Conseils pour rédiger une page contextualisée

1. Toute page contextualisée est rattachée à une page générique.

Vous pouvez proposer une page contextualisée correspondant à une page générique de la grammaire qui est déjà en ligne. Le cas échéant, vous pouvez aussi proposer une description contextualisée d’un fait de langue qui n’est pas abordé directement dans une page générique existante : ce serait, par exemple le cas (dans la version actuelle) de par/pour et por/para de l’espagnol. Dans ce cas, la Coordination de la GRAC examinera la manière de rattacher celle-ci à une page générique existante, ou, le cas échéant, créera une nouvelle page générique.

2. Contenus d’une page contextualisée. Dans une page contextualisée, vous pouvez présenter

  • des descriptions ou des termes originaux utilisés dans la description de la grammaire du français qui peuvent exister dans votre tradition didactique locale (par exemple dans les manuels), en évaluant la validité de ces descriptions ou de ces termes : selon vous, ils fonctionnent et sont utiles, ou bien ils sont non opérants, ou parfois même néfastes ;
  • des « fautes typiques » de vos apprenants, qui peuvent s’expliquer généralement par l’influence de leur langue première (= langue du contexte, dans la GRAC) ou d’une langue étrangère apprise ; vous décrirez ces « interférences », avec des explications simples sur leur origine par rapport à la langue première de vos apprenants ;
  • les moyens, quels qu’ils soient (vos « recettes », vos « bricolages »), que vous utilisez dans votre enseignement pour faciliter l’acquisition du fait de langue présenté dans la page, en relation avec la langue du contexte, car vous avez constaté qu’ils facilitent l’apprentissage du français ou au moins la compréhension de « Comment ça marche, le français ? » ;
  • des schémas, des tableaux, des formules, (par exemple « la négation hamburger » pour expliquer ne… pas), des images, ou des éléments visuels ou textuels de toute sorte que vous utilisez pour faciliter la compréhension ou la mémorisation.

3. Pour le niveau A1 et A2

La page contextualisée concernera des caractéristiques des contenus grammaticaux abordés aux niveaux A1 et A2 ; pour vous aider, vous pouvez consulter le chapitre 5 du référentiel A1-A2 mis aimablement à notre disposition par les Éditions Didier. Pour cette raison :

  1. employez le strict minimum de terminologie (termes grammaticaux) ;
  2. rédigez une page relativement brève (correspondant environ au format A4 maximum)
  3. concentrez le contenu sur quelques règles ou « trucs/recettes » facilement assimilables et exploitables par les apprenants de niveau A1-A2.

4. Attention ! Ce qu’une page contextualisée n’est pas : une page contextualisée…

  1. n’est pas une version « localisée » (adaptée à votre langue) d’une page générique ; elle ne doit pas reprendre plus ou moins à l’identique (et encore moins développer plus amplement) les contenus de la page générique (en particulier les tableaux) ;
  2. n’est pas une reprise de la description se trouvant dans un manuel publié dans votre pays et qui reprend, à peu de choses près, la description traditionnelle des manuels FLE de grande diffusion : la GRAC s’adresse aux enseignants, les pages contextualisées sont écrites par et pour des enseignants, pour faire partager des constatations, des remédiations etc. et non pas énumérer des règles à des apprenants. Mais dans les manuels publiés dans votre pays ou votre contexte linguistiques, il peut y avoir des éléments originaux (des contextualisations) ajoutés par les auteurs locaux, que vous avez identifiés et que vous pouvez présenter ;
  3. n’est pas seulement une description contrastive détaillée des différences entre le français et votre langue ; ces différences peuvent bien sûr être présentées (brièvement) pour faire comprendre les pro­blè­mes d’apprentissage des apprenants et les solutions originales (contextualisées) inventées pour y remédier ;
  4. n’est pas une description détaillée de la grammaire de votre langue, malgré l’intérêt que cela pourrait présenter : la Grac est une grammaire du français.
Le meilleur moyen de vous guider est de consulter les pages contextualisées figurant dans la GRAC.

5. Quand vous avez envoyé une proposition de page contextualisée

Les pages contextualisées sont publiées en deux versions, en français et dans la langue de contexte. Pour vous éviter un travail  inutile, il est recommandé de nous communiquer d’abord la version en français. Votre proposition est lue par la Coordination et nous dialoguons avec vous pour sa mise au point. Lorsque le contenu de celle-ci aura été édité et validé par la Coordination, vous pourrez en rédiger une version dans la langue de contexte.

Quand nous aurons établi ensemble les versions définitives des deux pages, elles seront mises en ligne et  identifiées avec votre nom, qui figurera aussi dans la liste Contributeurs dans le monde.
 

Jean-Claude Beacco et Jean-Michel Kalmbach


La GRAC » Conseils pour rédiger une page contextualisée • Version 1.1 (08/2017). Contribuer
 
Licence Creative Commons