La télésimulation : une technique éducative innovante pour s’entraîner à l’oral.

Imprimer

logo_dramafle

Et si, pour renforcer leurs compétences orales, les apprenants pouvaient jouer des situations de la vie quotidienne avec des comédiens francophones en classe ou depuis chez eux ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir et de mettre en place grâce à une collaboration suivie entre Francparler-oif.org et DramaFLE.  Un article d’Adrien Payet.

Le projet DramaFLE développe depuis l’été 2011 une technique innovante, d’abord nommée « cyber-théâtre » puis « télésimulation ». Cette dernière se définit comme « une technique artistique et éducative visant à jouer des simulations et des jeux de rôles à distance par visioconférence avec des comédiens francophones ». L’objectif est d’aller au-delà de la conversation à distance en plongeant les apprenants dans un scénario pédagogique permettant une véritable rencontre avec un interlocuteur francophone.
La naissance du projet Dramafle
L’idée de la télésimulation est née d’abord du constat que les apprenants parlent français en classe, mais qu’une fois sortis du cours, ils manquent cruellement d’interlocuteurs, selon le pays où ils résident. Cela devient une source de démotivation pour beaucoup. Les professeurs ou directeurs d’établissement ont, quant à eux, des difficultés pour organiser des rencontres avec des francophones. Ce n’est pas l’envie qui manque, mais bien les moyens… Vu les technologies numériques déployées dans un grand nombre d’établissements, il serait intéressant de les utiliser pour pallier à ce manque.
En vue d’atteindre cet objectif, j’ai d’abord réalisé des expériences téléphoniques dans mes classes à l’Institut Français de Bilbao. Par exemple, j’ai proposé aux apprenants d’appeler le prestigieux hôtel Carlton de Cannes. Le numéro qu’ils appelèrent ce jour-là était en fait celui d’un ami comédien qui joua le rôle du réceptionniste. Je n’avais jamais vu autant de concentration et d’écoute dans la classe lorsque l’apprenant composa le numéro, attendit la tonalité et qu’à travers le haut parleur nous entendîmes le réceptionniste dire : « Hôtel Carlton, bonjour. Que puis-je faire pour vous ? ». L’apprenant volontaire s’informa sur la chambre, tel que nous l’avions vu dans la leçon, prit congé puis raccrocha, signalant qu’il devait réfléchir. Le prix de la chambre s’élevait à plus de 900 euros ! Lorsque je l’informais que son interlocuteur n’était en fait qu’un ami comédien, cela ne réduisit en rien sa fierté d’avoir réussi car le comédien en question s’était comporté comme l’aurait fait le réceptionniste de l’hôtel. Il n’avait pas cherché à corriger l’apprenant, ni n’avait particulièrement ralenti le rythme de son élocution.
L’envie de passer du téléphone à la visioconférence fut immédiate car cette dernière permet aux apprenants de « voir » l’interlocuteur et donc de s’aider de ses mimiques et de ses gestes pour mieux le comprendre. La visioconférence devint alors la pièce maitresse du projet DramaFLE.
Les fondements du projet et de la technique
Ce qui caractérise avant tout le projet DramaFLE est l’investissement bénévole et assidu depuis septembre 2011 d’une cinquantaine de personnes – étudiants, enseignants, comédiens – de plus de quinze pays. L’association Idiomes et Cultures en Immersion (I.C.I), basée à Auch, est porteuse du projet.
Le projet s’organise en deux grands groupes : d’une part, l’équipe chargée de la recherche, qui travaille sur la conception d’outils pédagogiques et sur l’expérimentation des télésimulations auprès des institutions partenaires ; d’autre part l’équipe d’enseignants-comédiens, appelés ici cyber-acteurs, qui réalise des séances de télésimulation avec les apprenants. Ce service ouvert à tous est payant. Les commandes et réservations se font sur le site www.dramafle.com
DramaFLE propose à ce jour une cinquantaine de télésimulations en français langue étrangère (FLE) et français sur objectifs spécifiques (FOS) allant des niveaux A1 à B2. Ces télésimulations sont à destination d’apprenants individuels, mais des fiches pédagogiques spécifiquement adaptées pour les classes ont également été développées. Vous retrouverez régulièrement ces fiches sur le site franc-parler.oif.org accompagnées d’annexes et de vidéos.
Les intérêts des télésimulations pour l’enseignement/apprentissage des langues sont multiples. En voici les principaux :
Répondre à une diversité des besoins
– En contexte d’autoformation, la télésimulation sort les apprenants de l’isolement, notamment ceux qui travaillent seuls sur des plateformes d’enseignement à distance et manquent très souvent d’interlocuteurs. Elle peut être aussi complémentaire à un cours, par exemple pour les apprenants qui désirent travailler  l’oral pour se préparer à un examen ou pour confirmer leur capacité à communiquer dans une situation donnée. Suite à une collaboration avec l’éditeur CLE International, DramaFLE a développé une série de télésimulations qui accompagnent la progression du manuel Echo, reprenant ainsi la thématique, les contenus langagiers et  les objectifs communicatifs de chaque leçon. Cela permet de créer encore plus de lien entre le cours et cette activité complémentaire. Enfin, intégrée à l’intérieur d’un cours, la télésimulation peut devenir un véritable projet de classe, sollicitant tous les membres du groupe et permettant, le temps d’une séance, une rencontre privilégiée avec un interlocuteur francophone.
Permettre une réelle rencontre culturelle
– La télésimulation permet de découvrir la diversité de la francophonie de manière vivante car elle rend possible la rencontre entre des individus physiquement éloignés. En jouant un entretien d’embauche avec un DRH québécois, par exemple, l’apprenant va se confronter à l’accent et aux expressions de son interlocuteur mais aussi à un certain nombre de codes culturels.  En simulant cette situation en classe avec un camarade de sa propre nationalité, il n’obtiendrait pas le même résultat et l’échange sonnerait certainement faux. Dans les télésimulations DramaFLE, l’interlocuteur est un comédien : en interprétant un personnage, et grâce à ses savoir-faire en improvisation, il propulse l’apprenant dans un jeu théâtral particulièrement riche. Il possède aussi des connaissances en FLE pour être capable d’évaluer l’apprenant à la fin de la séance.
Diversifier les interlocuteurs
Un autre atout de la télésimulation est celui d’entraîner les apprenants à changer régulièrement d’interlocuteur. Généralement, les élèves comprennent très bien leur professeur, car ils se sont habitués au timbre de sa voix, à son accent etc. Dès qu’ils entendent un autre francophone, c’est une autre affaire ! Chez le candidat, la peur de l’examen oral est souvent liée à celle de l’examinateur. S’habituer à communiquer avec une multitude d’interlocuteurs et réaliser des « jeux de rôle à distance » aide donc considérablement les apprenants à se préparer aux épreuves orales des examens et notamment au DELF.

adrien1
Un scénario pédagogique complet
Les membres du projet DramaFLE ont réalisé des fiches s’appuyant sur un scénario pédagogique complet qui permet à l’apprenant de contextualiser la situation. A travers des activités basées sur les compétences langagières de compréhension et d’interaction orales et écrites, ce scénario prépare l’apprenant en lui apportant des éléments qui lui seront utiles lors de la visioconférence, tout en lui laissant une grande part de liberté et de spontanéité. Cela permet aussi d’inscrire la télésimulation dans un ensemble cohérent, avec une tâche clairement identifiable.
Lors de la télésimulation, la réussite de la tâche sert de point de départ à l’évaluation. Le cyber-acteur envoie après la séance une grille d’évaluation accompagnée de conseils et de l’enregistrement audio de la séance. Il ne s’agit pas d’une évaluation sommative, mais bien formative, car elle a pour fonction de détecter les difficultés de l’apprenant pour lui permettre d’améliorer son apprentissage.
Voici un exemple de scénario pédagogique, qui s’adresse à des apprenants FLE de niveau B1, présenté dans la fiche pédagogique « Echange de logements ».
1. Compréhension orale – Présentation du thème : dialogue introductif de deux personnes parlant de l’échange de logements, suivi de questions de compréhension. Objectif : découvrir le vocabulaire relatif à la thématique et comprendre le concept de l’échange d’appartements.
2. Compréhension écrite – Présentation du site échangedelogements.com (qui avait été cité dans le dialogue audio), suivi de questions de compréhension. Objectifs : comprendre le fonctionnement du site et la manière de s’inscrire.
3. Production écrite – L’apprenant est invité à s’inscrire sur le site, puis à répondre à une annonce en proposant un rendez-vous par visioconférence. Objectifs : s’inscrire, rédiger un message approprié à la situation proposée.
4. Interaction orale – Télésimulation – L’apprenant discute avec le cyber-acteur pour se mettre d’accord sur les modalités d’échange de leurs logements pendant les vacances. Un canevas en trois étapes permet de guider l’apprenant :

  • étape 1 : l’apprenant se présente ;
  • étape 2 : il pose des questions sur le logement, la ville et la région et répond aux questions de son interlocuteur ;
  • étape 3 : ils discutent des détails de l’échange.
  • Sur la fiche, des phrases courtes ou expressions sont proposées en guise d’exemples à l’apprenant.

5. Production écrite – L’apprenant envoie un courriel récapitulatif au cyber-acteur, reprenant les modalités d’échange sur lesquelles ils se sont mis d’accord.
Nous vous invitons visionner un extrait de cette télésimulation en vidéo. L’apprenante volontaire ayant réalisé ce test est de niveau B1 et réside à Querétaro au Mexique.

La télésimulation est une technique éducative encore très expérimentale qui ouvre en ce moment même des axes de recherche passionnants pour les étudiants, professeurs et chercheurs. Elle permet de se questionner sur des thèmes aussi variés que l’interculturalité et l’intercompréhension, l’enseignement synchrone à distance ou encore l’apport du théâtre dans l’enseignement des langues. Ce dossier dans le FPO, a pour but de devenir le centre de ressources de référence pour la télésimulation. Il se construira au fur et à mesure des recherches pour mettre à disposition des enseignants l’ensemble des données et résultats obtenus par le Projet DramaFLE. Vous y trouverez notamment :

–  des fiches pédagogiques pour la classe
– un guide pédagogique pour vous aider à intégrer les télésimulations en classe
– des expérimentations et interviews en vidéo
– les mémoires, thèses et autres publications parues sur le thème
adrien2

En savoir plus :

Les fiches dramafle sur francparler-oif.org :

Adrien Payet, pour toute l’équipe DramaFLE