ville de Detroit. À noter que Joe Farmer consacrera son épopée des Musiques Noires à la Reine de la Soul, demain samedi. Fin de ce Journal en français facile. Tout de suite, on retrouve Yvan Amar et ses mots de l’actu. On prend de la hauteur ce soir avec le mot montgolfière.

[Transcription manquante]



Voir le flux - 17/08/2018 20:30:12

Journal en français facile 16/08/2018 20h00 GMT

Transcription

Marie Casadebaig : 20h en temps universel, 22h à Paris. Bonsoir à tous et bienvenue dans ce Journal en français facile présenté avec Sylvie Berruet. Bonsoir Sylvie.

Sylvie Berruet : Bonsoir Marie.

MC : À la Une de ce journal, une voix qui s’est éteinte, celle d’Aretha Franklin. La reine de la soul est décédée à l’âge de 76 ans, aujourd’hui après plus cinquante ans de carrière au sommet.

SB : À Gênes en Italie, l’État doit s’occuper de 600 personnes qui ne peuvent plus vivre chez elles. Leur immeuble se trouve sous le pont, dont une partie est tombée il y a deux jours. Aujourd’hui, ces familles ont pu prendre quelques affaires dans leur appartement.

MC : Et puis la compagnie aérienne Air France KLM a un nouveau patron. C’est un Canadien qui se retrouve à la tête de cette grande société française.

-----

SB : Une pluie d’hommages après la mort d’Aretha Franklin. La chanteuse américaine avait 76 ans.

MC : Le couple Bill et Hillary Clinton pleurent la perte d’une amie, l’un des plus grands trésors nationaux. Barak Obama a salué la façon dont la chanteuse a participé à façonner l’Amérique, à transformer le pays. Aretha Franklin a marqué son époque, la lutte contre la guerre au Vietnam, le combat pour les droits des noirs aux États-Unis, ou encore pour la liberté des femmes. Son parcours avec José Marinho.

[Transcription manquante]

SB : Au Mali, Ibrahim Boubacar Keita va pouvoir commencer un nouveau de président de cinq ans.

MC : Le président sortant a été réélu avec un plus de 67 % des voix, selon des résultats officiels qui doivent encore être validés. Pour le chef de campagne du candidat perdant, Soumaïla Cisse, ce sont des résultats d’un trucage monstrueux, d’une manipulation importante. Soumaïla Cisse devrait s’exprimer demain vendredi. La rédaction de RFI vous donne d’ailleurs rendez-vous à 6h30 temps universel pour une émission spéciale avec nos correspondants au Mali et nos invités.

SB : À Gênes en Italie, les grues et les pelleteuses, des machines de chantier, continuent à chercher dans les décombres du pont autoroutier des personnes, vivantes ou pas.

MC : Il y a peu de chance de retrouver des survivants deux jours après la chute d’une partie de ce pont. Le bilan depuis hier n’a pas changé : 38 morts et 5 blessés. Dans les immeubles qui se trouvent sous ce qu’il reste du pont, 600 personnes ont été évacuées. On leur a demandé de quitter leur logement. L’État va devoir leur trouver des solutions. Tout s’est fait très rapidement. Les gens sont partis les mains vides. Aujourd’hui, les familles ont pu revenir pour prendre des vêtements, des documents importants et parfois un animal resté seul. Michele Guzzeta a 70 ans. Il est venu avec sa femme et une jeune voisine. 

« On fait la queue pour s’inscrire, on attend que les pompiers nous donnent une autorisation et on retournera prendre des affaires. Ils vont nous accompagner, on aura 10 minutes, on prendra ce qu’on pourra. Je suis là avec ma femme, et franchement on ne sait pas trop ce qui va passer ensuite. Je suis au 5 de la rue Porro, c’est à côté du 7 qui est juste sous le pont, donc vous voyez on est tout près. » Vous ne savez pas ce qui va se passer avec l’appartement. « Eh, on espère que l’immeuble va rester debout, mais ils prendront des décisions, il faudra bien qu’on les accepte. Nous, pour l’instant on est hébergés dans une maison de retraite, et là ils doivent nous dire s’ils trouvent une autre solution. Parce qu’il y a beaucoup de désavantages à être là : par exemple on n’a aucune intimité, des tas de gens entrent dans la chambre n’importe quand même à des moments gênants. C’est joli de l’extérieur, les gens sont disponibles, mais ça s’arrête là. »

MC : Un témoignage enregistré par notre envoyé spécial à Gênes, Juliette Gheerbrant.

SB : Un nouvel épisode dans le conflit diplomatique entre la Turquie et les États-Unis.

MC : Washington menace Ankara de prendre de nouvelles sanctions si le pasteur américain Andrew Brunson n’est pas libre rapidement. C’est la détention, l’emprisonnement de ce religieux en Turquie qui est à l’origine des tensions entre les deux pays. Mais c’est l’économie turque qui en souffre le plus. La monnaie turque, la livre, a perdu beaucoup de sa valeur ces derniers jours face au dollar. Aujourd’hui le ministre turc des Finances a été rassurant. Il a affirmé que le pays n’avait pas besoin de l’aide du Fonds Monétaire International.

SB : Après trois mois de suspense, on connaît le nom de celui qui devrait devenir le nouveau patron du groupe aérien franco-néerlandais.

MC : C’est le Canadien Benjamin Smith.Sa nomination a été validée aujourd’hui par le conseil d’administration. Un défi principal l’attend : sortir Air France de la crise. Son portrait par Myriam Berber.

Benjamin Smith, le nouvel homme fort d’Air France-KLM, connaît bien, le monde de l’aéronautique. Il démarre sa carrière, il y a vingt-huit ans, au service clientèle d’Air Ontario. Il dirige, ensuite, une agence de voyages et rejoint en 2002, Air Canada. Cinq ans après, il entre au conseil d’administration. Sous sa houlette, la compagnie aérienne se restructure, avec succès. Il développe, ainsi, Air Canada Rouge, la compagnie à bas coût, du groupe. Fin négociateur, il parvient, également, à signer avec les deux syndicats représentant les personnels navigants, des accords sur l’organisation d’Air Canada et de sa low cost, sur une durée de dix ans. Ce Nord-Américain anglophone comprend bien, le français. Mais un dirigeant étranger à la tête du groupe franco-néerlandais. Le S-N-P-L, le syndicat majoritaire des pilotes d’Air France, s’y est toujours opposé. Le SNPL a, d’ores et déjà, menacé de relancer des grèves, en septembre, si les négociations salariales ne reprennent pas. L’intersyndicale se prononcera, fin aout, sur les actions à mener.

SB : Le Paris Saint-Germain, le club de football, a annoncé aujourd’hui le recrutement d’un jeune défenseur allemand. Thilo Kehrer, âgé de 21 ans, va donc rejoindre l’équipe parisienne.

MC : Le joueur a signé un contrat de cinq ans. Son transfert, son passage d’un club à l’autre, serait, selon la presse allemande, de 37 millions d’euros. Il s’agit de la deuxième recrue, le 2e nouveau joueur, des champions de France après Gigi Buffon. Mais contrairement au gardien italien, peu de supporters connaissent Thilo Kehrer. Les précisions de Sami Mouafik.

À seulement 21 ans, le défenseur est un grand espoir du football allemand. Son profil plait beaucoup à Thomas Tuchel, son compatriote et entraineur du PSG. Car Thilo Kehrer qui a disputé 28 matchs la saison passée évoluait dans une défense à 3 avec Schalke 04. Un système que l’entraineur parisien pourrait envisager et qui requiert un temps d’adaptation pour les joueurs qui n’en ont pas l’habitude. Il peut également dépanner à gauche, position délicate au PSG avec le départ de Berchiche et l’indisponibilité de Levin Kurzawa. Il a même certaines fois, été utilisé comme numéro 6. Ses prestations lui ont permis d’être un élément important de la sélection allemande des moins de 21 ans, lui qui a connu toutes les sélections de jeunes remportant notamment l’Euro espoir l’an dernier. Le PSG a donc fait un pari sur l’avenir en enrôlant le jeune allemand pisté par d’autres clubs importants. Dernier atout appréciable, Kehrer parle couramment le français grâce aux efforts de sa mère burundaise pour le lui apprendre.



Voir le flux - 16/08/2018 20:45:03

Pasteur : l'origine microbienne des maladies (niveau A2 élémentaire)

Comment les maladies ont-elles pu e?tre gue?ries ? Raconter en BD la découverte de Pasteur sur les vaccins. 
Cours pour les 3 à 12 ans (Enfants et pré-adolescents), Il était une fois... Les découvreurs (Découvertes scientifiques), Sciences en français (Enseignement bilingue)

Voir le flux - 16/08/2018 13:00:00

Journal en français facile 15/08/2018 20h00 GMT

Transcription

Marie Casadebaig : 20h en temps universel, 22h à Paris. Bonsoir à tous et bienvenu dans ce Journal en français facile présenté avec Sylvie Berruet.

Sylvie Berruet : Bonsoir.

MC : À la UNE, l’Italie : il y aujourd’hui peu de chances de trouver des survivants, après la chute d’un pont d’autoroute à Gênes hier. Il y au moins 39 morts. Le gouvernement italien annonce l’état d’urgence dans la région.

SB : Au Cambodge, les résultats des élections législatives confirment la victoire très large du parti du Premier ministre Hun Sen. Il contrôle entièrement le parlement.

MC : Le bateau Aquarius a rejoint un port de Malte aujourd’hui. Les migrants qui ont été secourus vont maintenant être accueillis dans cinq pays européens différents.

-----

SB : Le gouvernement italien annonce des mesures au lendemain de la chute d’un pont d’autoroute à Gênes en Italie.

MC : L’État d’urgence a été déclaré dans la région. L’État va par exemple prendre en charge l’assistance des victimes. Cela lui permet aussi de débloquer une somme d’urgence ; 5 millions d’euros. Le gouvernement italien a aussi annoncé qu’il allait mettre fin au contrat de la société qui gère l’autoroute A10. Il l’accuse de ne pas avoir pris soin du pont. Mais une autre piste est avancée : un problème de construction dès l’origine, à la fin des années 60. Un spécialiste du béton armé, un universitaire avait donné l’alerte, il y a déjà plusieurs années. Le récit de Vincent Souriau.

Il s’appelle Antonio Brencich. Professeur d’ingénierie à l’Université de Gênes. Dès 2016, il parlait d’échec technique à propos du pont Morandi. Un ouvrage présenté comme novateur à l’époque de sa construction, mais qui a très vite montré ses limites. « Le problème, ce ne sont pas les matériaux. Ils n’étaient pas de mauvaise qualité. Mais les choix technologiques choisis pour ce projet. Ce qu’on appelle le système de pré-compression, qui n’a pas tenu ses promesses, ça a entraîné une dégradation des matériaux, une corrosion très rapide, qui était impensable. Imaginez qu’en 1990, alors que le pont n’avait que 23 ans, ce qui n’est rien du tout pour un ouvrage de ce type. Il a fallu remplacer les haubans - les câbles qui retiennent la structure - parce que leur état était trop préoccupant ». Ces câbles ont-ils fini par céder et provoquer le drame ? C’est possible. Mais ça n’explique pas tout. D’après Antonio Brencich, même si une partie du pont s’écroulait, le pylône central aurait dû rester debout. Problème de maintenance. À la fin des années 1990, l’entretien du viaduc avait déjà coûté 80 % de la somme dépensée pour sa construction.

SB : À Londres, la police britannique a ouvert une enquête pour tentative de meurtre, au lendemain de l’attaque à la voiture devant le parlement. Une voiture a foncé, hier, sur des piétons, des cyclistes et des policiers. 3 personnes ont été blessées.

MC : Le conducteur de la voiture, un homme de 29 ans, a été aussitôt arrêté. Les enquêteurs cherchent à comprendre ses motivations, pourquoi il a fait ça. La police continue à visiter et fouiller des lieux, dans sa région d’origine, les Midlands. C’est dans le centre de l’Angleterre. Le point sur l’enquête avec Sophie Miller à Londres.

L’une des propriétés perquisitionnées à Birmingham est un petit appartement que le suspect louait il y a encore quatre mois selon les médias anglais. Il se situe à Sparkbrook, un quartier associé par le passé à des complots terroristes. Juste au-dessous de cet appartement, un café internet, que le suspect fréquentait régulièrement et d’où les enquêteurs ont extrait des ordinateurs, selon des clients de cet endroit, l’homme de 29 ans était solitaire et ne parlait à personne. La presse anglaise révèle qu’il était d’origine soudanaise. Fils de paysans, il serait arrivé au royaume uni il y a environ 5 ans, de septembre 2017 à mai 2018 il a étudié la comptabilité à l’université de Coventry. Dans la nuit de lundi à mardi, il a quitté Birmingham à bord d’une Ford grise pour Londres. Au petit matin, il a circulé pendant une heure autour du parlement avant de foncer dans des cyclistes et des piétons faisant 3 blessés. Sophie Miller Londres RFI.

SB : À Ghazni, dans l’est de l’Afghanistan, les forces afghanes ont finalement repoussé les talibans, les combattants islamistes qui avaient attaqué la ville il y a une semaine.

MC : Mais une autre attaque a été lancée la nuit dernière contre un poste de l’armée dans la province de Baghlan dans le nord du pays. Une quarantaine de policiers et de soldats ont été tués. Et ce mercredi, c’est un centre éducatif d’un quartier chiite de Kaboul qui a été visé. L’attentat-suicide a fait au moins 48 morts et une soixantaine de blessés. La plupart des victimes étaient des jeunes lycéens qui se préparaient à l’examen d’entrée à l’Université.

SB : Israël a rouvert le principal point de passage de marchandises avec la bande de Gaza.

MC : Le point de Kerem Shalom était fermé depuis plus d’un mois, en raison des tensions entre Israël et le Hamas, le mouvement qui contrôle la bande de Gaza. Certains produits ne pouvaient pas entrer dans le territoire palestinien, parfois même le carburant. Hier, le ministre israélien de la Défense avait promis de rouvrir ce point de passage, si la situation restait calme.

SB : Pas de surprise au Cambodge. Deux semaines après les élections législatives, la commission électorale confirme la victoire absolue du Parti du Peuple cambodgien, du Premier ministre Hun Sen.

MC : Avec 77 % des voix, il contrôle l’ensemble du parlement. Sans parti d’opposition ou presque, Hun Sen peut donc commencer un nouveau mandat de 5 ans. La correspondance de Juliette Buchez.

Le Comité national des Élections confirme ces résultats. La totalité des 125 sièges du Parlement cambodgien est officiellement attribuée au parti du Premier ministre Hun Sen. Aucun des 19 autres partis candidats n’a emporté un seul siège. Cette année, avec 8,5 % du total des voix, le nombre de bulletins nuls dépasse même le parti arrivé en seconde position, le Funcinpec. Un résultat très différent des élections précédentes. En 2013, le principal parti d’opposition, le Parti du Sauvetage national du Cambodge, le PSNC, avait emporté 43,8 % des voix. Mais ce dernier était absent du scrutin après sa dissolution contestée en novembre 2017. Une absence critiquée par plusieurs organisations et États occidentaux dans un contexte de dégradation des libertés d’expression ou de rassemblement. Plusieurs États ont reproché aux élections de n’être ni libres ni équitables. Dans un communiqué, le parti du Premier ministre accepte le résultat de l’élection, mais déplore ces critiques les jugeant insultantes pour les électeurs. Après 33 ans au pouvoir, Hun Sen ne se cache pas de vouloir rester à la tête du gouvernement encore au moins 10 ans, soit deux mandats de plus. Aujourd’hui l’un de ces mandats lui est officiellement acquis.

SB : Au Mali, c’est demain matin, jeudi, que l’on devrait connaître les résultats provisoires du second tour de l’élection présidentielle. Ils devaient être annoncés ce soir, mais le gouvernement parle de « raisons pratiques ».

MC : Avant même leur publication, le camp d’Ibrahim Boubacar Keita estime que le président sortant a largement été réélu. Son rival, Soumaïla Cisse, lui, a prévenu qu’il ne reconnaîtrait pas les résultats. Il affirme que l’élection a été manipulée.

SB : L’Espagne est la première porte d’entrée par la mer des migrants vers l’Europe. Ce mercredi, les garde-côtes du pays ont secouru plus de 520 personnes, à bord d’une douzaine de bateaux différents.

MC : Depuis le début de l’année, plus de 25 000 migrants sont arrivés en Espagne, c’est trois fois plus que l’année dernière à la même période. C’est évidemment beaucoup moins que lors de la crise en 2014, où des centaines de milliers de personnes avaient rejoint le territoire italien, alors principale porte d’entrée de l’Europe. L’Aquarius, lui, est arrivé à Malte aujourd’hui. Les migrants à bord de ce bateau humanitaire seront ensuite accueillis par cinq autres pays européens. Mais d’où viennent ces personnes secourues en mer Méditerranée ? La réponse avec Victor Zammit.

Selon Médecins sans Frontières et SOS Méditerranée, les affréteurs du navire humanitaire, une très grande majorité de ces naufragés sont érythréens et somaliens, mais on compte également des migrants originaires de l’Afrique de l’Ouest et du Bangladesh. Sur les 141 personnes secourues, un tiers sont des femmes, dont deux qui sont enceintes. Les ONG attirent par ailleurs l’attention sur les 73 migrants qui sont mineurs : la moitié d’entre eux ont entre 12 et 15 ans et voyageaient majoritairement seuls. À bord, pas d’urgence médicale sévère rapporte le personnel de santé. Mais toutes ces personnes restent très vulnérables selon Médecins sans frontières : mal nourries, déshydratées, marquées par la violence des situations qu’elles ont fuie ou par leur traitement en Libye. Certains de ces migrants ont été détenus en captivité pendant plus de 3 ans. Aujourd’hui, ils sont à Malte. 50 d’entre eux y resteront d’ailleurs selon l’accord trouvé mardi par les Européens. Les autres seront répartis dans plusieurs pays : l’Espagne, la France, l’Allemagne, le Portugal et le Luxembourg.

SB : La Turquie a augmenté ses tarifs douaniers sur plusieurs produits américains. Cela veut dire qu’il coûtera plus cher aux États-Unis de les vendre en Turquie.

MC : Sont concernés les véhicules de tourisme, des boissons alcoolisées, le riz ou encore les produits de beauté. Le vice-président turc n’a pas caché qu’il s’agissait d’actes de représailles, d’une vengeance après les attaques des États-Unis. Washington a augmenté les tarifs douaniers pour l’aluminium et l’acier turc. La guerre diplomatique entre les deux pays a fait chuter la monnaie turque. Ces derniers jours, la livre a perdu de sa valeur face au dollar.



Voir le flux - 15/08/2018 20:45:03

Journal en français facile 14/08/2018 20h00 GMT

Transcription

Marie Casadebaig : 20h en temps universel, 22h à Paris. Bonsoir à tous, bienvenu dans ce Journal en français facile présenté avec Sylvie Berruet. Bonsoir Sylvie.

Sylvie Berruet : Bonsoir Marie.

MC : À la UNE, la chute d’un pont sur une autoroute italienne, à Gênes dans le Nord-Ouest du pays. Il y a au moins 30 morts et le bilan final pourrait être beaucoup plus lourd. Le ministre de l’Intérieur promet de tout faire pour connaître le nom des responsables.

SB : Ce soir, on en sait plus sur le conducteur qui a lancé sa voiture sur des passants à Londres, devant le Parlement britannique. L’homme a 29 ans et vient des Midlands dans le Centre de l’Angleterre. Dans cette région, trois lieux sont actuellement fouillés.

MC : La Turquie a décidé de ne plus acheter des appareils électroniques américains. Le président turc accuse les États-Unis d’être responsables de la crise financière que son pays traverse.

-----

SB : À Gênes en Italie, les équipes de secours et leurs chiens sont toujours à la recherche de survivants, au milieu des voitures, des camions écrasés et de plusieurs tonnes de béton.

MC : À 10h tu ce matin, une partie d’un pont, qui traversait une autoroute, s’est effondrée. Il est tombé de 45 mètres de hauteur. Le dernier bilan est d’une trentaine de morts. Il y a aussi bien sûr des blessés graves. Le récit d’Anissa El Jabri.

Un tremblement de terre, c’est d’abord à ça qu’ont pensé certains habitants, proches des lieux. C’était le bruit assourdissant de la chute. Plusieurs témoins ont aussi évoqué la foudre qui s’est abattue sur le pont, les précipitations intenses, mais selon les toutes premières évaluations techniques ce n’est pas le mauvais temps qui est responsable de l’affaissement. Mais bien des défaillances structurelles. Un rapport technique rédigé en 2009 soulignait déjà une intense dégradation du viaduc. Des travaux de consolidation avaient été entamés en 2016 sur cet ouvrage construit dans les années 60, très emprunté par les Italiens comme par les touristes étrangers. « Je prends l’engagement devant les Italiens d’aller au bout pour déterminer les responsabilités d’un désastre inacceptable. Je ferai tout pour avoir les noms et les prénoms des responsables passés et présents » déclaration du ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini qui a aussi émis cette menace voilée : « S’il y a des engagements extérieurs qui nous empêchent de dépenser l’argent que nous devrons mettre pour la sécurité des écoles et des autoroutes, il faudra se poser la question de continuer à les respecter ». Allusion transparente à la contribution italienne au budget européen. Silence des responsables européens sur ce sujet. Des dirigeants qui ont fait part de leur solidarité.

SB : À Londres, le scénario ressemble à celui de l’année dernière : une voiture lancée contre des cyclistes et des piétons devant le parlement britannique.

MC : Ce mardi, vers 7h et demie heure locale, trois personnes ont été blessées. Des images diffusées par la chaîne britannique BBC montre un véhicule qui fonce sur un passage piéton puis vers deux policiers, avant de toucher une barrière. Le seul occupant de la voiture a été arrêté. Il est détenu pour « soupçon d’acte terroriste ». Les précisions de Sophie Miller à Londres.

Selon de nouvelles informations communiquées par les autorités, le suspect est âgé de 29 ans, il est de nationalité britannique. Les médias anglais avaient affirmé cet après-midi que cet homme venait de la région des Midlands dans le centre de l’Angleterre. Et la police a annoncé il y a environ une heure qu’actuellement 3 propriétés dans cette région sont en train d’être fouillées. L’une d’entre elles se trouve dans la ville de Nottingham et deux autres à Birmingham. Dans la ville de Nottingham, la présence policière a été renforcée pour rassurer les habitants ont précisé les autorités. Le véhicule du suspect a voyagé de Birmingham à Londres dans la nuit de lundi. En arrivant à Londres, la voiture, une Ford Fiesta grise a été stationnée aux alentours d’Oxford Circus puis au petit matin le suspect s’est rendu dans le quartier de Westminster à proximité du parlement. À l’heure qu’il est, il s’obstine toujours à ne pas coopérer avec la police. Il est interrogé depuis ce matin dans un commissariat du sud de Londres. Sophie Miller Londres RFI.

SB : Au Venezuela, un général a été arrêté. Il est soupçonné d’avoir participé à la tentative d’attentat contre le président Maduro il y a 10 jours.

MC : En tout, 14 personnes ont été arrêtées dans cette affaire. D’autres responsables militaires, mais aussi un député. Selon le porte-parole des Nations Unies, près de 2 millions 300 000 Vénézuéliens ont quitté leur pays à cause du manque de nourriture et de médicaments. La plupart ont rejoint d’autres pays d’Amérique du Sud, comme la Colombie, l’Équateur, le Pérou et le Brésil.

SB : Au Mali, toujours aucun résultat officiel n’a été publié, mais le camp d’Ibrahim Boubacar Keïta affirme que le président sortant a été largement élu.

MC : Le porte-parole de celui qu’on appelle IBK a précisé qu’il se basait sur les résultats qui ont été rassemblés par l’équipe de campagne du candidat. Son rival, Soumaïla Cisse a dénoncé hier des fraudes, des tentatives de manipulation de l’élection présidentielle de dimanche. Mais selon la mission d’observation de l’Union européenne, il n’y a pas eu de fraudes, mais des irrégularités. Les règles n’ont pas toujours été bien respectées.

SB : Cette fois, l’Aquarius n’a attendu en mer que 24h. Malte a autorisé le navire humanitaire à accoster, à entrer dans l’un de ses ports.

MC : Les 141 migrants, qui ont été sauvés par l’Aquarius en Méditerranée, seront accueillis par 5 pays différents : la France, l’Allemagne, le Luxembourg, le Portugal et l’Espagne.

SB : La Livre, la monnaie turque a repris de la valeur ce mardi. Sur les marchés, elle a gagné 6 % par rapport au dollar.

MC : C’est mieux que ces derniers jours, mais la Turquie est loin d’être sortie de cette crise financière. Pour le président turc Recep Tayip Erdo?an, il n’y a qu’un seul coupable de la situation : Donald Trump, le président des États-Unis. Il a donc annoncé que son pays boycotterait les appareils électroniques américains. La Turquie n’achètera donc plus ces produits. Les précisions d’Anne Andlauer, notre correspondante en Turquie.

En pleine tempête financière, Recep Tayyip Erdo?an garde le cap : non seulement il ne cède pas face aux sanctions américaines, mais il surenchérit en annonçant des contre-représailles. Dans un discours célébrant les 16 ans au pouvoir de son parti, l’AKP, le président turc a annoncé la mise en place d’un boycott des appareils électroniques américains. « S’ils ont des iPhone, de l’autre côté il y a des Samsung », a lancé le chef de l’État, alors que les produits de la marque Apple, dont l’iPhone, sont très utilisés en Turquie, y compris par Recep Tayyip Erdo?an lui-même. Le président turc choisit donc la confrontation plutôt que l’apaisement, alors que la monnaie nationale, la livre, ne montre aucun signe de redressement après sa chute brutale des derniers jours. Sur les réseaux sociaux, les partisans d’Erdo?an diffusent des appels au boycott de produits en provenance des États-Unis. Même de grandes entreprises turques se joignent au concert anti-américain. La compagnie aérienne Turkish Airlines et le groupe Türk Telekom ont annoncé ces dernières heures leur décision de ne plus acheter d’espaces publicitaires à des sociétés américaines. Anne Andlauer, Istanbul, RFI.

SB : Au Proche-Orient, si le calme continue jusqu’à ce mercredi matin, le ministre israélien de la Défense promet d’ouvrir à nouveau le seul point de passage de marchandises vers la bande de Gaza.

MC : La zone de pêche au large du territoire palestinien sera également élargie. Depuis plus d’un mois, Israël bloque le passage des marchandises à Kerem Shalom, y compris parfois les livraisons de carburant. Depuis jeudi dernier, une fragile trêve est observée. Les violences se sont arrêtées, grâce à l’intervention de l’Égypte et des Nations Unies.

SB : Après Amazon en Angleterre, c’est au tour de Facebook d’acheter des droits télés du football européen. Le réseau social va pouvoir diffuser des matchs.

MC : Plus exactement le championnat d’Espagne. Il sera accessible gratuitement sur Facebook en Inde et dans sept pays : Afghanistan, Bangladesh, Bhoutan, Népal, Maldives, Sri Lanka et Pakistan. L’accord porte sur quatre saisons. L’opération va coûter 90 millions d’euros au réseau social, selon la presse espagnole. À Madrid, les explications de Pierre Chaperon.

C’est ce que l’on appelle un accord gagnant-gagnant. D’un côté Facebook met un pied dans le monde des droits télés du football. De l’autre le championnat d’Espagne s’assure une plus grande visibilité dans un pays où ce sport n’est pas roi. Résultat : ce sont les 380 matchs de la saison de la Liga qui seront diffusés sur le réseau social durant quatre saisons. Facebook enrichit ainsi son offre de contenu, et le championnat d’Espagne continue son expansion sur les réseaux sociaux. Objectif avoué pour la Liga : rattraper son retard en termes de communication sur le championnat d’Angleterre. Cet accord permettra également de toucher un nouveau public : plus jeune et plus à même de consommer du football gratuitement sur les nouveaux supports numériques. On estime à 350 millions le nombre d’utilisateurs de Facebook en Inde. Quoi qu’il en soit, en développant son offre sur les réseaux sociaux, le championnat d’Espagne n’a qu’un objectif, devenir un acteur majeur du sport mondial Pierre Chaperon, Madrid, RFI.

SB : Pour Fernando Alonso, 2018 sera la dernière saison sur les circuits de Formule 1.

MC : L’espagnol, double champion du monde, a annoncé qu’il arrêtait cette discipline, mais peut-être pas les sports mécaniques. Dans un communiqué, son équipe Mac Laren parle de l’envie de Fernando Alonso de connaître de nouvelles aventures. Nos prochaines aventures Sylvie, ce sera demain à la même heure.



Voir le flux - 14/08/2018 20:45:04

Airbus

Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

(Transcription Manquante)



Voir le flux - 14/08/2018 12:15:03

Journal en français facile 13/08/2018 20h00 GMT

(Transcription manquante)

_____



Voir le flux - 13/08/2018 20:45:03

Avion

Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

(Transcription Manquante)



Voir le flux - 13/08/2018 10:30:05