Présentation

Pour qui ?

La Grammaire actuelle et contextualisée (la GRAC) est destinée :

  • aux enseignants de français enseigné comme langue étrangère (FLE) ou comme langue seconde (FLS) ;
  • aux enseignants de français des pays où le français est la langue de scolarisation principale ;
  • aux enseignants qui enseignent des matières scolaires (mathématiques, géographie, physique…) en français, dans des filières/sections bilingues ou EMILE/CLIL.
La GRAC a pour objectif de fournir des informations sur le français qui pourraient aider ces enseignants à choisir des contenus pour leurs activités grammaticales et de réflexion sur la langue et à guider celles-ci. Sa version générique (voir Contenus et mode d’emploi) est avant tout destinée aux enseignants ; elle n’est pas conçue pour être utilisée telle quelle avec les apprenants.

Pourquoi ?

Les enseignants de français ou en français ont souvent comme grammaire de référence la même que celle de leurs apprenants, c’est-à-dire des grammaires faites pour faciliter l’apprentissage. Ils utilisent peu des grammaires plus complètes ou qui cherchent à expliquer les fonctionnements du français. Ils n’en ont peut-être pas directement besoin pour enseigner. Mais ils doivent savoir « comment ça marche, le français », au-delà des descriptions simplifiées de la grammaire de tous les jours, pour être plus à l’aise devant la complexité de cette langue.

Pour cette raison, la GRAC cherche :

  • à familiariser les enseignants avec les réflexions contemporaines sur la langue (que l’on nomme linguistique française) parce que, sur bien des points, celles-ci amènent à modifier ou à préciser ce que l’on appelle la grammaire traditionnelle. Toutes ces recherches ne sont pas utiles pour enseigner, mais la GRAC cherche à sélectionner celles qui paraissent pouvoir aider les apprenants à comprendre « comment ça marche, le français ». Dans bien des grammaires (même récentes) publiées par les éditeurs de FLE, on s’écarte peu de la tradition ;
  • à recueillir les savoirs d’expertise des enseignants : ceux-ci ont inventé « sur place », pour leurs apprenants et souvent avec eux, des exemples, des schémas des formules ou même des descriptions ad hoc, en particulier dans des activités de mise en regard des deux langues. Ces savoirs ne sont pas diffusés, alors qu’ils pourraient profiter à tous.

La GRAC a été imaginée pour ces raisons et elle constitue une réponse possible aux « besoins en grammaire » des enseignants de français. Son but n’est pas de proposer des descriptions « modernes » ou « plus linguistiques » mais des descriptions enrichies par les connaissances des linguistes et des enseignants.

Pour en savoir plus : Les principes  de la GRAC

Par qui ?

Cette grammaire est le fruit des travaux du Réseau Grammaires et contextualisation, qui regroupe des chercheurs, des enseignants universitaires, de l’enseignement scolaire ou relevant d’autres institutions dans différents pays (voir la liste des rédacteurs et contributeurs de la GRAC). Les descriptions de la grammaire du GRAC sont validées par un Comité de linguistes extérieurs au réseau.

Tous les utilisateurs la grammaire GRAC peuvent contribuer à l’élaboration des contenus en envoyant leurs suggestions.

Clarification didactique importante

Si le Réseau Grammaires et contextualisation s’occupe de grammaire, cela ne signifie absolument pas que ses membres considèrent que les activités grammaticales sont centrales ou indispensables à l’enseignement et à l’apprentissage du français. Ils ont d’ailleurs à ce sujet des opinions qui ne sont pas toujours identiques. C’est un débat didactique ancien et toujours d’actualité, qui ne recevra pas de réponse ici.

On  ne propose donc pas ici par exemple une démarche méthodologique particulière, des activités de classe relatives à l’enseignement grammatical ou des idées pour articuler les activités formelles avec les activités communicatives. Même si l’on peut préférer les méthodes actives de nature réflexive à des activités du type description-explication d’un fait de langue par l’enseignant ou exercices d’application à réaliser par les apprenants (sur ces questions voir : Beacco J.-C. 2010  :La didactique de la grammaire dans l’enseignement du français et des langues, Collection Langues & didactique. Paris : Didier). Les perspectives du GRAC concernent avant tout les « contenus » d’enseignement, c’est-à-dire les descriptions du français utilisées.

Cependant, le Réseau Grammaires et contextualisation constate que « la grammaire » est toujours présente dans bien des contextes. Il cherche à en améliorer l’efficience, en proposant des descriptions du français plus assurées, que les enseignants pourront adapter à leurs élèves, avec, on l’espère, plus de profit pour leur apprentissage.
 

Jean-Claude Beacco


La GRAC » Présentation • Version 1.1 17/02/2018. Contribuer
 
Licence Creative Commons