Le jeu des phrases à placer – A1, A2, B1, B2, C1, C2

Imprimer

jeux03Dans l’approche communicative, le réemploi des actes de langage étudiés pendant le cours est un passage obligé de l’apprentissage de la langue étrangère. Le jeu des phrases à placer est une version ludique de cet exercice, qui se décline en deux possibilités.

 


 

Niveaux concernés
Pour tous les niveaux, en adaptant les phrases à placer.
Type d’exercice
Création de dialogues à partir d’éléments imposés.
Objectifs
Savoir contextualiser à bon escient des éléments lexicaux et discursifs.
Prérequis
Étude des actes de parole distribués par le professeur aux élèves.
Préparation
Pour le professeur : préparation de petits papiers précisant les phrases à placer. Pour les élèves : par petits groupes, réflexion autour des éléments, création de la trame du dialogue et répartition des rôles.
Connexions pédagogiques
Cette activité permet de travailler le réemploi d’actes de parole de manière guidée tout en laissant aux élèves une certaine liberté dans la conception de leur saynète.

À chacun sa variante ! (niveaux A1 / A2)

Les situations discursives étudiées en cours de langue telles que « se saluer et se présenter », « faire un achat », « demander son chemin », « donner son opinion » ou encore « demander et donner une autorisation » montrent qu’il existe toujours plusieurs manières de dire les choses. Courtes ou longues, polies ou plus familières, ces variantes sont les outils qui permettront aux apprenants de s’adapter aux situations de communication auxquelles ils seront confrontés.

Ainsi, dans une situation commerciale, la demande du prix peut s’effectuer de diverses façons : « C’est combien ? » ; « Combien ça coûte ? » ; « Quel est le prix ? », etc. De même, plusieurs réponses sont possibles : « 5 euros » ; « Ça fait 5 euros » ; « Ça coûte 5 euros », etc. Ces phrases sont des variantes. Revoir et réemployer à l’oral les variantes étudiées en cours permet de les fixer dans la mémoire des étudiants.

L’activité consiste donc à faire réemployer à vos étudiants autant de variantes que possible d’un ou de plusieurs actes de parole. Pour cela, inscrivez les phrases sur des feuilles et répartissez-les entre les groupes. Chaque groupe doit disposer d’une variante pour chacun des actes de parole à employer.

Exemple

Vous avez fait travailler vos élèves sur une situation commerciale et vous souhaitez leur faire réemployer les actes de parole suivants : demande d’opinion, expression de l’opinion, demande du prix.

Le groupe 1 reçoit les phrases : « Tu aimes cette robe ? » ; « Elle est très jolie. » ; « Combien elle coûte ? » Groupe 2 : « Comment tu trouves le pantalon ? » ; « Il est cool » ; « Quel est son prix ? » Groupe 3 : « J’adore ce sac, et toi ? » ; « C’est un beau sac » ; « C’est combien ? » Et ainsi de suite s’il y a d’autres groupes.

Le travail des élèves consiste à créer une saynète incluant ces phrases. Ils doivent par exemple imaginer l’arrivée dans le magasin, la demande et l’expression de plusieurs opinions, éventuellement la discussion du prix, les formules de politesse en quittant la boutique.

Après le passage de chacun des groupes devant la classe, le professeur peut demander aux étudiants de rappeler les phrases employées par les autres groupes, qu’il note au fur et à mesure au tableau. Ainsi il construit une récapitulation des diverses variantes des actes de parole étudiés qui permettra de bien fixer les actes de paroles étudiés et employés en contexte.

Pour les élèves, l’étape suivante consiste à réemployer ces actes de paroles de manière spontanée au cours de saynètes non guidées par le professeur.

La même chose pour tous… mais tout est différent ! (A1 / C2)

Pour mettre un peu de piment dans cette activité, vous pouvez distribuer à vos étudiants des phrases identiques. Ces phrases doivent être cependant suffisamment vagues pour que les élèves puissent broder dessus des histoires différentes.

Ainsi, la question « Combien ça coûte ? » débouche immanquablement sur une classique situation d’achat. En revanche, la réponse « Ça coûte une chanson » peut donner lieu à des saynètes bien plus variées et très intéressantes.

Les phrases destinées à vos élèves doivent prendre en compte leur niveau de langue. Proposez dans le forum des phrases qui déclenchent la créativité des élèves !

Pendant le temps de préparation, les élèves conviennent entre eux du contenu du sketch (trame, rôles) sans rédiger les dialogues afin de produire un dialogue naturel et spontané.

Rédaction : Elodie Ressouches