actualités


Accueil > Entretiens

Un exemple de campus virtuel FLE

Entretien avec M. Tomé

Le campus virtuel de l’université León est un dispositif conçu pour l'enseignement en présentiel et pour des cours de formation à distance. M. Tomé, responsable de ce campus virtuel, nous explique son fonctionnement.

M. Tomé, pourquoi avoir créé au sein de l'université León ce campus virtuel FLE ? À quelles attentes répond-il ? Y avait-il un besoin et une demande de Formation ouverte et à distance (1) de la part des étudiants et des enseignants ?

Oui, il y a une demande des étudiants et enseignants et le campus virtuel a été créé pour leur offrir un outil efficace et dynamique notamment grâce aux différents espaces de communication, d’échange et de mise en commun. Le campus virtuel est un outil pour l’enseignement présentiel dans la salle d’ordinateurs et l'enseignement à distance, pour la réalisation des tâches complémentaires (ou pour les étudiants qui ne peuvent pas assister aux cours).

Le campus virtuel FLE a été élaboré à partir du projet FLENET ("Fle et Internet") afin d'aider les étudiants et les enseignants de FLE à utiliser les technologies de l'information et de la communication (TIC) en classe de français.

Le champ de recherche porte sur trois domaines complémentaires : l’Enseignement assisté par ordinateur (EAO) ou plus exactement l'Apprentissage des langues assisté par ordinateur (ALAO) (en anglais : Computer Assisted Language Learning, CALL), la Formation ouverte et à distance (FOAD) et l’Apprentissage collaboratif assisté par ordinateur (en anglais : Computer Supported Collaborative Learning, CSCL).

Comment fonctionne ce campus et que propose-t-il en termes d'offres de formations, de contenus, de ressources ?

Le projet FLENET université de León met gratuitement sur Internet des cours de langue et culture françaises et des cours de formation sur les applications des technologies de l'information et de la communication dans l'enseignement d'une langue étrangère afin de favoriser l'usage et l'intégration d'Internet dans la salle de classe (2). On y trouve également du matériel pédagogique (ressources, méthodologies, outils). Ce campus peut servir de modèle pour d'autres universités ou établissements éducatifs qui pourront l'intégrer et le développer dans le cadre de leurs programmes. Le rôle de l'université c'est aussi la diffusion des connaissances grâce aux nouvelles technologies pour favoriser les transformations éducatives et pour contribuer au développement de l'"intelligence collective". Notons que les formations proposées par l'université León sont diplômantes pour les cours en présentiel, et non diplômantes pour les cours à distance.

Concernant la pédagogie et la méthodologie, comment s'élaborent le choix des pédagogies et la typologie des tâches pédagogiques appliquées ?

Les ressources (théoriques ou pratiques) et les tâches (pratiques) constituent le support pédagogique des programmes. Les ressources et les tâches pédagogiques sont élaborées dans le cadre du projet FLENET. Il s'agit de créations originales mais nous avons aussi des ressources empruntées à d'autres espaces pédagogiques sur Internet. Le projet FLENET a travaillé ces dernières années sur les méthodes et possibilités d'application des TICE dans l'enseignement d'une langue étrangère. Les réflexions et publications sont en ligne dans la rubrique "Méthodologies" ainsi que dans le chapitre "Analyses et publications". Des critères et des grilles d'analyse sur différents aspects didactiques dans les contextes du FLE et Internet ont été développés et sont également disponibles.

Quel est le rôle de l'enseignant et/ou tuteur, et comment s'effectue le contrôle des connaissances ?

L'enseignant et/ou tuteur joue un rôle déterminant et irremplaçable dans ces nouveaux contextes pédagogiques car il doit assumer des fonctions décisives. D'abord il assure l'analyse des ressources et des tâches mais il a aussi en charge leur création. Il devient un acteur essentiel dans la phase d'accompagnement et d'aide dans le parcours pédagogique. Il est alors médiateur, tuteur et conseiller. Il a aussi un rôle de modérateur dans la mise en commun ou le travail en collaboration et finalement il analyse et évalue les productions. La rencontre entre l'étudiant et le professeur se fait dans l’espace de travail. C'est l'endroit où les étudiants déposent les activités et les tâches réalisées, soit pour la correction et évaluation par le professeur, soit pour une mise en commun ou un travail en équipe.

Quels résultats ont été obtenus depuis la création de ce campus ? Quels sont les avantages et potentialités de la formation à distance ?

Depuis la mise en place du campus virtuel FLE en 2001, on peut d'abord dire qu'il y a conjonction effective de l'enseignement en présentiel et de l'enseignement à distance. En alliant ces deux espaces on entretient la motivation des étudiants face aux ressources et aux matériels authentiques, les potentiels du travail en collaboration et de la mise en commun dans les réalisations de tâches en équipe ou dans le développement d'un projet pédagogique. Dans ces nouveaux contextes pédagogiques, on favorise chez les étudiants les capacités à raisonner, à résoudre des problèmes, à entrer dans de nouveaux champs de connaissance et de nouveaux savoirs et ceci de manière plus créative et plus libre.

Vous pouvez nous donner des exemples concrets ?

Allez voir sur le site ! Vous pouvez accéder aux contenus et travaux des étudiants du cours de doctorat : "Las TICE aplicadas a la enseñanza de lenguas" ainsi qu’aux différents espaces de travail dans le cadre de la plate-forme BSCW. Les carnets web (ou "weblogs") sont des espaces qui favorisent l’enseignement à distance et la collaboration entre établissements et enseignants. Le "FLEblog Grenoble et FLENET" donne un exemple de la collaboration entre l'université León et le Centre universitaire d'études françaises (CUEF) de Grenoble et le "Blog universitaire León-Madrid" entre FLENET université León et l’université Carlos III de Madrid.

On pense également aux limites de ces technologies de l'information et de la communication, notamment dans le domaine de l'enseignement d'une langue étrangère. Quelles sont-elles, à votre avis ?

Tout d'abord, il y a les difficultés techniques habituelles (connexions, vitesse, perturbations dans la navigation), les blocages et les pannes, etc. D'autre part, l'expérience inégale dans les compétences linguistiques et techniques des étudiants ne permet pas toujours de travailler avec des groupes homogènes (différents niveaux de langue et différentes expériences avec les nouvelles technologies). La présence de l'enseignant ou tuteur est alors souvent décisive car il doit contrôler et orienter la navigation des étudiants. Les espaces de communication (forum, chat, plate-forme de travail collaboratif, weblogs) sont très peu développés, sauf lorsqu'on propose des scénarios et des tâches très précises, qui obligent les étudiants à utiliser ces contextes de communication, soit entre étudiants, soit entre enseignant et étudiant. Enfin, l'enseignant doit investir beaucoup dans le travail de préparation des cours, dans l'analyse des ressources, et dans la création de matériels pédagogiques.

Mais nous préférons être optimistes et dépasser les obstacles pour envisager les grands potentiels qui s’ouvrent avec les TICE. Nous sommes vraiment devant une terra incognita qui attend les expériences, les pratiques et la participation de tous dans les nouveaux contextes pédagogiques et pour la construction de l’"intelligence collective".

Notes :

1. Les descriptions des formations à distance font appel à une terminologie spécifique. Pour les décoder, voir notre glossaire des principaux termes employés.

2. Les cours en ligne du campus virtuel FLE font partie du projet FLENET de l'université León et de FLENET RedIRIS (Red Académica y Científica española).

Bibliographie proposée par M. Tomé :

Barbot M. (2003), "Médiatisation dans l'enseignement supérieur: vers un nouveau paradigme éducatif ?", Revue ALSIC, Vol. 6, Numéro 1, juin 2003, p. 175-189. (consulté en janvier 2004)

De Lièvre B., Quintin J.-J., Depover C. (2002), "Une expérience d'implantation d'activités organisées à distance au niveau universitaire", In Actes du colloque de l'AIPU, Louvain-la-Neuve. (consulté en septembre 2003)

De Lièvre B., Depover C., Quintin J., Decamps S. (2002), "Les technologies peuvent-elles être la source de pédagogies plus actives ?", In Actes du colloque de l'AIPU, Louvain-la-Neuve. (consulté en octobre 2003)

Demaizière F. (2002), "Dispositifs de l'apprentissage individualisé", Notes de l'intervention à l'université Paul Valéry, Montpellier 3, le 18 janvier 2002. (consulté en octobre 2004)

Demaizière F., Achard-Bayle G. (2003), "Gérer l'interface entre ingénierie, didactique, pédagogie et dispositifs ouverts", Revue ALSIC, Vol. 6, Numéro 1, juin 2003, p. 149-168.
(consulté en janvier 2004)

Gauthier P. (2001), "La dimension cachée de la e-formation", Thot / Cursus, Nouvelles de la formation à distance. (consulté en octobre 2003)

George S. (2001), "Apprentissage collectif à distance. SPLACH : un environnement informatique support d'une pédagogie de projet", Thèse de doctorat en informatique soutenue à l'université du Maine. (consulté en octobre 2003 - Résumé)

Henri F., Lundgren-Cayrol K. (1997), Apprentissage collaboratif à distance, téléconférence et télédiscussion, Montréal : LICEF. (consulté en octobre 2003)

Henri F., Lundgren-Cayrol K. (2001), Apprentissage collaboratif à distance, Presses de l'université du Québec.

Lewis R. (1998), "Apprendre conjointement : une analyse, quelques expériences et un cadre de travail", In Hypermédias et apprentissages 4, p. 11-28, Paris, INRP et EPI.

Mangenot F., Miguet M. (2001), "Suivi par Internet d'un cours de maîtrise à distance : entre individualisation et mutualisation", In Hypermédias et apprentissages 5, p. 259-266, Paris, INRP et EPI.

Mangenot F. (2003), Tâches et cooperation dans deux dispositifs universitaires de formation a distance, ALSIC, université de Franche-Comté, Besançon, Vol. 6, Numéro 1, Juin 2003, p. 109-125. (consulté en juin 2003)

Nunan D. (1989), Designing Tasks for the Communicative Classroom, Cambridge University Press.

Oliver D., Herrington J. (2001), Teaching and Learning Online, Perth, Edith Cowan University.

Oudart P. (1997), "Multimédia, réseaux et formation", Le français dans le monde, Recherches et applications, numéro spécial, juillet 1997, Paris, Hachette-EDICEF.

Tomé M. (2003), "WEBPRATIQUE - FLE. Apprendre le français, découvrir Internet, créer des pages web", Universidad de León. Secretariado de Publicaciones y Medios Audiovisuales, León. (consulté en mai 2003)

Tomé M. (2004), "Étude sur le dispositif Campus virtuel FLE, Universidad de León et ses applications pédagogiques", Congrès international TIC et autonomie appliquées à l’apprentissage des langues (TAAAL), Université Jaume I, Castellón de la Plana. (consulté en octobre 2004)

Warschauer M. (2003), "Technology and equity: A comparative study", Paper presented at the Annual Meeting of the American Educational Research Association, Chicago. (consulté en octobre 2003)

Rédaction : Emeline Giguet-Legdhen - Première publication : 01/10/04 - Mise Ó jour : 31/01/06

© Franc-parler.org : un site de
l'Organisation internationale de la Francophonie