Grammaire et bandes dessinées – A2, B1

Imprimer

bd_couv_chatTravailler la grammaire avec la bande dessinée : ce type de document authentique peut servir à aborder la grammaire autrement. En effet, le caractère humoristique des BD permet de fixer dans la mémoire des élèves des notions grammaticales.


Les auxiliaires du passé composé avec Zep | Les valeurs du futur avec le personnage Kid Paddle | L’imparfait avec le personnage Le Chat


 

Les apprenants se rappelleront en effet plus facilement une règle ou des exceptions associées au contexte de la planche. Selon la nature et la difficulté du point étudié, vous pouvez introduire ce support original et motivant avant, pendant ou bien après l’étude. En fonction du moment, la planche sert de déclencheur, d’objet d’étude ou encore de support de reprise*.

 

Les auxiliaires du passé composé avec Zep

bd_couv_zep
Extrait de Les Filles électriques
de Zep
Voir la planche

Zep est le père du personnage à succès Titeuf, qui a conquis un large lectorat de jeunes et moins jeunes bédéphiles. Dans Les Filles électriques, Zep évoque l’amour chez les adolescents.

Pour en savoir plus.

  • Exploitation pédagogique : les auxiliaires du passé composé

 

Découverte :

Montrez aux élèves la planche sans son texte (images agrandies à la photocopieuse) et demandez-leur ce qu’ils voient : quel personnage est récurrent, qui sont les autres personnages et quels sont les groupes de personnages. Ainsi, ils noteront que les quatre premiers groupes sont constitués d’un garçon et d’une fille, tandis que le cinquième est composé d’un garçon et de son chien.

Observation et lecture :

Révélez-leur ensuite le texte de la planche étape par étape, par exemple en l’écrivant au tableau. Notez la légende de la première puis de la deuxième image puis inscrivez seulement « Sophie » pour la troisième et demandez aux apprenants de compléter. En se calquant sur l’image précédente, ils devraient annoncer « sort avec » et indiquer un prénom masculin. Même chose pour le quatrième couple.

Pour la dernière bande, écrivez « Gégé » au tableau (en précisant qu’il s’agit du garçon) et demandez aux élèves de finir la phrase en réfléchissant bien. Va-t-on utiliser « sortir avec » dans ce cas ? La situation est-elle similaire ? Notez au tableau les différentes propositions et distribuez la planche entière photocopiée.

Déduction :

En lisant les légendes et les bulles, les apprenants vérifieront par eux-mêmes la distinction entre « sortir avec quelqu’un » et « sortir quelque chose ».

La première expression est employée de manière courante chez les jeunes pour indiquer l’existence d’un couple : il / elle sort avec il / elle, ils sortent ensemble. On peut aussi l’employer dans un contexte non amoureux si le contexte est parfaitement clair : « Ce week-end, je suis sortie avec mes cousines (et nous sommes allées au cinéma). »

Développement :

Demandez aux élèves de mettre les phrases suivantes au passé composé :
– Yann sort avec Anne-Marie.
– Sophie sort avec Pietro.
– Laurent sort avec Christelle.
– Gégé sort le chien.

Voici le résultat :
– Yann est sorti avec Anne-Marie.
– Sophie est sortie avec Pietro.
– Laurent est sorti avec Christelle.
– Gégé a sorti le chien.

Si dans les trois premières phrases le verbe « sortir » emploie l’auxiliaire être au passé composé, dans la dernière il s’agit de l’auxiliaire avoir car le groupe verbal est suivi d’un complément d’objet direct. À partir de cet exemple, qui devrait rester dans la mémoire des élèves, vous pouvez signaler les autres verbes habituellement conjugués avec être au passé composé utilisant avoir dans le cas d’un COD, tels que descendre, monter, passer, rentrer…

Les valeurs du futur avec le personnage Kid Paddle

bd_couv_paddle
Extrait de Paddle… My name is Kid Paddle
(Kid Paddle, tome 8)
de Midam
Voir la planche (première planche sous la couverture)

Kid Paddle est un petit garçon fan de jeux vidéo – au grand dam de ses parents. Sa passion sans limites pour les monstres et les héros virtuels l’entraîne parfois à ne plus très bien distinguer le virtuel de la réalité…

Pour en savoir plus.

  • Exploitation pédagogique : futur proche et valeurs des deux futurs

Découverte :

Avant de passer à la grammaire, faites découvrir à vos étudiants l’histoire de cette planche. La première case, qui montre Kid Paddle dans sa chambre en plein jeu vidéo sous le regard de son père, constitue le point de départ du récit. Sans montrer le reste de la planche dans un premier temps, demandez aux élèves de décrire ce qu’ils voient et de faire des hypothèses sur la présence du père dans la chambre du petit garçon. Ensuite, montrez la dernière image afin que les apprenants vérifient leurs hypothèses (le papa vient chercher son fils pour passer à table). Demandez-leur alors ce qui d’après eux s’est passé entre les cases.

Observation et lecture :

La deuxième étape consiste à voir la planche entière et notamment le texte, qui donne tout son sel à l’histoire. Celle-ci parodie les arrestations telles qu’on les voit dans les films et téléfilms policiers et suggère sur le ton de l’humour que Kid Paddle est trop détaché de la réalité pour se conformer à la traditionnelle annonce « Le dîner est prêt ».

Déduction :

À ce stade, les élèves n’auront peut-être pas tout compris mais cela n’est pas un problème car vous allez lire le texte des bulles des cases n° 1 à 5 et mimer les actions en veillant à bien distinguer celles au présent de celles au futur proche. Ainsi, le texte de la case n° 2 est lu sans faire de mouvement. Celui de la case n° 3 est lu en avançant « lentement ». Pour la case n° 4, il va s’agir de lire les actions puis de les réaliser (le dessin les esquisse seulement) avec l’aide d’un élève qui joue le rôle de Kid Paddle. Dans la case n° 5, les paroles et les actes sont simultanés. Après cette interprétation explicite du texte, les élèves devraient comprendre ce que signifie cette forme verbale composée.

Formalisation :

Demandez à présent aux étudiants de relever les verbes et de les classer en fonction de leur forme (avec ou sans « aller »), puis de faire des paires sur le modèle : « je vais m’avancer » / « je m’avance ». Il ne reste plus qu’à énoncer la règle.

Valeurs du futur proche / du futur simple :

Pour pointer l’une des différences d’emploi entre le futur proche et le futur simple, demandez aux élèves de lire attentivement le texte de la case n° 6 et de les situer sur l’axe du temps (l’indice est « après »). Ils verront ainsi d’eux-mêmes que la première action à venir est au futur proche tandis que la seconde est au futur simple. Cette première différenciation entre les deux futurs peut servir à introduire l’étude des autres emplois.

  • Exploitation pédagogique : les adverbes en -ment

Faites relever aux élèves tous les adverbes en -ment de la planche. Demandez-leur quel est leur point commun (-ment / -ement) et s’ils reconnaissent des mots (adjectifs qualificatifs au féminin singulier). Dès lors la règle de formation est facile à retrouver et vous pouvez introduire les autres types d’adverbes en -ment.

L’imparfait avec le personnage Le Chat

bd_couv_chat
Le Chat
de Philippe Geluck
Voir les dessins

Le Chat est un matou philosophe qui devise sur la vie. Dessins isolés ou bandes de trois cases, ces histoires sont brèves et incisives.

Pour en savoir plus.

  • Exploitation pédagogique : reprise de l’imparfait

Dans le cadre d’une reprise, ces dessins de Geluck permettent de revoir l’imparfait en contexte. Ayant étudié ce temps, les élèves sont à même de saisir l’humour de la situation. D’un point de vue scolaire, vous pouvez leur demander de justifier l’emploi de ce temps du passé dans les textes présentés et leur faire personnaliser les bulles de « Quand j’étais petit… » en fonction de leurs propres rêves d’enfant.

Note

* Il existe même des BD évoquant la grammaire, comme le montrent ces planches des « Blagues de Toto », issues du Maître blagueur de Thierry Coppée ! Voir la planche sur les temps / sur la nature des mots.

Rédaction : Elodie Ressouches – Première publication : 07/06/07