Biographie de Coco Chanel


chanelchapeauAprès la découverte d’un document vidéo retraçant la vie de Gabrielle Chanel, l’apprenant sera capable, en s’en inspirant, de rédiger la biographie d’une personne.


Niveau : B2 +

Public : adolescents / adultes

Objectifs communicatifs :
Compréhension orale : Comprendre et rapporter des propos.
Expression écrite : Rédiger une biographie.

Objectifs langagiers :

Situer dans le temps
Grammaire : les temps verbaux de la biographie.

Durée : 2h (1h pour la compréhension, 1h pour la rédaction)

Support : la vidéo Coco Inside Chanel (You Tube)

chanelchapeau (1)


Activité 1


Vous pouvez lancer un remue-méninges sur l’expression : « Il était une fois… »

Dans quel contexte retrouve-t-on cette expression ?
À quoi est-elle associée ?
Qu’implique son utilisation sur la suite du récit ?
  iletaitunefois
Activité 2

Les apprenants visionneront le document vidéo et répondront à des questions de compréhension :
–              Quelles sont les origines de Chanel ?
–              Où a-t-elle passé son enfance ?
–              Que faisaient ses parents ?
–              Quelle influence aura le couvent sur les créations de Chanel ?
–              D’où vient le surnom de Coco ?
–              Qui porte ses premières créations ?
–              Qui est l’amour de sa vie ? Présentez-le. Comment se termine leur histoire ?
–              Comment Coco Chanel a-t-elle bouleversé la mode ?

Les apprenants pourront visionner plusieurs fois le document  pour vérifier leurs réponses .

 

illuschanel1


Activité 3


Vous proposerez  la transcription que les apprenants liront  et vous expliquerez le vocabulaire nouveau ou difficile.
Vous ferez également repérer aux apprenants les temps grammaticaux utilisés pour faire une biographie (présent et temps du passé).

 

sihlouettechanel
 
Activité 4

Vous proposerez aux apprenants d’écrire la biographie d’une personne de leur pays sur le modèle du texte de la transcription. Ils pourront la lire à la classe ou la mettre en vidéo !


Transcription :

Il était une fois une petite fille qui toute sa vie masqua ses origines paysannes et préféra inventer sa légende.
Il était une fois Gabrielle Chanel née sous le signe du lion d’un père marchand ambulant et bonimenteur et d’une mère lingère et repasseuse qui meurt à 32 ans, épuisée par la vie.
Il était une fois un père qui abandonne ses 5 enfants et dépose en carriole ses 3 filles à l’orphelinat.
Gabrielle a 12 ans, elle ne le reverra jamais. Elle préféra toujours croire et faire croire qu’il était parti faire carrière en Amérique.
Il était une fois un orphelinat derrière les murs d’un couvent, l’abbaye d’Aubazine où Gabrielle passe presque 7 années. C’est dans la pureté romane de cet univers monacal  que la jeune Gabrielle va puiser son sens du dépouillement et son goût pour le noir et blanc, et c’est dans la luxuriance des vêtements religieux et des objets liturgiques qu’elle va éprouver sa fascination pour le baroque, l’or et les pierres de couleur.
Il était une fois une ravissante jeune fille qui le jour pousse l’aiguille et le soir la chansonnette dans un cabaret devant des cavaliers en garnison. On la surnomme Coco parce qu’elle chante souvent : « Qui qu’a vu Coco dans le Trocadéro » ? Elle préféra toujours prétendre que Coco était le surnom que son père lui donnait.
Il était une fois une jeune femme aux allures de garçon qui refuse de monter en amazone les chevaux d’un cavalier de bonne famille : Etienne Balsan. Elle s’habille comme personne, s’inspire du vestiaire masculin et confectionne des chapeaux qu’elle décoiffe de leurs plumes et de leurs oiseaux pour les rendre plus simples, plus légers, plus chics.
Ses premières clientes sont les Cocottes, mais très vite, les élégantes se précipitent.
Il était une fois un grand amour qui s’appelle Boy Capel, il est anglais, riche et cultivé. Il sera l’homme de sa vie, il lui fait découvrir les grands textes, l’orient et l’ésotérisme. Il aide Coco à devenir Chanel. Il lui permet d’ouvrir ses premières boutiques à Paris, Deauville et Biarritz. Elle veut travailler pour obtenir sa liberté.
Il était une fois une révolution, quand d’un coup de génie, Coco transforme la silhouette des femmes, elle raccourcit les robes, dévoile les chevilles, libère la taille, jette les corsets, récupère le jersey, se coupe les cheveux et se fait bronzer.
Chanel enterre une époque et fait changer la mode de siècle.
Il était une fois le 31 rue Cambon lorsqu’en 1918 Mlle Chanel ouvre sa 1ère maison de couture à Paris. La petite paysanne d’Auvergne, l’orpheline d’Aubazine est devenue la reine de Paris avant de libérer les femmes, elle s’est libérée elle-même.
Il était une fois une histoire d’amour qui finit mal. Boy Capel meurt dans un accident de voiture, pour la 1ère et la dernière fois, on vit Coco Chanel pleurer. « Ou bien, je meurs aussi » dira-t-elle, « Ou bien je continue ce que nous avons commencé tous les deux. » Elle choisit de continuer.

 
Conception : Carine Fragneau

FK-18/03/2014